INFOS SUPPLEMENTAIRES SUR LES PLANTES



Consultez Mme Josyane JOYCE, www.josyanejoyce.com


VOIR LE CATALOGUE







Herbier Absinthe
Herbier ammophila_arenaria
Herbier églantier_cynorrhodon
Herbier genièvre
Herbier millepertuis
Herbier myrthe



Toutes les plantes du site peuvent être pulvérisées: me contacter 05 61 83 88 66


Açaï

Cliquez pour agrandir l'imageIl s'agit d'un palmier exclusivement sud-américain. Le fruit est de couleur pourpre, ressemblant à une myrtille, avec un goût de chocolat.
Sa pulpe contient (pour 100 g d'extrait) 533,9 calories, 52,2 g de glucides, 8,1 g de protéines et 32,5 g de matières grasses végétales. L'açaï contient une proportion exceptionnelle de graisses végétales, constituées d'acide oléique ou oméga-9 (56,2 % du total), d'acide palmitique (24,1 % du total), d'acide linoléique ou oméga-6 (12,5 % du total) et également une concentration importante de beta-sitosterol (78-91 % du pourcentage de stérols total).
Ces huiles sont également riches en polyphénols qui, comme les vitamines et autres acides aminés, se dégradent avec le temps et l'exposition à la chaleur. Les glucides sont représentés par une portion de 44,2 g de fibres.
La poudre d'açaï contient également (pour 100 g) une portion négligeable de vitamine C, mais une importante concentration de calcium (260 mg), du fer (4,4 mg), de la vitamine A et de l'acide aspartique, férulique et glutamique ; la proportion d'acides aminés comprend 7,59 % du poids sec total.
La poudre d'açaï contient également des anthocyanines (3,19 mg/g) qui ont des capacités antioxydantes évaluées à 10 %, comparées à l'ensemble des molécules antioxydantes testées dans une étude scientifique. Une douzaine de flavonoïdes incluant les proanthocyanidines (12,89 mg/g), et de faibles quantités de resveratrol (1,1 μg/g) ont été reportés
On a récemment découvert que certains polyphénols de ce palmier étaient capables de provoquer in vitro l'apoptose des cellules leucémiques HL-605.
capacités antioxydantes du sang augmentent deux heures après ingestion d'une solution obtenue à partir de poudre d'Açaï
Le potentiel antioxydant est par ordre décroissant: acerola > mangue > fraise > raisin > açaï > goyave > murier > graviola > fruit de la passion > cupuaçu > ananas
Pour les indiens d'Amazonie, qui lui ont donné son nom, “le fruit qui pleure“, c'est un aliment de base. Ils l'utilisent aussi pour soigner troubles digestifs et maladies de la peau… Aujourd'hui, la science se penche sur ses propriétés: l'açaï est un prétendu aphrodisiaque mais un vrai antioxydant, un excellent anti-cholestérol, un activateur d'énergie et un fortifiant immunitaire.
La baie d'Açaï est un fruit qui pousse sur les palmiers Euterpe oleracea (de la famille des Arecaceae) dans les zones marécageuses de la forêt tropicale d'Amazonie au Brésil. Il s'agit d'un palmier exclusivement sud-américain, que l'on retrouve aussi au Nord-est du Venezuela, au Surinam, au Guyana, à Trinidad et Tobago, en Guyane française, à l'ouest, on note sa présence au niveau de la côte Pacifique de Colombie et du nord de l'Équateur. Le palmier, aussi appelé "palmier pinot" ou "pinot" tout court, ou encore "wasséï " en Guyane française, tient son appellation "Açaï" du portugais açaizeiro, "manaka" au Surinam, "murrapo" en Colombie, il est connu par les indigènes sous le nom de içá-çai, qui signifie "le fruit qui pleure".
Les fruits appelés baies d'açaï ou tout simplement açaï, sont rouge pourpre voir violet, et font une taille similaire à celle d'un raisin, de 1 à 2 cm de diamètre et pèse 1.5g. Sa chaire (mésocarpe) est pulpeuse et fine, d'épaisseur inférieure ou égale à 1mm. Elle enveloppe un noyau dur (endocarpe) qui contient la graine d'açaï. La baie d'açaï est extrêmement riche en aliments naturels. Les indigènes de la région de l'Amazonie ont intégré cette baie à leur régime alimentaire depuis des centaines d'années.
Il faut savoir que, seulement 10% de la baie est comestible, comprenant sa pulpe et sa peau, les 90% représente la graine qui n'est pas consommée. Le fruit a un goût semblable à un mélange énergétique de baies rouges et de chocolat. Sa composition et son goût particulier font de la baie d'açaï un aliment unique de plus en plus populaire au Brésil et au-delà de ses frontières.
Cette baie est exceptionnellement riche en antioxydants, acides aminés et acides gras essentiels. Avec 15 à 20 fois plus d'antioxydants que dans le raisin rouge, elle est l'une des meilleures sources d'antioxydant trouvé dans n'importe quel type de nourriture.
Açaï: le nouveau régime à la mode
Avec l'attention des médias de plus en plus croissante sur les bienfaits de la baie d'açaï, comme beaucoup de gens l'on découvert dans 100% Mag sur M6, un grand nombre de sites se sont développés et exagèrent souvent et considérablement les bienfaits apportés par ce fruit sud-américain, comme par exemple la possibilité de perdre du poids sans faire aucun effort physique.
La baie d'açaï fournit un moyen naturel excellent pour aider à la perte de l'excès de poids, ceci s'accompagnant d'un régime et d'exercices physiques. La baie d'açaï vous aidera aussi à mincir tout en recevant les bienfaits nutritionnels mentionnés dans l'émission d'Estelle Denis. La perte de poids est la raison principale qui fait que cette baie est considérée comme miraculeuse; mais, les miracles, même à Lourdes, on est réticent à les souligner….
Cependant, elle peut vous aider à accélérer votre transit intestinal car, la proportion de fibre dans la baie d'açaï est considérable. Elle représente approximativement 40% de la pulpe et de la peau du fruit.
De même, il faut reconnaître que ce qui rend aussi unique cette baie, c'est le niveau élevé acides gras essentiels appelés Omega 3, 6 et 9, très bon pour la santé (qui sont souvent trouvés et/ou recherchés dans les poissons, surtout gras), et sa teneur en vitamine C et E, B1, B2, B3, en fer et calcium.
Cette haute teneur en fibre et en Omega fait de la baie d'açaï un coupe-faim naturel, permettant d'éviter de grignoter entre les repas et de ne plus avoir des sensations désagréables de faim.
La haute teneur en fibre de la baie d'açaï facile la baisse du niveau de sucre dans le sang, permettant ainsi d'avoir un corps moins gras. Mais, personnellement, je lui préfère la cannelle dont j'ai pu vérifier, grâce à des prises de sans répétées, que l'assertion de baisser le taux de glycémie est réel. Je signe et persiste.
D'autres fruits ayant une teneur en fructose et en hydrates de carbone élevée, entraînent une rapide augmentation des niveaux de sucre dans le sang, et peuvent causer la transformation du sucre dans le sang en graisse corporelle. La haute teneur en fibre de la baie d'açaï réduit considérablement l'augmentation des niveaux de sucre dans le sang, empêchant ainsi la transformation de ces sucres en graisse selon les dires de certains nutritionnistes.

L'açaï est, ainsi, devenue une légende parmi les sportifs pratiquant le Jiu-jitsu, les surfeurs et autres athlètes qui cherchent à augmenter leur énergie et leur vitalité. Par exemple, Carlos et Royce Gracie, de grands champions de Jiu-jitsu ont utilisé régulièrement l'açaï pour les aider à arriver au top de leur discipline. Kelly Slater, six fois champion du monde de surf, a mis en avant l'açaï dans son régime alimentaire quotidien. Ces athlètes de renommée mondiale consomment l'açaï pour accroître leur performance durant les compétitions; ils ont bien vantés ses mérites et comme il s'agit d'une plante,  cela peut contribuer à votre régime alimentaire si vous êtes sportif, dans votre entraînement et vos exercices physiques.
Les baies d'açaï contiennent une dose généreuse d'acides aminés qui sont la base pour la création des protéines. Une consommation régulière de baies d'açaï vous aidera à tirer le plus grand parti de vos exercices physiques; elles peuvent permettre d'améliorer le processus de rétablissement et de construire ainsi que de réparer vos muscles. La consommation des calories stockées dans votre organisme dépend de votre masse musculaire. En effet, plus vous avez de muscles,  plus de calories votre corps brûlera lors de repos, et votre taux métabolique basique sera plus haut.
Malgré certaines éloges non fondée sur de miraculeuses vertus de perte de poids, des recherches médicales et scientifiques ont permis de prouver que l'açaï contient des ingrédient qui aident naturellement à la perte de l'excès de poids. Les antioxydants, la haute teneur en fibre et les huiles Omega de cette baie permettent de couper l'appétit, de réduire l'accumulation des graisses dans votre corps, de booster votre métabolisme tout en augmentant votre énergie et votre vitalité lors de vos séances de sport. On dit aussi que ces baies accroissent votre énergie sexuelle: cela fait bien parti de la liste des bienfaits que peu vous apporter ce super fruit brésilien, au point qu'au Brésil, celui-ci est aussi appelé le "Viagra de la forêt amazonienne".
Ceux sont en premier les indigènes amazoniennes qui ont découvert la connexion entre l'açaï et leur vie sexuelle; ils ont remarqué que la baie agit en tant que stimulant et favorise aussi l'endurance, tout en donnant de l'énergie et des forces. La consommation d'açaï est également recommandée aux couples qui essaient d'avoir un enfant par de nombreux médecins brésiliens, des études scientifiques sont en cours afin de démontrer que ce fruit apporte réellement des bienfaits pour lutter contre des problèmes de fécondité. Cela doit être, je pense, au fait qu'il doit contenir une quantité importante de sélénium, entre autres.
Les niveaux élevés de calcium, de fer, d'antioxydants et d'hydrates de carbone retrouvés dans la baie d'açaï, comme dans le jus d'açaï, contribuent à exciter les centres d'énergie du corps. L'açaï contient en abondance  des éléments nutritifs et en antioxydants qui apportent de l'endurance et de l'énergie, mais aussi une aide conséquente dans l'amélioration du fonctionnement des organes, y compris les organes sexuels. En d'autres termes, la baie d'açaï est la source la plus naturelle pour se booster en énergie quelque soit les activités, dont les activités sexuelles.
L'açaï améliore donc, sans doute les performances sexuelles mais des études plus poussées devraient le prouver à travers les nombreuses recherches en cours.
Pour conclure sur l'action de l'açaï, ce super fruit a une influence positive sur votre santé en général. Le fait d'être en meilleur santé pour aidera à vous sentir plus sur de vous -si vous avez des problèmes sexuels- et boostera votre confiance pour en survenir plus aisément. De plus, les baies d'açaï aident à augmenter la circulation du sang dans tout votre corps pour favoriser les activités physiques, y compris les activités sexuelles comme nous l'avons vu déjà bien souvent sur ce blog; c'est aussi très bien pour les dames.

Il y en a dans les Thés

Acérola  

Cliquez pour agrandir l'imageL'acérola, source naturelle remarquable de vitamine C.
Vitamine C, vitalité
C'est un arbre dont le fruit est appelé "cerise des barbares" ou "cerise des Antilles" car ressemblant beaucoup à la cerise.
L'OMS a récemment reconnu un état endémique de subcarences vitaminiques et minérales dans la population occidentale. Notre alimentation est largement pourvue en lipides, protéines, glucides mais elle n'est pas d'une qualité exceptionnelle sur le plan des nutriments essentiels que sont les vitamines et sels minéraux qui induisent alors des troubles fonctionnels, allergiques, mentaux et comportementaux, voire de pathologies relevant de la psychiatrie avec, chez les enfants, des retards mentaux.
Les médecins français ne tiennent jamais compte de ces carences et vous voilà obligé de vous renseigner vous-même et de faire appel à des naturo-thérapeutes et aux compléments alimentaires.
Le stress, la pollution, le tabac, l'alcool, les drogues, pesticides alimentaires, les médicaments consomment de très grosses quantités de ces nutriments vitaux pour l'organisme.
D'après le deux fois prix Nobel de médecine Pauling, nous aurions besoin de 10 à 20 fois plus d'apports journaliers de ces nutriments qu'il n'est généralement conseillé; ce qui nous mettrait à l'abri des maladies psycho-nerveuses induites par notre civilisation moderne; un apport optimal, selon ce prix Nobel, en vitamines et minéraux fortifie le système immunitaire, améliore la santé et ralenti le processus de vieillissement.
Selon ce grand chercheur, les vitamines fondamentales sont C et E qui sont anti-oxydantes et piègent les radicaux libres donnant un certain rajeunissement cellulaire. Les carences les plus courantes sont C, A, B1, B2, B6 ainsi que magnésium, calcium, fer, cuivre, zinc et chrome. Les complexes vitaminiques sont à déconseiller dans la mesure ou chaque organisme possède certaines vitamines et minéraux en quantités suffisantes, il est inutile de surcharger, ce qui peut entraîner un risque.
La vitamine C est la vitamine anti-scorbutique mais il n'en demeure pas moins que la plupart des gens souffrent d'une franche carence car cette vitamine se trouve dans les fruits frais et les légumes de bonne culture mais on choisit plus volontiers pâtes et frites que piperade et salade!
Pour prévenir la grippe, les rhumes, rhinites, affections ORL, il faut une posologie de 1000 à 1500 mg/j  tout au long de l'année et un renforcement jusqu'à 3000mg/j en période d'épidémie. Prise au petit déjeuner, la dose quotidienne assure clarté d'esprit et énergie pour la journée.
La vitamine C retarde la fatigue, s'accorde bien aux activités sportives aux doses de 3000 à 5000 mg/j elle stimule l'influx nerveux moteur et permet une récupération rapide; elle retarde l'usure des cartilages et le flétrissement de la peau, détruit les molécules cancérigènes, élimine les toxiques, limite le cholestérol, stimule les défenses immunitaires et l'activité cérébrale, lutte contre le stress, la fatigue et les allergies; c'est le prolongateur de l'existence; dans cette optique du ralentissement du vieillissement, il faut une dose de 3000mg/j à 5000Mg/j en association avec les vitamines A, D, E, B6, B12, des bioflavonoides et du sélénium.
Régulant le métabolisme des lipides, la C peut être utilisée en prévention des affections cardio-vasculaires; à la même dose, associé à une diététique adéquate, elle fait baisser le mauvais cholestérol et évite ainsi de graves problèmes.
Chez certaines personnes particulièrement disposées, la vitamine C peut provoquer des calculs urinaires oxaliques; se renseigner mais c'est très rare. Toutes les expérimentations indiquent que la vitamine C, même à haute dose sur des périodes prolongées ne présente aucune toxicité. Le prix Nobel Pauling, lui-même a prit pendant plus de vingt ans 18 g de vitamine C par jour et décéda à l'age de 97 ans!
Pour allonger sa durée de vie, vivre en très bonne santé et améliorer ses performances intellectuelles et physiques il faut des doses de 2500 et 3000mg/j en association avec légumes frais, fruits et autres compléments, lécithine, levure de bière, germes de blé, spiruline, etc.
La vitamine C entre en synergie avec toutes les autres vitamines et sel minéraux, surtout la vitamine E et le béta-carotène (voir mes gélules de carottes) dans une action antioxyante.
Enfin avec la E, prévoir au moins la B6 avec du zinc (effet calmant) ou la B2 et la B3 (attention aux surdosages extrêmes pour ces dernières) qui sont énergétiques. La vitamine A est impérative pour la vue et lutter contre la cataracte.
Si l'acérola est connue pour contenir de grandes quantités de vitamine C, elle contient également des concentrations élevées de phosphore et de calcium, de vitamines du groupe B (thiamine, riboflavine, piridoxine), ainsi que des facteurs antioxydants, notamment les flavonoïdes et anthocyanines.
Son intérêt comme source de vitamine C a rapidement retenu l'attention des scientifiques.
Des recherches ont en effet démontrées que les extraits d'acérola de par leur richesse en vitamine C, comportaient des vertus tonifiantes, anti-infectieuses et anti-fatigue. Leurs propriétés reminéralisantes ont également été reconnues grâce à leurs richesses en minéraux. Enfin, leur concentration élevée en flavonoïdes et anthocyanines ont révélées que ce fruit était un puissant anti-oxydant (l'un des fruits le plus concentré en anti-oxydants), antivieillissement et anti-radicaux libres.
Cet acerola contient de la vitamine C à hauteur de 500 mg. C'est un délicieux comprimé au goût frais de fruits rouges, légèrement acidulé. La vitamine C naturelle, telle celle contenue dans l'acerola, est une vitamine euphorisante et revitalisante. Par ailleurs, ses nombreuses activités (antioxydant, stimulant immunitaire) sont très utiles contre le stress et ses manifestations. 
Un apport régulier est recommandé en cas de surmenage, fatigue, stress et surtout en hiver et lors des changements de saison. La vitamine C naturelle ne possède aucun effet "énervant", on peut la prendre le soir !
Elle est conseillée vivement à tous les fumeurs dans le cadre d'un sevrage tabagique pour son pouvoir détoxicant.
Chaque comprimé apporte 500 mg de vitamine C naturelle, ¼ de comprimé couvre totalement les besoins journaliers des adultes. 
Précaution d'emploi
Complément alimentaire, à consommer en complément d'une alimentation équilibrée et variée. Ne pas dépasser la dose journalière préconisée. Ne pas laisser à la portée des enfants.
Ingrédients des capsules
•Extrait sec d'acérola à 25% de vitamine C*, maltodextrine: 500 mg
•Ascorbate de Sodium: 300 mg
•Vitamine C Acide Ascorbique: 75 mg
Vitamine C: 500 mg
•Arôme naturel Fruits Rouges : 35 mg
•Excipients: Dextrose, stéarate de magnésium végétale
Un comprimé d'Acérola 500 vous apporte 156% des AJR en Vitamine C
Attention, ce pot contient une pastille dessicante
Fabriqué en France - Garantie sans OGM et sans Gluten
Conseil d'utilisation
1/4 de comprimés par jour de préférence le matin
Évitez d'en consommer le soir avant de se coucher
Vendu sur le site
Existe en capsules Géluleset en Poudres

Algues 

Cliquez pour agrandir l'imageLes bienfaits des algues
Cancer.
Des études ont démontré que différentes algues ou leurs composés avaient la capacité de contrer le développement de tumeurs mammaires chez l'animal8 et d'induire la mort de certaines cellules cancéreusesin vitro. Les algues, qui ont tendance à s'opposer à l'œstrogène, pourraient constituer un facteur protecteur dans le développement des cancers hormono-dépendants comme ceux du sein ou de la prostate.
Des études épidémiologiques indiquent que les populations consommant une diète de type asiatique présentent une incidence plus faible de ces cancers, comparativement aux populations ayant une alimentation de type nord-américaine. Cette constatation a été largement attribuée à la grande consommation de soya chez les Asiatiques, mais la consommation élevée d'algues chez cette population pourrait aussi y jouer un rôle. De plus, une carence en iode et en sélénium, deux nutriments abondants dans les algues, pourrait jouer un rôle dans la formation du cancer du sein. Toutefois, le rôle réel des algues dans la prévention des cancers hormono-dépendants reste encore à préciser.
Santé générale.
On sait que la consommation régulière de légumes (dont les algues) contribue à maintenir une bonne santé et à prévenir une foule d'affections. L'action particulière des algues sur les maladies cardiovasculaires, le diabète, l'hypercholestérolémie et l'hypertension serait due entre autres aux antioxydants, aux fibres et aux phytostérols qu'elles contiennent.
Que contiennent les algues?
Antioxydants
Plusieurs extraits d'algues brunes, rouges et vertes cultivées en Europe ou en Asie ont démontré une activité antioxydante in vitro1. Leur composition en antioxydants et leur capacité antioxydante varient selon plusieurs facteurs, comme la profondeur où elles poussent et leur degré d'exposition aux rayons ultraviolets (UV).
Les algues contiennent différents composés antioxydants incluant des caroténoïdes (lutéine et zéaxanthine), des flavonoïdes (catéchines), des acides phénoliques (tannins) ainsi que certaines vitamines (principalement les vitamines C et E).
Caroténoïdes
Il a été démontré que la fucoxanthine (un caroténoïde extrait du wakame) pourrait diminuer la viabilité de cellules cancéreuses du côlonin vitro. De plus, la fucoxanthine a récemment été associée à la prévention de l'obésité chez le rat3. Cet effet serait attribuable à son action sur une protéine spécifique du tissu adipeux des animaux. Pour l'instant, ces résultats ne sont pas transposables chez l'humain, aucune étude n'ayant été réalisée sur le sujet.
Fibres
Les algues contiennent des quantités intéressantes de fibres, particulièrement sous forme soluble. Selon la variété, une portion d'algues fraîches peut contenir jusqu'à 8 % de la quantité de fibres recommandée quotidiennement5. Les algues séchées, quant à elles, contiendraient de 35 % à 50 % de leur poids sous forme de fibres.
De façon générale, une alimentation riche en fibres alimentaires peut contribuer à la prévention des maladies cardiovasculaires, ainsi qu'au contrôle du diabète de type 2 et de l'appétit. Les fibres contenues dans les algues pourraient être plus efficaces pour diminuer le cholestérol sanguin et l'hypertension que celles d'autres sources.
Les algues brunes marines (laminaria longicruris) que l'on retrouve dans le Golfe du St-Laurent, plus spécifiquement en Gaspésie, au Québec, sont particulièrement riches en deux types de fibres solubles: le laminaran (un sucre non digestible de la famille des β-glucans) et les fucanes.
Ces composés possèdent plusieurs propriétés biologiques intéressantes. Le laminaran lutterait contre les tumeurs et modulerait la réponse immunitaire. Les fucanes auraient des propriétés anticoagulantes, anti-inflammatoires et antivirales. Une équipe de chercheurs québécois a observé que la période de récolte des algues avait une influence sur leurs teneurs en laminaran et en fucanes.
Phytostérols
Le wakame et la nori contiennent des phytostérols. Ces composés ressemblent au cholestérol sur le plan chimique et empêchent l'absorption de ce dernier dans l'organisme. La consommation de phytostérols pourrait réduire les taux de cholestérol dans le sang, particulièrement le cholestérol LDL (mauvais cholestérol).
Par contre, pour observer de tels effets, de grandes quantités d'algues séchées devraient être consommées quotidiennement6, et aucune étude n'a jusqu'à maintenant évalué l'impact de la consommation de phytostérols des algues sur le cholestérol sanguin.
Sources d'oméga-3: microalgues ou saumon?
Une étude effectuée chez des hommes et des femmes en santé montre que l'ADH (un type d'oméga-3), qu'il provienne du saumon cuit ou de capsules d'huile extraite des microalgues marines est équivalent sur le plan nutritionnel. Les concentrations d'ADH mesurées dans le plasma et les globules rouges des participants à l'étude étaient similaires qu'ils aient consommé du saumon ou des capsules d'oméga-3 provenant des algues marines.
Fucoïdane
Une étude in vitro publiée en 2010 montre que le fucoïdane (un sucre retrouvé dans les algues brunes marines) induit la mort des cellules leucémiques humaines grâce entre autres à la production d'oxyde nitrique (NO). Les auteurs mentionnent que le fucoïdane pourrait augmenter l'efficacité des agents de chimiothérapie traditionnels pour provoquer la mort des cellules cancéreuses.
Dans une autre étude in vitro, le fucoïdane a détruit des cellules du sein cancéreuses. Selon les auteurs, le fucoïdane est un composé prometteur dans la prévention du cancer du sein et sa valeur thérapeutique mérite d'être analysée.
Des oméga-3
Les algues ne contiennent que très peu de gras. Elles ne peuvent donc pas être considérées comme une source intéressante d'acides gras oméga-3 à longue chaîne (AEP et ADH) qui contribuent au bon fonctionnement du cœur et du cerveau. Cependant, les algues microscopiques dont se nourrissent les poissons en sont très riches. Elles servent d'ailleurs à la production des suppléments d'oméga-3.
L'iode
L'iode entre dans la composition des hormones thyroïdiennes, nécessaires à la régulation de la croissance, du développement et du métabolisme. Par contre, des concentrations trop élevées en iode peuvent provoquer des problèmes de fonctionnement de la glande thyroïde.
Malgré les quantités d'iode relativement élevées dans la nori, sa consommation usuelle ne présente pas de risque notable pour la santé. Par contre, il est recommandé aux gens consommant des algues de façon régulière de choisir celles contenant le moins d'iode, par exemple la laitue de mer, le porphyre (nori japonais) et la dulse. Une ou deux feuilles de nori (équivalant à 8 à 15 sushis) suffisent pour combler les besoins quotidiens en iode.
Côté saveurs elle offre un mélange discret de saveurs marines avec un léger goût d'huître.
Comme toutes les algues brunes la cuisson porte sa couleur au vert. Elle permet de renforcer les saveurs de vos préparations. Blanchie et mixée avec vos légumes vous obtiendrez des potages de velours. Elle s'accommode parfaitement avec les salades et sa forme permet de l'utiliser comme papillote.

Pour les algues fraîches salées

Dosage:

Prenez une poignée d'algues par personne soit 15 à 30g.
Dessaler: Remplissez un grand récipient d'eau fraîche et plongez y les algues. Brassez le tout afin de les aider à se déployer. Retirez-les aussitôt puis recommencer l'opération dans une deuxième eau fraîche. L'objectif est d'obtenir un goût légèrement salé. Cette opération prend normalement moins d'une minute.

Pour les algues sèches

Dosage : Utilisez les algues sèches comme des épices ou des herbes de Provence.
Saupoudrez les paillettes comme des épices, directement au contact de votre préparation (sauce, beurre, vinaigrette,...). Laissez alors les arômes se développer, le plus sera le mieux.
Réhydratez les algues entières comme le Kombu royal ou les spaghettis de mer dans un bol d'eau courante pendant environ 10/20 minutes.
L'utilisation d'une base acide (vinaigre, citron, vin blanc,...) est intéressante pour les couleurs, le goût et la texture.
Au naturel, les algues ne sont que légèrement salées.
Cependant il est préférable de saler vos mets après avoir ajouté les algues.
Blanchissez le Kombu royal ou le Wakamé pour redonner toute la souplesse de la texture et la couleur avant de les utiliser comme papillote, (30 secondes dans l'eau bouillante).
Les algues ont des propriétés exhausteur de goût.

Voir Gélules de Fucus, de lithothamne, de spiruline

Ail des ours, ail

Cliquez pour agrandir l'imageL'Ail des ours est une plante médicinale très ancienne connue des Celtes et des Germains. On en a retrouvé des restes dans des habitations du Néolithique. Depuis quelques années, il a retrouvé une popularité du fait de sa haute teneur en vitamine C et de ses propriétés amaigrissantes.
Il est très riche en une huile essentielle sulfurée et également en vitamine C2. Autres composants: sulfure de vinyle, sels, aldéhyde instable.
Puissant pouvoir bactéricide
Facilite la digestion et la circulation
Allium ursinum, connu aussi sous le nom "ail des bois"
Grand pouvoir bactéricide: pendant la seconde guerre mondiale les Anglais en utilisèrent de grande quantité pour soigner les blessés. Au cours des siècles passés, pour se protéger des fièvres infectieuses, les moines mangeaient de l'ail des ours tous les jours pour pouvoir continuer à soigner les malades sans danger d'infection. Outre son activité bactéricide, l'ail des ours est apéritif, digestif, cholagogue, stimulant, vermifuge car il exerce une action protectrice sur l'intestin (désinfection et stimulant de la sécrétion gastrique et biliaire).
Dépuratif, rubéfiant, hypotenseur, antiseptique, anthelminthique
Utilisations
On utilise le bulbe dans des: teintures, sirops, décoctions, jus, cataplasme de pulpe, essences. Il est conseillé de l'utiliser de préférence cru pour préserver la vitamine C. L'essence est utilisée comme rubéfiant en cas de rhumatismes et comme désinfectant de l'atmosphère intérieure. Les feuilles fraîches peuvent être utilisées comme épice, coupées menu comme de la ciboulette ou du persil et mises sur du pain, sur les soupes, les sauces, les salades et les plats à base de viande. Ceci est approprié pour les diarrhées chroniques et aiguës, mais également en cas de constipation lorsque celle-ci est due à des crampes internes ou à un relâchement de l'intestin.
Élixir à l'ail des ours
Des feuilles ou des oignons coupés en petits morceaux dont on remplit une bouteille jusqu'au goulot, mais sans forcer, recouverts d'eau-de-vie à 38-40 % ou autres liqueurs maison, et placés 14 jours au soleil ou à proximité d'un fourneau. Tous les jours, l'on en prend 10 à 15 gouttes réparties en quatre doses, dans un peu d'eau. Cet élixir développe la mémoire et prévient l'artériosclérose.

Fabriquez vous-même votre huile d'ail

Pelez une tête d'ail; écrasez bien chaque gousse; versez dans un litre d'huile d'olive; laissez macérer un mois avant de filtrer. Utilisation quotidienne et habituelle de l'huile d'olive.
Vous pouvez préparer de la même façon de l'huile au
Thym, gingembre, curcuma, clous de girofle, laurier, romarin, sauge
Prenez environ 50 g de plantes fraîches; découpez-les et écrasez-les pour extraire leur huile essentielle volatile. Même préparation que ci-dessus.
Vin à l'ail des ours
Le vin à l'ail des ours est utilisé contre l'engorgement chronique de la poitrine et les troubles respiratoires qui y sont liés; il empêche la dyspnée. Recommandé même en cas de phtisie et d'hydropisie, maladies dont souffrent souvent les personnes âgées.
Prendre une poignée de feuilles coupées menu, les faire bouillir brièvement dans environ 1/4 de litre de vin blanc, sucrer à volonté avec du miel ou du sirop, et boire de ce vin pendant la journée, lentement, à petites gorgées.

Danger

Avant floraison, l'ail des ours peut être confondu avec le muguet de mai ou le colchique d'automne, qui sont tous deux très toxiques (éventuellement mortels). La distinction peut facilement se faire grâce à l'odeur alliacée dégagée par les feuilles froissées de l'Ail des ours uniquement, ainsi que par la consistance des feuilles, coriaces chez le Muguet et encore plus chez le Colchique6. Autre risque de confusion : certaines variétés d'arum peuvent pousser mêlées à l'Ail des ours. L'arum est très toxique (éventuellement mortelle). Or les jeunes feuilles d'arum présentent une forme et une couleur identiques à celles des jeunes feuilles d'ail des ours, le risque de confusion est donc important. Les deux variétés se distinguent uniquement par le dessin des nervures, parallèles pour l'ail des ours et pennées pour l'arum (voir Nervure (feuille)). En outre les feuilles d'arum froissées ne dégagent pas d'odeur alliacée. En grandissant, la feuille d'arum prend une forme caractéristique permettant de la distinguer plus aisément de la feuille d'ail des ours.
Cuisine
Il a été très utilisé en Europe et en Asie. On peut manger son bulbe et ses feuilles comme légume ou condiment. Il est excellent cru dans les salades. Ses feuilles se préparent sous forme de pesto et soupe ou comme épice dans des salades, des tisanes. On peut le cuire comme des épinards, le consommer sur des tartines avec du séré, ou encore dans du yaourt nature. On en fait enfin un beurre assaisonné pour les grillades
AIL
Une méta-analyse australienne de 2008 a conclu que prendre entre 600 et 900 mg d'extrait d'ail par jour, soit entre 3,6 à 5,4 mg d'allicine, le principe actif de l'ail (c'est-à-dire l'équivalent d'une demi à une gousse d'ail frais à peu près) permettait d'abaisser la pression artérielle autant que le ferait un médicament anti-hypertenseur (bêta-bloquant ou inhibiteur de l'enzyme de conversion de l'angiotensine). Plus récemment, une équipe de chercheurs chinois est arrivée à la même conclusion en passant en revue toutes les études contrôlées contre placebo.
L'ail peut s'utiliser en cuisine (à raison d'une gousse par jour donc) ou en complément alimentaire (pour les personnes qui n'aiment pas son odeur ou son goût par exemple). Il existe des compléments d'extrait d'ail vieilli dosés à 1000 mg.



AMLA 

Cliquez pour agrandir l'imagePoudre ayurvédique d'Amla
Riche en vitamine C, l'Amla est réputé comme régénérant puissant en Ayurvéda. Cette poudre est traditionnellement connue pour prévenir la chute des cheveux, pour illuminer le teint et purifier la peau.
Saveur ou Rasa: douce, astringente, acide
Virya : rafraîchissante
Composition: Vitamine C; Flavonoïdes, tanins
Acides phénoliques (acide gallique, acide ellagique)
Culture biologique. Cette poudre, tout droit venue d'Inde où elle est utilisée traditionnellement depuis des millénaires. La richesse en vitamine C de ce fruit en fait un des régénérant les plus puissants en médecine ayurvédique, connu en cosmétique pour favoriser la pousse des cheveux et lutter contre les cheveux blancs précoces. Ce produit fait ainsi partie de nos produits d'exception
L'Amla est très utilisé en médecine ayurvédique indienne, où son nom signifie "infirmière", comme régénérant puissant des tissus et cellules et comme tonique général. Réputé pour apaiser les personnes de constitution Vâta et Pitta et augmenter la vitalité, il possède notamment des propriétés stimulantes de la digestion, un pouvoir hémostatique et une activité antibactérienne, antalgique et anti-inflammatoire.
Un régénérant puissant, très apprécié en cosmétique pour le soin des cheveux
En cosmétique, l'Amla est intéressant pour le soin de peau grâce à ses vertus toniques et luttant contre le vieillissement cutané, ce qui en fait une poudre pouvant être utilisée en masque ou macérât dans vos soins anti-âges et pour raviver le teint des peaux ternes et fatiguées.
Ses propriétés régénérantes et anti-oxydantes font de l'Amla une poudre particulièrement recommandée et reconnue pour stimuler la pousse des cheveux, ralentir leur chute et lutter contre les cheveux blancs précoces. Elle est également reconnue pour faciliter la coloration de cheveux ayant une teinte foncée.
Comme ingrédient cosmétique, la poudre ayurvédique d'amla bio est reconnue pour ces propriétés :
Tonique et astringente, elle illumine le teint, nettoie et purifie la peau.
Elle tonifie les dents, nettoie la bouche et apaise les gencives.
Anti-âge, elle régénère le tissu cutané.
Indications: Tous types de peaux - Peaux ternes et dévitalisées - Peaux matures
Dents fragiles, gencives gonflées.
Synergies - Fortifier les dents: hydrolat de Laurier noble, poudre de Lithotamne, poudre d'ortie...
Nettoyer et purifier la peau: poudres de racines de Bardane, hydrolats de Tea tree, de Rose de Damas, d'Eucalyptus globulus...
En pâte ou cataplasme, mélangée à d'autres poudres naturelles
En macérât aqueux (ou en infusion), incorporé en phase aqueuse dans vos formules cosmétiques maison, comme actif idéal pour réaliser:
Une lotion astringente et purifiante; une crème visage régénérantes; un dentifrice apaisant
En macérât huileux, incorporé en phase huileuse dans vos formules cosmétiques maison, il est idéal pour réaliser: une huile de massage tonifiante
Une crème apaisante visage
Propriétés
Comme ingrédient capillaire, la poudre ayurvédique d'amla bio est reconnue pour ces propriétés: Régénérant puissant, elle stimule les racines, favorise la pousse des cheveux et ralentit leur chute.
Riche en antioxydants, elle lutte contre les cheveux blancs précoces.
Elle facilite la coloration des cheveux pour des teintes foncées: elle permet une meilleur adhésion des poudres colorantes aux cheveux
Elle favorise la pousse des ongles.
Soin des cheveux foncés et amélioration des teintes foncées des colorations capillaires : poudres de Henné, d'Indigo,
Chute des cheveux: huiles essentielles de Romarin à cinéole, de Pamplemousse, de Citron, de Cèdre de l'Atlas, de Sauge sclarée, hydrolat de Pamplemousse
En masque, mélangée à d'autres poudres naturelles
En infusion), incorporé dans vos formules cosmétiques maison, comme actif idéal pour réaliser :
un masque capillaire colorant pour cheveux foncés
une lotion capillaire tonique
un shampooing anti-chute
En macérât huileux, il est idéal pour réaliser une huile de beauté capillaire

Pot de 100 g = 14,75 €

ICI = Superaliment
Cliquez pour agrandir l'image

Anis vert

Antispasmodique, stomachique, sédatif, légèrement diurétique
Bon pour les troubles intestinaux, les digestions difficiles, les coliques des enfants et les troubles nerveux légers.
De plus, il a une action calmante sur les migraines, la toux et l'asthme.
Il favorise la sécrétion lactée chez la femme qui allaite.
Cuisine
Largement utilisé pour son arôme en pâtisserie et confiserie et pour confectionner une liqueur d'anisette.
Liqueur à l'anis
Pour un litre d'eau de vie, 40 à 50 g de graines concassées, 1,500 kg de sucre, 2 gr de cannelle moulu, un demi-bâton de vanille, 15 g de noix muscade.
Laissez macérer le tout cinq ou six semaines. Faite un sirop avec 1,5 kg de sucre dans un litre d'eau, après le 3e bouillon, écumez,retirez du feu et ajoutez ce sirop à l'eau de vie. Laissez refroidir avant de mettre en bouteille.
Confort digestif
L'anis vert est antispasmodique. Il calme tous les troubles du système nerveux et les toux sèches.
Il stimule l'appétit, la digestion et agit aussi contre la fatigue
Reconnaissable à son goût de fraîcheur en bouche
Tisane: faciliter la digestion, lutter contre les troubles intestinaux, les ballonnements, boire une tasse après les principaux repas: faite bouillir dix minutes dans 1 litre d'eau.
Sirop pour les coliques enfantines
Faites tisane ci-dessus et ajoutez la moitié de son poids en sucre. Mettre à feux doux et remuer jusqu'à consistance sirupeuse. Faites prendre plusieurs cuillerées à soupe de ce sirop aux enfants.
BEAUTE
Pour fortifier les gencives et avoir une haleine fraîche: rincez-vous la bouche avec cette préparation: faites macérer une bonne quinzaine 15 g de semences d'anis vert dans un demi-litre d'alcool à 40° ou un volume équivalent d'eau de vie du pays.

Voir Epices
_Voir Phyto


Tisanes dans cette page, comment faire des tisanes, alcoolats, sucres de fleurs, sels de bain, huiles de plantes......

Cliquez pour agrandir l'image

Arnica

Souverain pour les douleurs diverses
Arme millénaire contre les lésions traumatiques, utilisée à la fois en phytothérapie traditionnelle et par l'industrie pharmaceutique, cette plante a, depuis toujours, fait ses preuves, tant pour le traitement des lésions traumatiques (entorses, hématomes après chocs, etc.), que pour ceux des pathologies rhumatismales ou cutanées. C'est sans inquiétude que cette plante, sous ses différentes préparations réalisées en officine ou à domicile, pourra être utilisée, en respectant les précautions d'usage.
Traumatologie: traitement des hématomes, des inflammations, des hémorragies limitées et des douleurs post-traumatiques. Cardiologie: prévention du risque cardiovasculaire et protection des vaisseaux capillaires. Ophtalmologie: prévention et traitement des rétinopathies et de la dégénérescence maculaire liée à l'âge. Chirurgie: traitement de certaines douleurs postopératoires.

Uniquement en usage interne (à avaler)

Ne pas utiliser en phytothérapie, car toxique
Utilisation externe
Traumatologie: traitement des contusions, foulures, chocs, hématomes, oedèmes et inflammations post-traumatiques. Rhumatologie: douleurs articulaires, douleurs musculaires, arthrose, arthrite, tendinites. Phlébologie: troubles veineux et phlébites, insuffisance veineuse et varices. Dermatologie : traitement des piqûres d'insectes, furoncles, dermatoses inflammatoires.
Traitement de première intention des traumatismes cutanés, musculaires et articulaires. traitement des inflammations post-traumatiques et des ecchymoses. Traitement des pathologies veineuses.
L'efficacité de la teinture d'arnica, pour traiter certaines affections ORL inflammatoires, les maux de gorge, les angines virales et bactériennes, les gingivites, les ulcères aphteux et les douleurs bucco-dentaires, a été décrite en clinique du fait de son pouvoir anti-inflammatoire et antibactérien.
Parties utilisées
La fleur (le capitule entier) est prioritairement utilisée en phytothérapie. Cependant, toutes les structures de la plante (feuilles, tiges, racines et graines) peuvent être exploitées, selon le type de préparation.
Ce sont les nombreuses molécules synthétisées par l'arnica qui confèrent à cette plante un usage si précieux en médecine. Parmi les principaux principes actifs, on peut citer les flavonoïdes, le thymol, l'arnicine, les coumarines et les caroténoïdes.
Dosage
L'arnica s'utilisera principalement en usage externe, sous les formes de pommades, d'onguents, de teintures ou d'huile de massage. Le seul usage par voie interne concerne les préparations en homéopathie, réalisées par l'industrie pharmaceutique ou en officine.
Traitement des lésions traumatiques et/ou inflammatoires (rhumatismes, piqûres d'insectes, dermatoses, phlébites peu profondes, etc.), selon les préparations:
Compresse; Laisser infuser, pendant 15 minutes, 2 ou 3 g de fleurs séchées, dans 100 ml d'eau portée à ébullition. Laisser tiédir, puis appliquer une compresse imbibée sur les lésions, plusieurs fois par jour.
Teinture: 100 g de fleurs d'arnica séchées et écrasées dans un litre d'alcool titrant au moins 50 ° (type eau-de-vie). Macération au soleil pendant 24 heures au moins, puis filtrage et conservation dans des récipients en verre teinté. Application de cette teinture avec des compresses sur les lésions, plusieurs fois par jour.
Onguent: mélanger 25% de teinture à 75% d'huile végétale. Appliquer cet onguent sur les parties lésées, plusieurs fois par jour.
Traitement des affections infectieuses et inflammatoires ORL (cavité buccale, gorge) :
Teinture: préparer une solution de teinture et d'eau (avec 10% de teinture), effectuer des gargarismes plusieurs fois par jour, en recrachant la solution.
Précautions
Ne jamais utiliser des solutions d'arnica sur des plaies ouvertes ou ulcérées et, bien sûr, ne jamais avaler des solutions ou des extraits d'arnica. 
Rappel
En cas d'ingestion, la présence d'arnicine, d'une grande toxicité, peut provoquer un empoisonnement, pouvant mener au coma et au décès.
Ne ramassez jamais cette plante dans la nature: elle est vénéneuse.

Il a été décrit des dermatites, après usage externe de l'arnica, et des eczémas, à la suite de traitements répétés.
Des cas d'allergie croisée avec d'autres plantes médicinales (pissenlits, marguerites, famille des astéracées) ont été rapportés chez des patients souffrant d'allergies à ces plantes. Il n'existe pas d'autres interactions nocives pour la santé.
Avertissement
En traumatologie, une lésion peut en cacher une autre. C'est pourquoi il convient d'être prudent, dans le traitement d'une réaction inflammatoire après un choc, une entorse ou une foulure. S'il est recommandé de traiter en première intention ces lésions par des préparations à base d'arnica, leur persistance ou une douleur associée peuvent indiquer une atteinte osseuse ou articulaire. Le recours à un médecin et la prescription d'une éventuelle radiographie de contrôle sont toujours recommandés.
La recherche
Reconnue d'utilité sanitaire par bon nombre d'organismes de santé publique et largement utilisée dans l'industrie pharmaceutique, cette plante continue de faire l'objet de recherches cliniques pour les pathologies qu'elle traite habituellement. En effet, de nombreuses études en double aveugle (avec et sans placebo) sont régulièrement menées et visent à vérifier l'efficacité, le mode d'action des principes actifs sur les tissus lésés et les bons dosages en phytothérapie (mais aussi en médecine et pharmacie galénique), afin de créer de nouvelles médications

Existe en macérat huileux Huiles


Tisanes dans cette page, comment faire des tisanes, alcoolats, sucres de fleurs, sels de bain, huiles de plantes......
Cliquez pour agrandir l'image

Argile blanche

Les propriétés de l'argile blanche
L'argile blanche est naturellement riche en sels minéraux: on y trouve du fer, du zinc, du silicium, du magnésium, du potassium, du calcium, etc. C'est un composé très riche.
De manière générale toutes les argiles ont des propriétés absorbantes et retiennent l'humidité. L'argile blanche en particulier a des propriétés antiseptiques, favorise la cicatrisation, est anti-inflammatoire, et convient donc bien en cataplasme sur les blessures et irritations.
D'un point de vue beauté, elle adoucit la peau et permet d'enrichir l'épiderme de sels minéraux indispensables. En masque elle renforce les cheveux secs et nettoie la peau permet.
L'argile est stable et se conserve très bien en milieu sec. La seule contre-indication notable lors de sa manipulation est le contact avec le métal. Il ne faut jamais préparer l'argile avec du métal : évitez donc les cuillères et récipients en métal, et préférez leur le plastique ou encore mieux le bois.
L'argile blanche est utilisée comme masque pour le visage, ou comme cataplasme sur la peau. On l'appelle aussi argile Kaolin, car elle contient des kaolinites.
Elle a une action réparatrice sur la peau, et on la voit donc aussi utilisée dans une variété de produits différents: en sel pour le bain, dans les gommages pour le visage, etc.
C'est un produit particulièrement utile pour les peaux sèches, contrairement à l'argile verte qui est réservée aux peaux grasses. Elle est recommandée sur les peaux fragiles et sensibles.
Poudres
Cliquez pour agrandir l'image

Argile verte

Les propriétés de l'argile verte
Très riche en oxydes de fer, l'argile verte est de loin l'une des plus efficaces en termes d'absorption. Elle est utilisée pour nettoyer la peau en profondeur, éliminer les impuretés et les excès de sébum, mais également en tant que cataplasme sur les plaies.
Pour une prise par voie orale, en poudre ou en gélule, l'argile verte a une action stimulante et ré-équilibrante qui remettent l'organisme d'aplomb en cas de fatigue, convalescence ou surmenage.
Tous les traitements par l'argile Recettes

Poudres

Artichaut

Cliquez pour agrandir l'imageL'artichaut est connu depuis toujours comme draineur hépatobiliaire naturel. C'est une plante appréciée depuis l'Antiquité, introduite en France à la Renaissance.
Les propriétés de ses feuilles étaient connues depuis deux siècles: l'artichaut est bénéfique pour l'intestin, le rein et le foie grâce à la cynarine contenue dans ses feuilles.
Cynara scolymus ou le délicieux légume dont on mange les bractées, donne à la phytothérapie ses feuilles comme diurétique, laxatif, fébrifuge, tonique, anti-cholestérol, stimulant de la production et la sécrétion biliaire et… rajeunissant cellulaire.
Il améliore l'excès d'urée sanguine, goutte, lithiase urinaire. Il est riche en acide cynarique et en sels de potassium, c'est donc un excellent draineur hépato-rénal. La cynarine comme la silymarine du chardon marie (voir plus bas) est un tropisme régénérateur de la cellule hépatique.
C'est donc un excellent tonique hépatique car il a une action globale sur le foie; il est fortement hypocholestérolémiant, hypolipidémiant, conseillé en cure de printemps et après de bons repas. Ses flavonoïdes abaissent le taux d'urée dans le sang. Boire une tasse avant chaque repas; faire une tisane de 10 g par litre d'eau.
Sucrez cette décoction avec du miel et boire une tasse après repas, conseillé en cas d'hydropisie, de goutte, de calculs, c'est également un bon diurétique.

Vin:

Etats fébriles: Faites macérer toute une journée de 2 à 5 g de poudre de racine dans un quart de litre de vin blanc; prendre matin et soir.
Tisanes dans cette page, comment faire des tisanes, alcoolats, sucres de fleurs, sels de bain, huiles de plantes......

Cuisine

Avec une valeur énergétique de 40 kcalories (167 kjoules) aux 100 g, l'artichaut fait partie des légumes frais assez énergétiques (il se situe au niveau de la carotte).
Il apparaît également bien pourvu en glucides: 7,6 g aux 100 g (ce taux ne dépasse généralement pas 3 à 4 % pour les légumes frais). Les glucides de l'artichaut présentent l'originalité d'être constitués pour environ la moitié par de l'inuline. Ce sucre de réserve de la plante est un fructosane de structure complexe, formé de nombreuses molécules de fructose. On ne rencontre de l'inuline que dans certains légumes de la famille des composées (topinambours, cardons, salsifis, et artichauts), auxquels elle confère une légère saveur sucrée tout à fait caractéristique. Ce glucide particulier n'est que partiellement utilisé par l'organisme, ce qui limite la tolérance des aliments qui en renferment. Consommé en trop grande quantité, l'artichaut peut provoquer des ballonnements et des gênes intestinales.
On trouve dans l'artichaut 2 % de fibres, constituées elles aussi de molécules glucidiques complexes. Ces fibres (celluloses, hémicelluloses, traces de lignine), bien qu'attendries par la cuisson, ne sont pas métabolisées par les sucs digestifs. Elles restent dans l'intestin dont elles stimulent le fonctionnement.
Les protides sont présents dans l'artichaut à raison d'environ 2,1 g pour 100 g (une valeur relativement élevée pour un légume frais). Ils constituent les éléments fondamentaux des cellules végétales, mais ne jouent qu'un rôle secondaire dans la couverture du besoin azoté humain.
Quant aux lipides (ou graisses), ils n'existent qu'à l'état de traces (0,1 %), et n'ont aucune incidence nutritionnelle directe.
L'apport minéral global (1,3 %) est plutôt important, avec une dominante de potassium (385 mg) et de phosphore (95 mg). La teneur en calcium est plus élevée que dans la plupart des légumes (47 mg aux 100 g - besoin quotidien : 800 mg), de même que celle en magnésium (31 mg - besoin quotidien : 330 à 420 mg). Il faut noter le taux de fer, qui avoisine le plus souvent 1,3 mg aux 100 g (avec toutefois d'assez grandes variations, de 0,5 à 1,9 mg).
Compte tenu du besoin journalier, estimé à 10 mg (pour l'homme) et 16 à 18 mg (pour la femme), cet apport n'est pas négligeable. Et la présence de cuivre (0,2 mg aux 100 g) ne peut que favoriser sa bonne utilisation. D'autres oligo-éléments (manganèse, bore, iode) sont aussi relevés dans l'artichaut.
Toutes les vitamines hydrosolubles sont bien représentées, en particulier la vitamine C: 5 à 10 mg aux 100 g, en moyenne 8 mg (soit 10 % du besoin quotidien); la vitamine B1: 0,14 mg (également 10 % du besoin quotidien); la vitamine B3 (ou PP): 0,9 mg (environ 5 % du besoin quotidien); et l'acide folique (ou B9): 0,03 mg (environ 10 % du besoin quotidien). L'artichaut renferme enfin de petites quantités de vitamine E, et de provitamine A (ou carotène).

Vendu sur le site Phyto

Gélules

Aubépine

Cliquez pour agrandir l'imageMaladies coronariennes, infarctus
Hypertension, arythmie, artériosclérose, angine de poitrine, vertiges, insomnies, angoisses.
Contient des huiles, des tanins, des dérivés anthocyaniques, du sucre, des acides tartrique et citrique, de la triméthylamine, de l'amygdamine...
Tonicardiaque, hypotenseur, antispasmodique, c'est aussi un hypnotique léger et un fébrifuge, ce qui en fait un bon remède dans les palpitations, les douleurs cardiaques, l'angine de poitrine, les spasmes vasculaires, la tachycardie, les arythmies, l'athérosclérose, l'hypertension, ainsi que les bouffées congestives, palpitations, irritabilité et insomnies de la ménopause.
Les maladies coronariennes et utile pour le suivi d'un infarctus cardiaque dans la mesure où elle permet de prévenir des attaques ultérieures. Elle doit toutefois être prise à très long terme, ses effets ne s'accumulant que très lentement dans l'organisme. Par contre, elle a l'avantage de ne présenter aucun effet indésirable.
À cause de leur astringence, les fruits sont utiles contre la diarrhée et la dysenterie. On pense qu'ils pourraient également contribuer à dissoudre les calculs urinaires et biliaires. Leur astringence en ferait également un bon remède pour le traitement topique des rougeurs et de la couperose.
Les fleurs se récoltent au printemps, avec les feuilles, quoique certains affirment que les feuilles sont plus riches en principes actifs lorsqu'on les récolte en août. On fait sécher fleurs et feuilles sur une toile moustiquaire, à l'ombre.
Saviez-vous que l'on dénommait autrefois cette plante "tranquille" Bonnet de Nuit?

Tisane

Contre les palpitations et l'hypertension, prendre. On en prépare une infusion à raison d'une cuillerée à café par tasse d'eau bouillante. On prend deux ou trois tasses par jour.
Les baies se récoltent à l'automne et peuvent être séchées comme les fleurs.
La tisane de baies se prépare à raison de 15 g par litre d'eau. On en prend deux ou trois tasses par jour. Pour l'usage externe, on fait bouillir 20 g de fleurs ou de baies dans un demi-litre d'eau.
On peut se servir directement de la décoction pour laver le visage ou l'incorporer à une crème cosmétique.
Teinture pour lutter contre les vertiges, les insomnies d'origine nerveuse, les angoisse, prendre 20 gouttes de cette teinture matin et soir: faites macérer 3 gr de baies séchés et de fleurs dans 60 g d'alcool pendant une huitaine de jours.
Cataplasmes contre les douleurs rhumatismales; fleurs séchées à mettre dans un linge fin et l'appliquer sur les zones douloureuses.
Gargarisme contre les affections de la gorge, mettre 20 g de fruits dans 1 litre d'eau tiède, sucrer au miel et faire plusieurs gargarisme par jour.

Beauté peaux grasses

Resserrer les pores faites une infusion d'une pincée de fleurs dans 1/2 l d'eau bouillante, une fois refroidie, en application sur le visage, le soir, après démaquillage.
Phyto

Tisanes dans cette page, comment faire des tisanes, alcoolats, sucres de fleurs, sels de bain, huiles de plantes......

BOUTIQUE

Badiane étoilée

Cliquez pour agrandir l'imagePropriétés médicinales
Troubles gastro-intestinaux: atténue les colites, entérocolites, indigestions, dyspepsies, flatulences, spasmes du tube digestif. Troubles de la vésicule biliaire: stimule la sécrétion biliaire. Troubles de l'appareil urinaire: agit sur les spasmes de la vessie infectée et atténue les douleurs liées aux calculs.
Système cardio-vasculaire: régule les troubles de la tension artérielle et des pulsations cardiaques (propriétés tonicardiaques).
Problèmes hormonaux: réduit les dérèglements hormonaux et les bouffées de chaleur liés à la ménopause.
Etat général: diminue la fatigue physique, l'asthénie, l'anxiété, la dépression, stimule la libido.
Pathologies O.R.L.: aide à fluidifier les sécrétions nasales (en cas de rhinopharyngites). Rhumatologie: calme les douleurs articulaires et les lombalgies.
Agit sur les troubles digestifs (colites, flatulences, spasmes de l'intestin), les spasmes de la vessie, les douleurs articulaires et musculaires, la régulation hormonale, les infections et les pathologies du système respiratoire, l'hypertension et l'état général.
La badiane est reconnue pour ses propriétés antivirales.
En effet, en 1996, aux Etats-Unis, une molécule issue de cette plante fut découverte : "le phosphate d'osteltamivir". Il a été démontré que cette molécule agit sur la prolifération des virus de la grippe, en inhibant la neuraminidase, enzyme commune à tous ces virus et présente à leur surface.
Cette caractéristique moléculaire est exploitée par l'industrie pharmaceutique pour lutter contre les grippes les plus agressives. L'usage de la badiane en phytothérapie permettrait donc une protection antivirale naturelle.
Composition de la badiane
La présence de nombreuses molécules et de principes actifs confère à la badiane un usage thérapeutique. Il s'agit, en particulier, de l'acide shikimique, de l'estragol, du linalol, des terpinéols, des polysaccharides, du méthyl-chavicol, des flavonoïdes, du safrol et de l'anéthol, qui lui donne son arôme.
La badiane s'utilisera principalement sous forme de décoction, pour traiter les pathologies du système digestif, de l'appareil urinaire, du système cardiovasculaire et les troubles liés à l'état général.
Posologie : une dizaine d'étoiles séchées dans 30 cl d'eau portée à ébullition, pendant 30 minutes, puis infusion durant 10 minutes. Il est recommandé de boire 3 à 4 tasses par jour, sans dépasser deux semaines de cure.
La badiane peut s'utiliser en huile essentielle: Il ne faut pas, néanmoins, mettre l'huile essentielle de badiane en contact direct avec la peau ou les yeux.
Infections respiratoires : après avoir versé quelques gouttes d'huile essentielle de badiane dans un bol d'eau bouillante, il convient de se couvrir la tête avec une serviette et d'inspirer fortement la vapeur produite, durant une dizaine de minutes. Recommencer l'opération 3 ou 4 fois par jour.
Problèmes intestinaux (coliques, flatulences, constipation) : mettre 3 ou 4 gouttes d'huile essentielle sur une compresse humidifiée d'eau chaude, puis appliquer sur le ventre, durant un quart d'heure. A répéter plusieurs fois par jour.
Problèmes articulaires, dorsalgies, douleurs musculaires : ajouter 3 ou 4 gouttes d'huile essentielle à 20 ml d'huile végétale. Masser les zones concernées durant un quart d'heure, recommencer 3 ou 4 fois dans la journée.
Contre-indications
La badiane est contre-indiquée chez les femmes enceintes ou atteintes de mastose mammaire et d'un cancer du sein. On recommandera la badiane en pédiatrie, pour les problèmes intestinaux de l'enfant et sur avis médical. Ne pas utiliser chez les nouveau-nés.
Ce fruit séché est une source naturelle de principes actifs. Son efficacité n'est plus à démontrer dans les cas de troubles digestifs fonctionnels. Il s'agit, aussi, d'un antalgique local, de première intention, lors de rhumatismes, de lombalgies ou de tendinites. La badiane peut être utilisée pour traiter certains problèmes respiratoires, en complément ou en remplacement des traitements traditionnels. En outre, c'est un bon tonifiant de l'organisme.

En cuisine

Donne un bon goût d'anis. Utiliser par exemple une ou deux étoiles dans les lentilles.
Avertissement
Le rapport bénéfices-risques en phytothérapie, comme dans toutes les autres thérapies, doit être évalué. Il conviendra d'utiliser de la badiane dont le lieu de production est connu (attention à la badiane toxique d'origine japonaise) et bénéficiant d'un conditionnement approprié. Il est nécessaire de respecter les posologies prescrites, pour une efficacité et une sécurité optimales. Dans tous les cas, quel que soit le bénéfice recherché, il conviendra de consulter son médecin ou son pharmacien, surtout si les symptômes persistent.
La recherche
Les recherches sur cette plante ont déjà permis l'élaboration d'un puissant médicament antiviral. Dans les prochaines années, l'objectif est de parvenir à en extraire des molécules pouvant créer de nouvelles familles d'antiviraux. Des recherches en botanique visent, également, à trouver d'autres plantes, proches de la badiane, susceptibles de synthétiser le principe actif utilisé dans certains médicaments.

Voir Epices

Tisanes dans cette page, comment faire des tisanes, alcoolats, sucres de fleurs, sels de bain, huiles de plantes......

Bacopa monierii

Cliquez pour agrandir l'imageLe Bacopa monnieri est une plante très réputée dans la médecine ayurvédique en raison de ses nombreuses vertus santé.
Plante vivace et rampante, originaire de l'Inde et du sud-est de l'Asie, qui pousse dans les milieux humides des régions tropicales, le Bacopa monnieri appartient à la famille des scrophulariacées (Scrophulariaceae).
Bacopa monnieri agit de différentes manières au niveau du cerveau:
•comme un neuroprotecteur grâce à une action combinée sur les cellules, le métabolisme et les vaisseaux.
•contre certains troubles cognitifs ou de l'humeur: anxiété, troubles cognitifs, problèmes d'attention, dépression, épilepsie, etc.
•en améliorant la mémoire et les capacités cognitives.
Une plante anti-oxydante et anti-inflammatoire
Une partie des vertus du Bacopa est contenue dans ses feuilles qui sont très riches en antioxydants et en composés à activité anti-inflammatoire (1, 2, 3). En effet, plusieurs de ces composés bioactifs comme les flavonoïdes (lutéoline, apigénine. jujubogénine, cucurbitacines), alcaloïdes, vitamine C et surtout les Saponines triterpénoïdes et Bacosides (A et B) qu'elle renferme ont été identifiés.
Reconnue comme étant un puissant antioxydant, elle prolonge la vie des neurones notamment au niveau de l'hippocampe, région du cerveau associée à la mémoire à long terme (4). Elle serait donc utile dans la prévention du stress oxydatif (5-9).
En outre, une étude américaine de 2017, de l'université du Montana, a montré les propriétés anti-inflammatoires de différentes préparations (thé, infusion, alcaloïdes, bacoside A) issues d'extraits de Bacopa monnieri. Plus spécifiquement, elles sont capables d'inhiber, in vitro, la production de cytokines pro-inflammatoires (TNF-α et IL-6), à partir d'une lignée de cellules microgliales activées, qui sont bien connues pour participer au processus inflammatoire dans le cerveau. De plus ces préparations inhibent également d'autres enzymes associées aux états inflammatoires (10).
Les effets du Bacopa sur la plasticité du cerveau
Dans une étude scientifique, les chercheurs ont révélé qu'un extrait de Bacopa monnieri permettait notamment in vitro de stimuler l'arborisation des cellules dendritiques (terminaison des neurones) au niveau de la région hippocampique chez le rat, ce qui suggère une facilitation de la plasticité cérébrale (11).
Une autre étude a permis de montrer l'effet stimulateur de la potentialisation à long terme (une augmentation importante et durable de l'efficacité synaptique, qui permet la mise en mémoire d'un souvenir) par le Bacopa au niveau de l'hippocampe (12).
Des chercheurs ont également démontré que l'administration orale d'un extrait standardisé de Bacopa monnieri (CDRI-08) est capable d'augmenter l'expression d'une partie du récepteur NMDA, un récepteur qui commande spécifiquement la plasticité cérébrale, tout en corrigeant les déficits mnésiques de souris rendues amnésiques par la scopolamine (13).
Un bénéfice pour l'humeur?
Dans une étude publiée en 2017 dans Psychiatry Investigation, d'autres chercheurs ont évalué, les effets d'une administration orale quotidienne d'un extrait de Bacopa monnieri à une dose de 80 mg/kg chez des rats dépressifs durant 28 jours. Les résultats soulignent que ce traitement suffit à restaurer, dans la région de l'hippocampe, les niveaux de BDNF, un facteur neurotrophique du cerveau, c'est-à-dire une protéine responsable de la croissance et de la survie des neurones en développement et de l'entretien des neurones matures (14).
Récemment, les chercheurs ont évalué l'effet d'un extrait éthanolique de Bacopa monnieri dans un modèle murin de la maladie de Parkinson qui provoque des altérations de la voie neuronale dopaminergique dite " nigro-striatale ". Non seulement cet extrait inverse les déficits moteurs mais il augmente aussi significativement les niveaux de dopamine. Les auteurs de l'étude ont révélé également une diminution des enzymes pro-apoptotiques (Caspace 3, Bax) par rapport aux protéines anti-apoptotiques (Bcl2) et une augmentation des enzymes de défense contre le stress oxydatif (15). Bacopa monnieri aurait donc un effet neuroprotecteur sur la voie dopaminergique.
Il améliorerait la mémorisation
Il a aussi été démontré qu'un extrait naturel standardisé de Bacopa monnieri, BacoMind®, aurait d'autres actions positives sur la mémoire. En effet, une étude de 2016 publié dans la revue Pharmacognosy magazine a montré que cet extrait permettait d'inhiber des enzymes comme la Catéchol-O-méthyl transférase (COMT) et la Prolyl endopeptidase (PEP) (16).
Or, l'enzyme COMT intervient dans la modulation de la mémorisation en impactant sur le métabolisme de la dopamine. En inhibant l'activité de l'enzyme COMT, l'extrait de Bacopa monnieri permettrait ainsi d'améliorer la mémoire.
L'enzyme PEP est quant à elle connue pour son activité de neuropeptidase, impliquée dans le déclin cognitif. En effet, l'enzyme PEP clive des neuropeptides comme l'arginine-vasopressine, l'ocytocine, la neurotensine ou encore la substance P, des molécules qui jouent un rôle clé dans le renforcement positif, les interactions sociales, l'émotion ou encore la réponse au stress. Dans ces conditions, l'action inhibitrice des composés de Bacopa monnieri pourrait ainsi avoir un effet bénéfique contre le déclin cognitif, en renforçant les capacités cognitives.
En outre, d'après les chercheurs de cette étude, certains composés actifs de cette plante auraient également un effet antagoniste au niveau de récepteurs de la sérotonine (5HT2a et 5HT6), connus pour être impliqués dans les processus de mémorisation. Grâce à cet effet antagoniste, l'extrait de Bacopa monnieri pourrait ainsi améliorer la mémoire en modulant favorablement la voie sérotoninergique.
Dans un modèle animal d'épilepsie induit par la pilocarpine, un traitement avec le Bacopa est capable de normaliser les niveaux de sérotonine et l'expression des récepteurs sérotoninergiques 5-HT(2C), ce qui permet de contrer les déficits moteurs chez le rat rendu épileptique (17).
D'autres études scientifiques ont également mise en évidence qu'un extrait naturel standardisé de Bacopa monnieri (BESEB CDRI-08) est capable d'inverser les troubles cognitifs dans des modèles animaux (18, 19). Une action positive sur les niveaux d'expression d'acétylcholine, qui est un neurotransmetteur chargé de la transmission des messages nerveux vers le centre de la mémoire, et de sérotonine au niveau de l'hippocampe a été relevée, notamment cet extrait influencerait positivement le système cholinergique, via les récepteurs sérotoninergiques 5HT(3A).
Une étude publiée en 2011 dans Journal of Ethnopharmacology a également démontré qu'une dose (40 mg/kg +0,5% de gomme d'acacia) d'extrait éthanolique de Bacopa monnieri par jour, prise par voie orale pendant 14 jours chez des rats, en période post-natale, a permis d'améliorer significativement la mémoire. Son effet est associé notamment à une régulation de l'expression de l'enzyme de synthèse de la sérotonine, la tryptophane hydroxylase-2 (TPH2), ainsi que celle du transporteur de la sérotonine (SERT) (20).
De manière concordante, le Bacopa améliorait la mémoire spatiale dans un modèle animal de déficit cognitif induit par la phénytoine (21) ou la scopolamine (22). Les saponines triterpénoïdes participent notamment à cette action bénéfique sur les performances mnésiques.
La schizophrénie est une affection cérébrale, associée notamment à une hypofonction du système glutamatergique. De manière intéressante, une étude réalisée sur un modèle animal de schizophrénie induit par la phéncyclidine (PCP) a permis de rendre compte de l'effet neuroprotecteur du Bacopa. En effet, un pré ou post-traitement de Bacopa, suite à l'administration de PCP, est capable de restaurer les performances cognitives en augmentant notamment la densité des récepteurs au glutamate VGLUT2 au niveau du cortex préfrontal (23).
Ces différentes études sont renforcées par une méta-analyse et une revue d'articles scientifiques qui se sont intéressées aux effets de la prise de Bacopa sur les performances cognitives et la mémoire (24).
La première a analysé les données provenant de neuf études randomisées contrôlées contre placebo et portant sur un total de 437 sujets qui ont été évalués sur une durée d'au moins douze semaines pendant lesquelles les sujets ont reçu une prise quotidienne d'un extrait standardisé de Bacopa monnieri ou un placebo. Les résultats démontrent que le Bacopa améliore significativement la cognition, l'attention et la vitesse de traitement des sujets.
La seconde a inclus trois études randomisées, en double aveugle et contrôlées contre placebo incluant un total de 192 sujets. Ces trois études ont duré douze semaines. Les résultats indiquent que la prise de Bacopa engendre des améliorations significatives dans les scores de mémoire comparativement au placebo. Ces données suggèrent donc que le Bacopa pourrait être bénéfique pour le traitement des troubles de la mémoire associés au vieillissement.
Les chercheurs de ces études concluent néanmoins que d'autres études sur des patients en bonne santé ou atteints de démence devront être réalisées pour confirmer l'efficacité et l'innocuité du Bacopa.
Un effet neuro-protecteur
Dans une étude de 2006 publiée dans Neurosciences, des chercheurs ont identifié le bacoside A, une saponine triterpène, extrait du Bacopa monnieri, comme étant un agent neuroprotecteur contre la mort (apoptose) de cellules neuronales dans un modèle de toxicité induite par la fumée de cigarette (25).
Une étude de 2014 a permis de rendre compte également de l'effet neuroprotecteur au niveau de l'hippocampe d'un extrait de Bacopa monnieri contre la toxicité induite par l'aluminium chez le rat (26).
Dans ces conditions, le Bacopa pourrait procurer ainsi un énorme potentiel pour alimenter le système nerveux de l'Homme en stimulant notamment la mémoire (27), les facultés d'apprentissage et en favorisant la survie neuronale (28, 29).
Par ailleurs, depuis les années 2000, plusieurs études ont étudié les effets du Bacopa sur les démences (30, 31) et la maladie d'Alzheimer (32).
Les chercheurs de différentes études ont évalué, plus spécifiquement, l'effet d'un extrait de Bacopa monnieri sur la toxicité induite in vivo dans un modèle murin (APPPS) de la maladie d'Alzheimer connue pour surexprimer le peptide β-amyloïde au sein de plaques séniles au niveau cérébral et in vitro sur la toxicité induite par le peptide β-amyloïde (25-35).
In vivo, sur les souris transgéniques (APPPS), le traitement a été effectué avec deux doses d'un extrait de Bacopa monnieri, (40 et 160 mg/kg/jour) durant 2 ou 8 mois. Les résultats de l'analyse montrent que la plante est capable, d'une part, de réduire significativement la charge amyloïde cérébrale c'est-à-dire les niveaux de peptides β-amyloïdes (Aβ 1-40 et 1-42) au sein du cortex et d'autre part de contrer les troubles cognitifs et moteurs (33) de ces souris.
In vitro, le traitement avec un extrait de Bacopa monnieri a permis non seulement d'augmenter la viabilité neuronale via son effet antioxydant mais aussi, de manière intéressante, d'inhiber l'acétylcholinestérase, la principale enzyme responsable de la dégradation de l'acétylcholine. Cette dernière est un neurotransmetteur qui connaît une importante réduction chez les personnes atteintes de la maladie d'Alzheimer (34).
Certaines études ont évalué l'effet d'un extrait de Bacopa monnieri sur un modèle d'ischémie cérébrale chez la souris (35, 36). Les bacopasides I contribuent significativement à l'effet neuroprotecteur de cette plante dans ce modèle pathologique.
Par ailleurs, pour la mémoire, il a été rapporté que le Bacopa serait d'une aide précieuse au maintien des performances cérébrales grâce à son action sur la microcirculation sanguine du cerveau (37).
En conclusion
Plusieurs travaux de recherche apportent de nouvelles preuves scientifiques sur l'efficacité et le potentiel thérapeutique des baccosides, principaux composés actifs du Bacopa monnieri. Le Bacopa possède notamment des activités anti-oxydantes, anti-inflammatoires et anti-bêta-amyloïdes. Aussi plusieurs actions de cette plante ayurvédique sont bénéfiques dans les voies neuronales cholinergiques, dopaminergiques, sérotoninergiques et ces activités neuroprotectrices pourraient donc faire du Bacopa un traitement potentiel de différentes pathologies du cerveau, notamment celles associées au déclin cognitif.
Dr. Mounir Belkouch1, Ph.D. et Dr. Abdeljalil Elgot2, Ph.D.
1Laboratoire Génie Enzymatique et Cellulaire, UMR 7025 CNRS, Centre de recherche de Royallieu, Sorbonne Universités, Université de Technologie de Compiègne, CS 60319, 60203, Compiègne Cedex, France. 
2Laboratoire des Sciences et Technologies de la Santé, Unité des Sciences Biomédicales, Institut Supérieur des Sciences de la Santé, Université Hassan 1er, Settat, Maroc.
Références
(1) Sivaramakrishna C, Rao CV, Trimurtulu G, et al. (2005). Triterpenoid glycosides from Bacopa monnieri. Phytochemistry. 66(23):2719-28.
(2) Srivastava P, Raut HN, Puntambekar HM, Desai AC. (2012). Stability studies of crude plant material of Bacopa monnieri and quantitative determination of bacopaside I and bacoside A by HPLC. Phytochem Anal. 23(5):502-7.
(3) Viji V, Helen A. (2011). Inhibition of pro-inflammatory mediators: role of Bacopa monniera (L.) Wettst. Inflammopharmacology. 19(5):283-91.
(4) Bhattacharya SK, Bhattacharya A, Kumar A, Ghosal S. (2000). Antioxidant activity of Bacopa monniera in rat frontal cortex, striatum and hippocampus. Phytother Res. 14(3):174-9.
(5) Russo A, Borrelli F, Campisi A, et al. (2003). Nitric oxide-related toxicity in cultured astrocytes: effect of Bacopa monniera. Life Sci. 73(12):1517-26.
(6) Jyoti A, Sharma D (2006). Neuroprotective role of Bacopa monniera extract against aluminium-induced oxidative stress in the hippocampus of rat brain. Neurotoxicology. 27(4):451-7.
(7) Shinomol GK, Bharath MM, Muralidhara. (2012). Neuromodulatory propensity of Bacopa monnieri leaf extract against 3-nitropropionic acid-induced oxidative stress: in vitro and in vivo evidences. Neurotox Res. 22(2):102-14.
(8) Khan MB, Ahmad M, Ahmad S, et al. (2015). Bacopa monniera ameliorates cognitive impairment and neurodegeneration induced by intracerebroventricular-streptozotocin in rat: behavioral, biochemical, immunohistochemical and histopathological evidences. Metab Brain Dis. 30(1):115-27.
(9) Kumar S, Mondal AC. (2016). Neuroprotective, Neurotrophic and Anti-oxidative Role of Bacopa monnieri on CUS Induced Model of Depression in Rat. Neurochem Res. 41(11):3083-3094.
(10) Nemetchek MD, Stierle AA, Stierle DB, Lurie DI. (2017). The Ayurvedic plant Bacopa monnieri inhibits inflammatory pathways in the brain. J Ethnopharmacol. 197:92-100.
(11) Vollala VR, Upadhya S, Nayak S. (2011). Enhanced dendritic arborization of hippocampal CA3 neurons by Bacopa monniera extract treatment in adult rats. Rom J Morphol Embryol. 52(3):879-86.
(12) Promsuban C, Limsuvan S, Akarasereenont P, Tilokskulchai K, et al. (2017). Bacopa monnieri extract enhances learning-dependent hippocampal long-term synaptic potentiation. Neuroreport. 28(16):1031-1035.
(13) Rai R, Singh HK, Prasad S. (2015). A Special Extract of Bacopa monnieri (CDRI-08) Restores Learning and Memory by Upregulating Expression of the NMDA Receptor Subunit GluN2B in the Brain of Scopolamine-Induced Amnesic Mice. Evid Based Complement Alternat Med. 2015:254303.
(14) Hazra S, Kumar S, Saha GK, Mondal AC. (2017). Reversion of BDNF, Akt and CREB in Hippocampus of Chronic Unpredictable Stress Induced Rats: Effects of Phytochemical, Bacopa Monnieri. Psychiatry Investig. 14(1):74-80.
(15) Singh B, Pandey S, Yadav SK et al. (2017). Role of ethanolic extract of Bacopa monnieri against 1-methyl-4-phenyl-1,2,3,6-tetrahydropyridine (MPTP) induced mice model via inhibition of apoptotic pathways of dopaminergic neurons. Brain Res Bull. 135:120-128.
(16) Dethe S, Deepak M, Agarwal A. (2016). Elucidation of Molecular Mechanism(s) of Cognition Enhancing Activity of Bacomind®: A Standardized Extract of Bacopa Monnieri. Pharmacogn Mag. 12(Suppl 4):S482-S487.
(17) Krishnakumar A, Abraham PM, Paul J, Paulose CS. (2009). Down-regulation of cerebellar 5-HT(2C) receptors in pilocarpine-induced epilepsy in rats: therapeutic role of Bacopa monnieri extract. J Neurol Sci. 284(1-2):124-8.
(18) Rajan KE, Singh HK, Parkavi A, Charles PD. (2011). Attenuation of 1-(m-chlorophenyl)-biguanide induced hippocampus-dependent memory impairment by a standardised extract of Bacopa monniera (BESEB CDRI-08). Neurochem Res. 36(11):2136-44.
(19) Priscila Dulcy C, Singh HK, et al. (2012). Standardized extract of Bacopa monniera (BESEB CDRI-08) attenuates contextual associative learning deficits in the aging rat's brain induced by D-galactose. J Neurosci Res. 90(10):2053-64.
(20) Charles PD, Ambigapathy G, Geraldine P, et al. (2011). Bacopa monniera leaf extract up-regulates tryptophan hydroxylase (TPH2) and serotonin transporter (SERT) expression: implications in memory formation. J Ethnopharmacol. 134(1):55-61.
(21) Vohora D, Pal SN, Pillai KK. (2000). Protection from phenytoin-induced cognitive deficit by Bacopa monniera, a reputed Indian nootropic plant. J Ethnopharmacol. 71(3):383-90.
(22) Zhou Y, Peng L, Zhang WD, Kong DY. (2009). Effect of triterpenoid saponins from Bacopa monniera on scopolamine-induced memory impairment in mice. Planta Med. 2009 May;75(6):568-74.
(23) Piyabhan P, Wetchateng T. (2015). Bacopa monnieri (Brahmi) Enhanced Cognitive Function and Prevented Cognitive Impairment by Increasing VGLUT2 Immunodensity in Prefrontal Cortex of Sub-Chronic Phencyclidine Rat Model of Schizophrenia. J Med Assoc Thai. 98 Suppl 3:S7-15.
(24) Kongkeaw C, Dilokthornsakul P, Thanarangsarit P, et al. (2014). Meta-analysis of randomized controlled trials on cognitive effects of Bacopa monnieri extract. J Ethnopharmacol. 151(1):528-35.
(25) Anbarasi K, Kathirvel G, Vani G, et al. (2006). Cigarette smoking induces heat shock protein 70 kDa expression and apoptosis in rat brain: Modulation by bacoside A. Neuroscience. 138(4):1127-35.
(26) Nannepaga JS, Korivi M, Tirumanyam M, et al. (2014). Neuroprotective effects of Bacopa monniera whole-plant extract against aluminum-induced hippocampus damage in rats: evidence from electron microscopic images. Chin J Physiol. 57(5):279-85.
(27) Saraf MK, Prabhakar S, Pandhi P, Anand A. (2008). Bacopa monniera ameliorates amnesic effects of diazepam qualifying behavioral-molecular partitioning. Neuroscience. 155(2):476-84. 7.
(28) Ramachandran C, Quirin KW, Escalon E, Melnick SJ. (2014). Improved neuroprotective effects by combining Bacopa monnieri and Rosmarinus officinalis supercritical CO2 extracts. J Evid Based Complementary Altern Med. 19(2):119-27.
(29) Petcharat K, Singh M, Ingkaninan K, et al. (2015). Bacopa monnieri protects SH-SY5Y cells against tert-Butyl hydroperoxide-induced cell death via the ERK and PI3K pathways. Siriraj Med J. 67(1):20-26.
(30) Dhanasekaran M, Tharakan B, Holcomb LA, et al. (2007). Neuroprotective mechanisms of ayurvedic antidementia botanical Bacopa monniera. Phytother Res. 2007 Oct;21(10):965-9.
(31) Saini N, Singh D, Sandhir R. (2012). Neuroprotective effects of Bacopa monnieri in experimental model of dementia. Neurochem Res. 37(9):1928-37.
(32) Uabundit N, Wattanathorn J, Mucimapura S, Ingkaninan K. (2010). Cognitive enhancement and neuroprotective effects of Bacopa monnieri in Alzheimer's disease model. J Ethnopharmacol. 2010 Jan 8;127(1):26-31.
(33) Holcomb LA, Dhanasekaran M, Hitt AR, et al. (2006). Bacopa monniera extract reduces amyloid levels in PSAPP mice. J Alzheimers Dis. 9(3):243-51.
(34) Limpeanchob N, Jaipan S, Rattanakaruna S, et al. (2008). Neuroprotective effect of Bacopa monnieri on beta-amyloid-induced cell death in primary cortical culture. J Ethnopharmacol. 120(1):112-7.
(35) Liu X, Yue R, Zhang J, et al. (2013). Neuroprotective effects of bacopaside I in ischemic brain injury. Restor Neurol Neurosci. 31(2):109-23.
(36) Le XT, Nguyet Pham HT, Van Nguyen T et al. (2015). Protective effects of Bacopa monnieri on ischemia-induced cognitive deficits in mice: the possible contribution of bacopaside I and underlying mechanism. J Ethnopharmacol. 164:37-45. 
(37) Kamkaew N, Norman Scholfield C, et al. (2013). Bacopa monnieri increases cerebral blood flow in rat independent of blood pressure. Phytother Res. 27(1):135-8.


Voir Gélules

Tisanes dans cette page, comment faire des tisanes, alcoolats, sucres de fleurs, sels de bain, huiles de plantes...


Baobab

Cliquez pour agrandir l'imageProduit d'exception
Boissons rafraîchissantes et smoothies toniques
Additif sucrant: du chocolat aromatisé de tout type (au lait, blanc, noir)
Pour agrémenter des plats comme les soupes, les desserts (yaourt, gâteaux…)
En sauce ou crème d'accompagnement
En bouillie avec du lait ou de l'eau, avec éventuellement une poudre de céréales (millet, riz, avoine…): idéale pour un petit déjeuner nutritif - Goût acidulé et sucré; Rafraîchissant
Pour élaborer des sorbets et glaces
Pour sucrer légèrement vos préparations et apporter une note acidulée
Recettes minute: Smoothie exotique,                 
5 g de poudre de pulpe de Baobab BIO
10 g de poudre de Lait de Coco BIO
frais:  1/2 Ananas; 1 Banane; 100 ml d'eau ou de lait fermenté
Nous vous proposons une poudre de pulpe de Baobab BIO de haute qualité. Les baobabs sont des arbres sauvages qui poussent dans une zone exempte de toute pollution.
Les fruits sèchent naturellement sur l'arbre pendant leur période de maturation. Ils sont récoltés manuellement de janvier à mars. Pour obtenir la poudre, les calebasses sont cassées et la précieuse pulpe est extraite manuellement, séparée des graines et fibres dans lesquelles elle est enchevêtrée, puis écrasée et tamisée pour enlever les fibres restantes. De plus, chaque lot de poudre de pulpe de Baobab est analysé par un laboratoire indépendant (métaux lourds, pesticides, benzopyrènes, microbiologie), afin de garantir l'absence de contaminants.
Propriétés et utilisations
Comme ingrédient cosmétique, l'pulpe de fruit de baobab bio en poudre est reconnue pour ces propriétés: teneur exceptionnelle en vitamine C qui lui procure des propriétés anti-âge d'exception.
Purifiante grâce à ses actifs antimicrobiens
Apaise et soulage les peaux sujettes à grâce à ses composés anti-inflammatoires
Réparatrice et régénérante grâce à la vitamine C
Assouplit la peau et laisse un toucher doux grâce à l'action émolliente de ses sucres
Soins anti-âge; Soins des peaux fatiguées, ternes; Soins des peaux mixtes et grasses, même sensibles; Soins des peaux rêches, qui tiraillent
Pour former une base de masque: Argile
Pour un effet émollient et hydratant: huiles végétales de Baobab, Macadamia, Amande douce, Cerise
Pour les soins anti-âges:                Poudres d'Hibiscus, Rose de Damas, Poudre de Moringa, huiles végétales d'Argan, Rose musquée
Pâte masque "minute": Eau: Pulpe de fruit de Baobab BIO en poudre
Poudre support: Argile ou Riz pulvérisé avec votre moule à café...                 
Masque régénérant acidulé:                                                   
1 c. à café de poudre d'Hibiscus, 1 c. à café de poudre de pulpe de fruit de Baobab BIO
Ajoutez de l'eau tiède en mélangeant jusqu'à former une pâte homogène. Laissez poser 10 minutes ou jusqu'à ce qu'il commence tout juste à sécher. Rincez abondamment à l'eau claire.
Ce masque est à usage immédiat, il ne se conserve pas (max 48h au réfrigérateur).

Boswellia serata

Sérénité, anti-douleur
Boswellia, une herbe indienne, soulage la douleur
Des recherches réalisées en Inde et en Allemagne ont récemment confirmé l'efficacité thérapeutique de Boswallia serrata, une herbe utilisée dans la médecine ayurvédique, et ont montré ses avantages par rapport à ceux des AINS.
Dans une étude randomisée en double aveugle contrôlée par placebo, des chercheurs ont donné un extrait de Boswellia serrata à 30 patients atteint d'une arthrose du genou. Les auteurs ont utilisé un modèle d'étude croisée dans lequel 15 patients ont reçu pendant huit semaines l'extrait de Boswellia tandis que les 15 autres prenaient un placebo.
À la fin de cette période de huit semaines, les traitements ont été interchangés pour huit semaines supplémentaires.
Tous les patients ayant reçu l'extrait de Boswellia ont rapporté une diminution de la douleur du genou, une augmentation de la capacité à le plier ainsi qu'une distance de marche augmentée. Ces améliorations étaient significatives (Kimmatkar N. et al., 2003).
En Inde, en Chine et en Afrique du Nord, on emploie la résine de boswellie depuis des millénaires. La Médecine traditionnelle ayurvédique (Inde) lui attribue des propriétés anti-inflammatoires utiles pour le traitement des douleurs rhumatismales, de l'inflammation du tube digestif, côlon irritable et des voies respiratoires ainsi que de diverses affections cutanées.
L'acide boswellique aurait la propriété de bloquer la synthèse des leukotriènes. Ces dernières sont impliquées dans la manifestation du phénomène de l'inflammation. De plus les acides boswelliques améliorent la circulation sanguine dans les articulations et les autres tissus touchés par l'inflammation. Cet acide contribue ainsi à faire disparaître l'inflammation. Une plante abondamment utilisée dans le traitement de l'inflammation des articulations dans la médecine ayurvédique. Dans la médecine ayurvédique, le boswellia s'utilise aussi pour combattre les troubles suivants: Hypercholestérolémie. Taux élevé de triglycérides. Hépatite. Prévention des tumeurs cancéreuses. Troubles bactériens. Troubles fongiques. Arthrite Arthrose Colite ulcéreuse et maladie de Crohn Asthme
Dans le cas de ces troubles articulaires, les résultats bénéfiques du traitement se manifestent généralement après un délai pouvant varier entre deux et quatre semaines après le début de la supplémentation en boswellia. Ce dernier ne présente aucune toxicité ni d'effets secondaires fâcheux.
Il existe cinq symptômes particuliers qui caractérisent un état inflammatoire. Il s'agit de la rougeur, de la chaleur, de la douleur, de l'enflure et une réduction fonctionnelle de la partie du corps touchée. Ces symptômes peuvent être facilement observés dans les troubles arthritiques et rhumatismaux. Les meilleures associations sont: Boswellia-curcuma pour les effets anti-inflammatoires et boswellia-glucosamine dans l'arthrose et certaines douleurs articulaires. Le boswellia ne présente aucune toxicité et peut être pris en toute confiance. Cependant son utilisation est déconseillée aux femmes enceintes ou celles qui allaite. Il n'y a aucune interaction connue avec les médicaments.
L'extrait de Boswellia serrata, contient un composant actif, l'acide bêta-boswellique, capable d'inhiber la 5-lipoxygénase, l'enzyme clé de la biosynthèse des leucotriènes. En plus d'inhiber la Lox-5 et de bloquer la biosynthèse des dangereux leucotriènes inflammatoires, l'acide boswellique diminue l'activité d'une autre enzyme pro-inflammatoire, la HLE (human leucocyte elastase). La HLE est associée à la polyarthrite rhumatoïde et à des maladies respiratoires comme l'emphysème pulmonaire, la bronchite chronique ou le syndrome de détresse respiratoire aiguë. Dans de nombreuses maladies inflammatoires, les niveaux de leucotriènes et de HLE sont tous deux élevés. L'acide boswellique semble actuellement l'une des seules substances capables d'inhiber à la fois les leucotriènes et la HLE.
Trente sujets souffrant d'ostéoarthrite du genou ont pris part à une étude randomisée, en double aveugle, contrôlée contre placebo, qui a duré 16 semaines. Tous ceux qui ont pris un supplément contenant un extrait de Boswellia ont fait état d'une diminution des douleurs et de l'enflure, d'une augmentation de la flexion du genou et la possibilité de marcher sur de plus longues distances.
L'inflammation contribue de façon importante au développement de l'athérosclérose et des maladies cardio-vasculaires. Un extrait de Boswellia et, plus spécifiquement, la 5-Loxin, permet d'inhiber l'enzyme Lox-5 et de réduire l'inflammation constituant ainsi certainement un élément important de la prévention et du traitement de l'athérosclérose. L'enzyme Lox-5 contribue en effet au développement de l'athérosclérose en produisant un excès de leucotriènes qui incitent les globules blancs à adhérer aux parois artérielles. ils pourraient également faciliter la perméabilité vasculaire et l'oxydation des LDL. Ces deux effets sont susceptibles de favoriser le développement de plaques d'athérome dans les artères et ainsi d'augmenter le risque cardio-vasculaire.
Usages externes seulement
La tradition prête à la racine de consoude des propriétés hémostatiques, anti-inflammatoires, astringentes, cicatrisantes et émollientes.

En usage externe pour les rhumatismes, gonflements d'articulations, luxations, foulures, goutte, meurtrissures, hématomes, fractures, douleurs des moignons d'amputation, douleurs de la nuque, tumeurs variqueuses et déformations des poignets et des chevilles
Gélules
BOUTIQUE
Cliquez pour agrandir l'image

Bourrache

Fleur de bourracheLa bourrache était utilisée durant l'Antiquité et le Moyen Age comme aphrodisiaque, voire comme drogue tonique et énergisante. On retrouve des traces de ces pratiques aussi bien en Europe qu'en Asie Mineure. Ses fleurs et ses feuilles sont utilisées depuis longtemps en cuisine, pour agrémenter les salades. Elles sont réputées pour améliorer le transit intestinal, grâce aux mucilages qu'elles contiennent.
Des traces de l'utilisation de la bourrache, pour ses vertus médicinales, ont été retrouvées dès le premier siècle de notre ère.
Elle était appréciée pour ses vertus dépuratives et sudorifiques, ainsi que pour son action antidépressive et ses capacités à stimuler la lactation. La bourrache était également utilisée, à cette époque, en médecine vétérinaire, pour soigner les maladies inflammatoires et pulmonaires des porcs et des bovins.

Appliquations

Irritation des voies respiratoires, douleurs rhumatismales, brûlures, panaris;
Dosage
L'huile de bourrache est utilisée directement sur la peau (usage externe), en capsules ou en gélules. Les parties aériennes de la plante sont généralement employées en tisanes ou en infusions.
En cas d'arthrite rhumatoïde, il est conseillé de prendre, quotidiennement, entre 6 et 12 g d'huile de bourrache.
Pour la toux, il est recommandé de boire une infusion ou une tisane de bourrache 4 à 5 fois/jour (20 g/litre).
Pour le coryza et les rhinites, il est nécessaire d'augmenter la concentration et de l'utiliser en fumigation.
Précautions d'emploi
Les parties aériennes de la bourrache contiennent des alcaloïdes pyrrolizidiniques, toxiques pour le foie. Il faut donc être prudent et consulter un médecin spécialisé, avant de les ingérer ou de les appliquer en cataplasme sur la peau.
Contre-indications
Les parties aériennes de la bourrache sont déconseillées aux femmes enceintes ou qui allaitent, ainsi qu'aux personnes souffrant de troubles hépatiques, à cause de leur teneur en alcaloïdes pyrrolizidiniques, qui peuvent se révéler toxiques.
L'huile de bourrache, ne contenant pas d'alcaloïdes pyrrolizidiniques, ne présente aucune contre-indication connue.
Effets indésirables
Le fait d'ingérer de trop grandes quantités d'huile de bourrache peut entraîner des ballonnements ou des selles molles. A l'inverse, l'ingestion des parties aériennes de la bourrache peut être la cause d'une constipation passagère. Il ne faut pas utiliser les parties aériennes de la bourrache en cas de maladie ou de traitement hépatiques, ni en interaction avec des médicaments ayant une action hépa-totoxique.
Huile de bourrache + huile d'onagre: sécheresse de la peau.
Huile de bourrache + bardane: eczéma.
Huile de bourrache + avoine: eczéma, psoriasis.
Huile de bourrache + huile de germes de blé + goji: vieillissement de la peau, rides.
Huile de bourrache + carotte: préparation de la peau au bronzage.
Huile de bourrache + levure de bière + feuilles d'ortie: ongles cassants ou ternes.
ATTENTION
Il est déconseillé d'utiliser les parties aériennes de la bourrache en même temps que la plupart des médicaments ayant une quelconque action hépatotoxique, comme l'acétaminophène, la lovastatine, le fluconazole, l'érythromycine, l'amiodarone, l'itraconazole, la carbamazépine, l'isoniazide, la phénytoïne, la pravastatine, la simvastatine, entre autres.
Si vous prenez un de ces médicaments, consultez votre médecin traitant pour déterminer si vous pouvez utiliser de la bourrache, et en quelles quantités.
La recherche sur la bourrache
Depuis quelques années, de nombreux scientifiques ont travaillé sur les capacités de la bourrache à soulager certaines douleurs et les désagréments liés à la polyarthrite rhumatoïde. Des résultats concluants ont été obtenus, démontrant l'efficacité de l'huile de bourrache. Les douleurs articulaires et les raideurs matinales, ainsi que le gonflement des articulations pourraient être sensiblement réduites grâce à sa forte teneur en acides gamma-linoléniques.
Les recherches menées sur les cas graves d'eczéma n'ont pas, quant à elles, donné de résultats concluants, la bourrache n'apportant pas de meilleurs résultats que d'autres substances graisseuses. Par contre, pour les cas plus légers, de bons résultats sur les rougeurs et les démangeaisons ont été enregistrés.
D'autres études sur l'huile de bourrache ont également été menées, pour déterminer ses capacités à traiter les inflammations des gencives, en cas de parodontite, ainsi que pour connaître son influence sur la parakératose séborrhéique.
Cuisine
Ses fleurs et ses feuilles sont utilisées depuis longtemps en cuisine, pour agrémenter les salades. Elles sont réputées pour améliorer le transit intestinal, grâce aux mucilages qu'elles contiennent. Des traces de l'utilisation de la bourrache, pour ses vertus médicinales, ont été retrouvées dès le premier siècle de notre ère. Elle était appréciée pour ses vertus dépuratives et sudorifiques, ainsi que pour son action antidépressive et ses capacités à stimuler la lactation. La bourrache était également utilisée, à cette époque, en médecine vétérinaire, pour soigner les maladies inflammatoires et pulmonaires des porcs et des bovins.
La plante peut agrémenter des omelettes, des salades et remplacer les légumes accompagnant les viandes. Elle est assez utilisée en Allemagne dans des potages froids, la recette la plus connue utilisant cette plante comme ingrédient serait la “sauce verte“ que l'on peut déguster à Francfort.
La fleur, servant à agrémenter les desserts, contient un alcaloïde pyrrolizidinique, la thésinine, qui donne son goût dans la fabrication de bonbons au miel à base de bourrache. Le goût des fleurs rappelle la saveur de l'huître, alors que celui des feuilles rappelle la saveur acidulée du concombre.
Cataplasmes sur les furoncles, les abscès: prendre des feuilles fraîches, les écraser dans un linge humide et les appliquer sur la peau lésée.
Faire cuire dans très peu d'eau des feuilles séchées, les mettre dans une gaze et poser en cas de douleurs rhumatismales ou de goutte.
Beauté des peaux sèches et fragiles
Faire infuser un bon quart-d'heure 50 g de fleurs de bourrache dans 1 l d'eau et utiliser en lotion fraîche ou compresses tièdes à conserver une dizaine de minutes. Mettre au réfrigérateur, se garde deux ou trois jours.

Tisanes dans cette page, comment faire des tisanes, alcoolats, sucres de fleurs, sels de bain, huiles de plantes......

Gélules - Phyto
Huiles

Bruyère

Fleurs de bourracheErica vulgarus

Bien être urinaire féminin et masculin

Diurétique, vessie, prostate, antiputride, anti-rhumatismale, goutte, rhumatismes
Il est rare qu'une cystite résiste plus de 48 heures à la tisane de bruyère. Elle est surtout diurétique et sédative, c'est aussi un antiseptique des voies urinaires.
Elle est conseillée pour la goutte, les rhumatismes et toutes les maladies liées à l'excès d'urée et d'acide urique.
tisane: faites bouillir dix minutes et infuser autant de temps 5 à 20 g de sommités fleuries dans une tasse d'eau bouillante ou laisser macérer et prendre 3 fois par jour.
Lotion éclaircir les teints brouillés, calme les épidermes fragiles: faites macérer 50 g de sommités fleuries dans un quart de litre d'huile d'olive vierge pendant quinze jours environ, filtrez et faites de légers massages, de préférence le soir.
Sommités fleuries Phyto

Fabriquez votre sucre de bruyère Idées

Vin faire macérer pendant huit à dix jours, 20 g de sommités de bruyère et 10 g de baies de genièvre dans 1 litre de bon vin, filtrez et buvez un verre à Bordeaux avant les deux principaux repas, pour soulager la cystite.
Accès de goutte mettre 4 ou 5  poignées de sommités de bruyère dans une bassine d'eau pour soulager les douleurs de goutte.


Voir aussi Gélules


Café vert

Cliquez pour agrandir l'image Noms communs : coffea robusta et arabica
Présenté sous forme soluble, ce complément alimentaire à base de café vert vous permettra de retrouver l'arôme et la délicatesse d'un grand café tout en atteignant votre objectif minceur.. Sa formule décaféinée vous permettra de le déguster à toute heure de la journée.
La chicorée comporte d'excellentes propriétés pour la perte de poids, elle permettra de réduire efficacement les excès de poids au sein de votre organisme.
Ce café vert à faible teneur en caféine (10%) contient des polyphénols aux propriétés anti-oxydantes permettant de combattre les signes de l'âge.
Ce produit est à base de grains de café vert de haute qualité, normalisés à 45% d'acides chlorogéniques au pouvoir amincissant exceptionnel.
Ainsi, en cure d'1 mois, ce complément alimentaire vous permettra de réguler progressivement votre poids.
Présentation du conditionnement
Boite de 14 sticks de café soluble - Poids net : 135 g
Conseils d'utilisation = 1 à 2 sticks par jour, à diluer dans un verre d'eau.
Versez le contenu d'un stick dans une tasse puis ajoutez l'eau frémissante.
Le conseil Dieti Natura
Pour une efficacité à long terme, il est indispensable de respecter les règles d'une alimentation équilibrée, variée, modérée et un mode de vie sain.
Par ailleurs, la pratique régulière d'une activité physique est conseillée.

Carvi: cumin des près Bio

Cliquez pour agrandir l'imageCuminum cyminum
Le carvi (ou cumin des prés) possède de multiples vertus, un peu les mêmes que le fenouil et l'anis.
En phytothérapie, ses graines et son essence sont utilisées comme antispasmodique, diurétique, stimulant, carminatif.
Il facilite également la digestion et aide pour lutter contre les ballonnements et les troubles digestifs. Il permet d'atténuer la toux.
Le carvi active les sécrétions salivaires, gastriques et biliaires. C'est un antispasmodique pour l'ensemble des muscles intestinaux.
C'est également un diurétique et un expectorant. Il a des propriétés galactogènes et emménagogues. L'huile essentielle est un détoxifiant hépatique et présente des vertus antibactériennes.
L'huile essentielle de carvi diminue les ecchymoses.
En inhalation, elle stimule l'appétit.
Le carvi permet de stimuler la lactation. Il est recommandé en cas d'aménorrhées.
En cuisine:
Dans les soupes, la choucroute, les ragoûts de viande, légumes farcis, certains fromages. On en parsème aussi le pain.
Liqueur Kummel
Faites macérer pendant 15 jours environ 70 g de semences dans un litre d'eau-de-vie, filtrer ensuite et ajouter entre 200 à 500 g de sucre candy.
Bio Herbier de Gascogne

Voir Epices

Chardon marie

Cliquez pour agrandir l'imageLe nom de  vient d'une jolie légende du Moyen âge. La Vierge Marie, voulant cacher l'enfant Jésus aux soldats d'Hérode le Grand le dissimula sous les larges feuilles d'un chardon.
Dans sa hâte, quelques gouttes de lait tombèrent de son sein sur les feuilles de chardon, qui en ont gardé une trace héréditaire près de leurs nervures.
La légende est jolie mais le Chardon Marie n'a aucun effet sur la montée ou la quantité de lait maternel.
En phytothérapie, on récolte ses fruits que l'on fait sécher (appelés improprement" graines"). Ils sont préconisés pour stimuler la production de bile par le foie dans le traitement des digestions difficiles et pour prévenir la formation de calculs biliaires. Depuis quelques années, des extraits standardisés de chardon-Marie sont proposés dans le traitement des maladies du foie (hépatites toxiques et virales, cirrhose), en complément des traitements classiques.
Action sur le foie: traite la cirrhose du foie, ralentit sa progression. Certaines substances du chardon-Marie ont un pouvoir hépatoprotecteur.
Traite également l'insuffisance hépatique, les calculs biliaires et les règles abondantes. Aide à la reconstruction des cellules endommagées, afin d'en restaurer la capacité métabolique.
Apaise les crampes digestives, antispasmodique. Antidépresseur.
Indications très diverses comme des actions contre le diabète.
Ce fruit n'a ni saveur ni odeur. Les fruits séchés du chardon-Marie contiennent des flavonoïdes, des stérols et des huiles; mais leur effet thérapeutique repose essentiellement sur leur concentration en silymarine, un mélange de flavonolignanes tels que les silybines, les isosilybines, la silychristine et la silydiamine.
Les effets de la sylimarine sur les cellules du foie sont multiples : elle change la structure de leur membrane, diminuant ainsi la pénétration de substances toxiques (alcool, médicaments, toxines végétales, poisons animaux, etc.) ; elle stimule la production de protéines, améliorant la régénération et la multiplication de ces cellules ; elle diminue certaines réactions inflammatoires provoquées par les cellules immunitaires présentes dans le foie. Récemment, ces effets ont également été observés sur des cellules de rein.
On y trouve une poudre jaune, dans laquelle on retrouve des groupes de grandes scléréides. Des cellules parenchymateuses, à paroi mince, provenant des cotylédons, sont également présentes, comme quelques cristaux prismatiques d'oxalate de calcium, de plus grande taille. Les flavanolignanes constituent, quant à eux, un élément important, en offrant des propriétés hépato-protectrices.

Bon à savoir

En 2004, l'Organisation mondiale de la santé reconnaît comme " cliniquement validé " l'usage d'extraits standardisés de chardon-Marie comme " traitement complémentaire des hépatites aiguës et chroniques provoquées par l'abus d'alcool, certains médicaments et des substances toxiques ".  Elle considère comme " traditionnel " l'usage des fruits séchés dans le " traitement des troubles digestifs et des calculs biliaires".
En 1998, le ministère de la Santé allemand et la C.E. ont reconnu l'usage des fruits de chardon-Marie dans le "traitement des troubles digestifs" et celui des extraits dosés à au moins 70 % de silymarine dans "les hépatites toxiques et le traitement complémentaire des hépatites chroniques et de la cirrhose hépatique".
Utilisation
Pour les troubles digestifs, le chardon-Marie peut être utilisé sous plusieurs formes: en graines séchées (12 g à 15 g par jour, en 2 ou 3 fois), en décoctions (pendant trente minutes, faire bouillir 3,5 g de graines dans 150 ml d'eau, boire la préparation une demi-heure avant chaque repas), en teinture (1 ml ou 2 ml, une demi-heure avant chaque repas).
En cas d'obstruction des voies biliaires, par exemple, il ne faut pas utiliser de chardon-Marie ni d'autres plantes stimulant la vésicule.
Pas de contre-indications particulières, sauf pour les femmes enceintes ou qui allaitent.
Selon l'Organisation mondiale de la santé, les femmes enceintes et celles qui allaitent ne devraient pas prendre de produits à base de chardon-Marie (même si ce dernier était autrefois utilisé pour favoriser la montée de lait).
L'usage du chardon-Marie chez les personnes de moins de dix-huit ans est déconseillé par l'Organisation mondiale de la santé.
Si des personnes sont allergiques à des plantes de la famille des composées (comme la camomille ou la marguerite), il est possible que le chardon-Marie entraîne, lui aussi, des réactions. Rarement, des troubles gastro-intestinaux plutôt légers peuvent apparaître, sous forme de nausées ou de diarrhées.
Interactions avec des plantes médicinales ou des compléments
Dans le cas d'une jaunisse, d'une hépatite ou d'une crise de foie, le chardon-Marie s'utilisera combiné à de la fumeterre, du radis noir ou encore de l'artichaut, ce qui renforcera son action.
Pour un traitement antidiabétique, des plantes comme la momordique, le gymnema ou encore le ginseng peuvent être associées à de la silymarine, substance que l'on retrouve dans le fruit du chardon-Marie.
Interactions avec des médicaments
Pour lutter contre le diabète, la silymarine peut être prise en plus des médicaments hypoglycémiants traditionnels. Il est préférable de consulter un médecin qui prescrira les doses appropriées.
En prenant quotidiennement du chardon-Marie, et plus précisément de la silymarine, la progression de la cirrhose se trouve ralentie. Le traitement doit être pris sur du long terme, bien entendu. Cette plante participe aussi au traitement de l'hépatite virale et stimule l'écoulement de la vésicule biliaire. Enfin, pour toute désintoxication médicamenteuse, la plante permet un drainage hépatique.
Avertissement: il est conseillé de toujours se référer à un médecin ou à un pharmacien et de respecter les doses prescrites. En effet, cette plante ayant une action sur le foie, elle peut réduire l'effet de certains médicaments.
Les personnes allergiques aux plantes de la famille des astéracées (anciennement composées : ambroisie, armoise, camomille, chrysanthème, échinacée, par exemple) doivent éviter de prendre du chardon-Marie. Celui-ci est déconseillé chez les personnes qui souffrent d'une crise aiguë d'obstruction des voies biliaires (crise de calculs).
Les effets indésirables du chardon-Marie sont mineurs: troubles gastro-intestinaux légers, diarrhée passagère. Les personnes allergiques aux astéracées peuvent développer des symptômes allergiques: œdème, démangeaisons, etc.

Avertissement

La silymarine ayant tendance à favoriser l'élimination des substances chimiques par le foie, certains médicaments pourraient voir leur concentration dans le sang baisser et donc leur efficacité diminuer. Si vous prenez un traitement, consultez votre médecin avant de prendre des produits à base de chardon-Marie.
Certaines interactions particulières ont été décrites entre la silymarine et des médicaments antiallergiques sédatifs (Phénergan, Primalan, Quitadril, Théralène, par exemple), le métronidazole (un anti-infectieux, par exemple dans Flagyl, Birodogyl ou Rodogyl), des médicaments antipsychotiques (par exemple Haldol ou Dipipéron) ou la yohimbine (Yocoral, Yohimbine Houdé).
La recherche
Des études sont menées sur l'aptitude des graines à lutter contre la dyspepsie.

Tisanes dans cette page, comment faire des tisanes, alcoolats, sucres de fleurs, sels de bain, huiles de plantes......

Active la Glutathion peroxydase


Existe en Gélules - tisane: Phyto


Chia

Cliquez pour agrandir l'imagees graines de chia ont été cultivées à l'origine au Mexique, où elles étaient très appréciées pour leurs propriétés médicinales et leur valeur nutritionnelle. En fait, elles ont même été utilisées comme monnaie d'échange.
Les graines de chia sont de minuscules graines noires d'une espèce de plante à fleurs, la Salvia hispanica, appartenant à la famille de la menthe de la plante.
Ces graines savoureuses sont faciles à digérer lorsqu'elles sont préparées correctement et peuvent constituer un ingrédient très polyvalent qui convient à de nombreuses recettes. Elles offrent une longue liste de nutriments importants, notamment de fibres, de protéines, de manganèse et de calcium, ainsi que de nombreux antioxydants et acides gras oméga-3.
Les avantages pour la santé des graines de chia incluent la promotion d'une peau saine, la réduction des signes de vieillissement, le soutien du cœur et du système digestif, la construction d'os plus forts, etc…
Les graines de chia sont fréquemment présentées comme l'ingrédient principal de nombreuses recettes saines, allant des produits de boulangerie aux barres de protéines en passant par les smoothies et au-delà. En plus d'offrir une touche de saveur et de texture aux aliments, ces graines sont également très nutritives et apportent une longue liste d'avantages, notamment une augmentation des niveaux d'énergie, une glycémie équilibrée et une meilleure santé cardiaque.
De plus, les graines de Chia sont presque toujours biologiques. La haute teneur en huile de ses feuilles agit comme un insectifuge extrêmement efficace, rendant inutiles les insecticides chimiques et les semences biologiques sont faciles à trouver. Le chia peut également être récolté facilement à la main et répond à la plupart des définitions de "durable". Enfin, elles ne contiennent pas d'OGM et sont naturellement exempts de gluten.
Composition
Le profil nutritionnel de la graine de chia est indéniablement intéressant. Une quantité de 100 g de graines de chia contient:
Calories: 470
Protéines: 15 grammes
Lipides : 28 grammes dont environ 20 grammes d'omega 3
Fibres: 32 grammes
Elle contient les huit acides aminés essentiels et une multitude d'oligo-éléments et de micronutriments. A titre de comparaison, 2 cuillères à soupe de graines de chia correspondent à :
Cinq fois la teneur en oméga-3 d'une portion de noix de 1/4 tasse
Deux fois le fer et le magnésium d'une tasse d'épinards
Autant de calcium qu'une demi-tasse de lait
Autant de potassium qu'un tiers de banane
Plus de deux fois la fibre d'une tasse de flocons d'avoine
Cela en fait l'une des meilleures sources au monde de plusieurs nutriments importants, rapporté au nombre de calories.
D'excellentes protéines
Les graines de chia contiennent une quantité intéressante de protéines. En poids, elles contiennent environ 15% de protéines, ce qui est très élevé par rapport à la plupart des plantes.
Elles ont également un bon équilibre en acides aminés essentiels, votre corps n'aura donc aucune difficulté à les utiliser.
Les graines de chia constituent vraiment une excellente source de protéines, en particulier pour les personnes qui consomment peu ou pas de produits d'origine animale comme les vegan.
Riche en fibres
Les fibres n'augmentent pas la glycémie et ne nécessitent pas la production d'insuline. Bien qu'elles appartiennent à la famille des glucides, ses effets sur la santé sont radicalement différents de ceux des glucides digestibles tels que l'amidon et le sucre.
La teneur en glucides digestibles est de seulement un gramme pour 28 grammes, ce qui est très faible. Cela fait du chia un aliment exceptionnel à faible teneur en glucides.
En raison de leur teneur élevée en fibres solubles, les graines de chia peuvent absorber jusqu'à 10 à 12 fois leur poids en eau, devenant ainsi similaires à un gel et se dilatant dans l'estomac.
Théoriquement, cela devrait augmenter la plénitude, ralentir l'absorption de vos aliments et vous aider à manger automatiquement moins de calories.
Les fibres nourrissent également les bactéries bénéfiques présentes dans votre intestin, ce qui est important, il est absolument essentiel pour la santé de maintenir votre flore intestinale bien nourrie.
Les graines de chia contiennent 40% de fibres en poids, ce qui en fait l'une des meilleures sources de fibres au monde.
Riche en antioxydants
La graine de Chia est également une source d'antioxydants puissante comparable aux bleuets et autres fruits bleu-rouge. Elle contient des niveaux impressionnants de quercétine, de kaempférol, d'acide chlorogénique et d'acide caféique, quatre puissants antioxydants qui procurent de nombreux bienfaits pour la santé.
Un autre avantage de ce niveau élevé d'antioxydants est que les graines de chia peuvent durer des années sans se gâter, malgré l'absence d'enveloppe extérieure dure (et non digestible) comme d'autres graines comestibles telles que le lin.
Omega 3

Comme les graines de lin, les graines de chia sont très riches en acides gras oméga-3. En fait, les graines de chia contiennent plus d'oméga-3 que le saumon, gramme pour gramme et domine le monde végétal par sa concentration en omega 3.
Mais les oméga-3 qu'elles contiennent sont principalement de l'ALA (acide alpha-linolénique), qui n'est pas aussi bénéfique que les formes d'omega 3 à chaines longues tels que l'EPA et la DHA que l'on trouve dans les produits d'origine animale.
L'ALA doit être converti en les formes actives que sont l'acide eicosapentaénoïque (EPA) et l'acide docosahexaénoïque (DHA) avant que votre corps puisse l'utiliser et les humains parviennent assez mal à convertir l'ALA en ces formes actives.
Par conséquent, les oméga-3 d'origine végétale ont tendance à être très inférieurs en terme de bienfaits aux sources animales telles que l'huile de poisson.
Ceci étant dit le corps a aussi besoin d'ALA, ces omega 3 contenus dans les plantes, il n'est pas inutile;Des études ont montré que les graines de chia, en particulier si elles étaient moulues, peuvent augmenter les taux sanguins d'ALA et d'EPA, mais pas de DHA.
Parce qu'ils ne fournissent pas de DHA, la plupart des experts s'accordent à dire que les graines de chia sont une source d'oméga-3 de qualité inférieure.
Pour obtenir le DHA dont votre corps et votre cerveau ont besoin, mangez régulièrement du poisson gras, prenez de l'huile de poisson ou, si vous êtes végétalien ou végétarien, un supplément de DHA d'origine végétale.
Bienfaits des graines de chia dans l'ayurveda et la médecine traditionnelle
Compte tenu de la valeur nutritive puissante des graines de chia et de la longue liste d'avantages en termes de santé, il n'est pas surprenant qu'elles aient été utilisées pour leurs propriétés curatives puissantes dans de nombreuses branches de la médecine traditionnelle.
Selon l'Ayurveda, les graines de chia peuvent aider à nourrir le sang et à favoriser la régularité, grâce à leur capacité à absorber l'eau dans le tractus gastro-intestinal, formant une substance semblable à un gel. Les graines de chia peuvent également réduire l'inflammation, améliorer la santé des reins et favoriser une bonne hydratation.
Bienfaits généraux
Améliorer la peau
Les graines de chia regorgent d'antioxydants, ce qui explique les puissants avantages des graines de chia pour la santé de la peau. Les antioxydants sont des composés qui combattent les dommages des radicaux libres et préviennent le stress oxydatif tout en favorisant la réparation des tissus et en protégeant les dommages cutanés.
Fait intéressant, des chercheurs mexicains ont récemment découvert que la concentration en antioxydants totaux des graines de chia était près de deux fois supérieure à celle précédemment rapportée. En fait, il a été démontré que l'activité antioxydante des graines de chia arrêtait jusqu'à 70% de l'activité des radicaux libres.
Source : https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/24811150
Étant l'un des aliments les plus riches en antioxydants de la planète, l'ajout de graines de chia à votre alimentation peut aider à lutter contre le vieillissement prématuré et à protéger les cellules de la peau contre les dommages des radicaux libres afin d'optimiser la santé de votre peau.
Promouvoir la santé digestive
En raison de leur richesse en fibres, les graines de chia sont bénéfiques pour la santé digestive en favorisant la régularité et en augmentant la fréquence des selles pour prévenir la constipation.
Les fibres jouent également le rôle de prébiotique pour alimenter les bactéries bénéfiques présentes dans l'intestin, lesquelles jouent un rôle crucial dans de nombreux aspects de la santé et des maladies.
Pour perdre du poids
Beaucoup d'experts pensent que les graines de Chia peuvent aider à perdre du poids.
Grâce aux fibres

Ses fibres solubles absorbent de grandes quantités d'eau et se dilatent dans votre estomac, ce qui devrait augmenter le volume et ralentir l'absorption des aliments.
Plusieurs études ont examiné le glucomannane, une fibre soluble, qui fonctionne de manière similaire, montrant qu'il peut entraîner une perte de poids.
Grâce à ses protéines
En outre, les protéines contenues dans les graines de chia pourraient aider à réduire l'appétit et la consommation de nourriture.
Les protéines ont divers avantages pour la santé et constituent de loin le nutriment alimentaire le plus favorable à la perte de poids. En effet, un apport élevé en protéines réduit l'appétit et réduit de 60% les pensées obsessionnelles au sujet des aliments et de 50% le désir de grignoter la nuit.
Source : https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/20847729 et https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/16002798
Les études
Une étude a révélé que la consommation de graines de chia au petit-déjeuner augmentait la satiété et réduisait l'apport alimentaire à court terme.
Cependant, des études examinant l'efficacité des graines de chia pour la perte de poids ont donné des résultats plutôt décevants.
Dans une étude portant sur 90 personnes en surpoids, 50 grammes de graines de chia par jour pendant 12 semaines n'ont eu aucun effet sur le poids ni sur les indicateurs de santé.
Dans une autre étude de 10 semaines menée auprès de 62 femmes, les graines de chia n'ont eu aucun effet sur le poids corporel mais ont augmenté la quantité de gras oméga-3 dans le sang ce qui est une bonne chose.
En revanche, une étude de six mois menée auprès de personnes obèses atteintes de diabète de type 2 et soumises à un régime hypocalorique a montré que la consommation quotidienne de graines de chia entraînait une perte de poids beaucoup plus importante qu'un placebo.
Source : https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/28089080
D'autres recherches ont montré qu'une alimentation riche en protéines, riche en aliments comme les graines de chia, pouvait réduire les niveaux de ghréline, l'hormone responsable de la stimulation de la faim.
Bien qu'il soit peu probable que l'ajout de graines de chia à votre régime alimentaire entraîne une perte de poids, en tout cas de manière directe, de nombreux experts estiment qu'elles peuvent constituer un complément utile à un régime amaigrissant.
Pour les sportifs
Les graines de Chia regorgent d'oligo-éléments et de phytonutriments qui possèdent des avantages sportifs établis, et quelques-uns avec des avantages qui commencent tout juste à être compris.
Elles sont riches en phosphore, manganèse, calcium et potassium, qui contribuent tous à une fonction musculaire saine. L'un des rares antioxydants communs dans les graines de chia, la quercétine, est un flavonoïde aux propriétés anti-inflammatoires et antivirales connues. Selon une étude de 2010 publiée dans le Journal international de la nutrition et du métabolisme de l'exercice, la quercétine " a également d'importantes répercussions sur l'amélioration des performances sportives et militaires ", après avoir démontré qu'elle augmentait à la fois la capacité de VO2 max et la capacité d'endurance chez l'homme.
La partie " visqueuse " de la graine de chia est l'un de ses avantages sportifs les plus connus. L'enveloppe externe de la graine étant hydrophile, elle absorbe le liquide. Lorsqu'elles sont mélangées à de l'eau, les graines de chia peuvent absorber 10 fois leur poids en liquide, ce qui en fait un excellent ajout à un mélange intra-entraînement ou un excellent moyen de pré-hydrater et de prolonger l'hydratation pendant un entraînement intense. C'est ce qui pousse un nombre croissant d'athlètes professionnels à mélanger des graines de chia à leurs shakes nutritionnels.
Comment l'utiliser ?

Les graines de chia sont incroyablement faciles à intégrer à votre alimentation. L'ajout de graines de chia aux recettes augmentera considérablement leur valeur nutritive.
Les graines elles-mêmes ont un goût plutôt fade, vous pouvez donc les ajouter à n'importe quoi. Elles n'ont pas besoin d'être moulus comme les graines de lin, ce qui les rend beaucoup plus faciles à préparer.
Vous pouvez également les saupoudrer sur des plats de céréales, de yaourt, de légumes ou de riz. Elles peuvent également être mélangées à de l'eau et transformées en un gel.
En raison de leur capacité à absorber à la fois l'eau et les graisses, elles peuvent être utilisées pour épaissir les sauces ou comme substituts d'œufs dans les recettes.
Elles peuvent être consommées crus, trempées dans du jus, ajoutées à la bouillie, au pouding, aux smoothies ou aux produits de boulangerie.
Les boulangers végétaliens utilisent des mélanges de gel de chia comme substitut de l'œuf et agent de liaison dans la cuisson, en effet sa surface hydrophile en fait un excellent épaississant.
Une étude publiée en 2010 dans le Journal of American Dietetic Association a révélé que le gel de chia (mélange de chia et d'eau) pourrait remplacer jusqu'à 25% d'huile ou d'œufs dans les recettes de gâteaux sans affecter de manière significative la couleur, le goût ou la texture, donnant un produit plus nutritif. Elles exigent moins de main-d'œuvre et sont plus faciles à digérer que le lin, leur goût est moins intrusif que le chanvre et aucune graine ne pourrait aussi bien remplacer un l'œuf.
Cependant, l'attrait de chia est tellement lié à la nutrition qu'il est compréhensible de vouloir le prendre de manière plus directe et plus prévisible que via des cookies. Pour cette raison, l'adoption de la graine de chia comme complément alimentaire est une bonne idée. Son incroyable teneur en fibres justifie à elle seule une consommation quotidienne : il n'y a pas de supplément en fibres qui bat son profil nutritionnel global.
Une recommandation de dosage commune est de 20 grammes (environ 1,5 cuillère à soupe) de graines de chia, deux fois par jour.
µµEffets indésirables possiblesµµ
Les graines de Chia peuvent être mal digérées, et créer quelques ballonnements dus à leur richesse en fibres. C'est pourquoi il est préférable d'augmenter les quantités prises petit à petit.
Les allergies dues aux graines de chia sont rares, mais possible, les symptômes de l'allergie aux graines de chia peuvent inclure des éruptions cutanées, de l'urticaire et les yeux larmoyants. Des allergies alimentaires telles que troubles respiratoires, vomissements, diarrhée et gonflement de la langue, peuvent également survenir mais vraiment de manière rarissime.
Bien que les graines de chia puissent aider à réguler votre glycémie, elles peuvent également stimuler de manière excessive les médicaments qui contrôlent votre glycémie. //Si votre diabète est diagnostiqué, demandez conseil à un professionnel avant de manger des graines de chia.§/

Existe en: Graines

Camomille romaine

Cliquez pour agrandir l'image
Utilisation interne
Propriétés anti-inflammatoires et antioxydantes. Calme les douleurs menstruelles, en augmentant la fluidité du sang. Propriétés sédatives et action d'antidépresseur. Ouvre aussi l'appétit.
Antispasmodique digestif et utérin ; eupeptique ; cholagogue ; stimulant ; tonique amer ; emménagogue ; sudorifique ; antianémique ; vermifuge ; fébrifuge ; antalgique et anti-inflammatoire.
Utilisation externe
Antinévralgique ; problèmes ophtalmiques (conjonctivites et blessures) ; vulnéraire.
Indications thérapeutiques usuelles
Dyspepsies d'origines gastriques et hépatiques ; inflammations du tube digestif ( oesophagites, gastrites, ulcères) ; migraines digestives et hépatiques ; névralgies dentaires ; tendances anorexiques ; grippes et fièvres digestives ; engorgement du foie ou de la rate. Dermatoses inflammatoires ; brûlures ; eczéma ; prurit vulnéraire ; douleurs névralgiques. La camomille romaine a une action positive sur le système nerveux central ; elle joue un rôle de sédatif, de calmant. Elle a une action antivirale.
Autres indications thérapeutiques démontrées
Prévention de l'irritation postopératoire de la gorge ; atténuation des inflammations et des irritations des voies respiratoires ; diminution de l'agitation et des insomnies nerveuses. Il s'agit également d'un bon bactéricide.

Tisanes dans cette page, comment faire des tisanes, alcoolats, sucres de fleurs, sels de bain, huiles de plantes......

Active la Glutathion peroxydase

Existe en Gélules - tisane: Phyto

Cannelle

Cliquez pour agrandir l'imageLa cannelle présente de nombreuses vertus, connues et utilisées depuis longtemps par la médecine traditionnelle. Si certaines précautions sont à prendre pour l'usage en phytothérapie, c'est une plante qui permet de soigner ou de soulager les personnes souffrant de certaines pathologies, comme les troubles intestinaux ou l'asthénie.
Utilisation interne
Améliore le transit intestinal et favorise la disparition des nausées, des flatulences, des ballonnements et des gargouillements. Ses vertus permettent de calmer les douleurs dentaires. Diminue la fatigue (à la suite d'un état grippal ou d'un rhume), donne de l'énergie. Effet régulateur sur le diabète.
Utilisation externe
Antioxydant: redonne de l'éclat aux peaux fatiguées.
Indications usuelles
Transit intestinal, douleurs dentaires, diabète, fatigue.
Parfumant le vin, la cannelle est également incorporée à bon nombre de plats, qu'ils soient sucrés ou salés. Au fil du temps, il a été constaté que la cannelle avait des "pouvoirs" médicaux, comme ceux de lutter contre les infections hivernales (rhumes ou grippes). Ses atouts anti-microbiens et ses vertus amélioratrices de la glycémie furent mis au jour.
De nos jours, elle est accessible à tout un chacun et s'utilise pour ses bienfaits aromatiques, ainsi que dans la composition de certains produits dentaires et cosmétiques
Freine l'évolution de la maladie d'Alzheimer, favorise la perte de poids, réduit le vieillissement dû au stress, stimule le système immunitaire, possède un pouvoir désinfectant des pièces par diffusion.
Associée au ginseng et à la maca, la cannelle combat l'asthénie, le manque de motivation, la léthargie, mais aussi l'impuissance et la fatigue sexuelle chez l'homme.
La cannelle, associée au ginseng et à la rhodiola, s'avère être un antidépresseur efficace. Cette combinaison améliore aussi la mémoire, la concentration et la vigilance. Mariée à la gelée royale, la cannelle diminue les symptômes de surmenage. Enfin, associée au gingembre et au curcuma, elle aide à réguler les cycles menstruels.
La cannelle comprend d'innombrables antioxydants, utiles pour lutter contre certains cancers et maladies cardio-vasculaires. Favorisant le transit intestinal, cette plante comporte aussi beaucoup de magnésium, de fer et de fibres alimentaires.
Dosage
En infusion: jusqu'à 3 tasses par jour de tisane de feuilles et/ou d'écorces de cannelle, avec du miel ou du citron.
Sous forme de gélules, de capsules ou de poudre, ses bienfaits sont préservés.
Pour une utilisation à l'air libre, il est préférable d'opter pour un mélange composé d'huile essentielle de cannelle et d'une huile essentielle plus douce, comme la mandarine ou le citron.
CUISINE
La cannelle est fréquemment utilisée pour relever le goût d'une compote de fruits. Elle est également intégrée à de nombreuses préparations de desserts, que ce soit dans des gâteaux, de la brioche ou des biscuits. Les desserts lactés et les glaces incorporent aussi souvent de la cannelle. Pour préparer un bon pain d'épice, vous aurez besoin de cannelle, tout comme pour le vin chaud, qui est couramment consommé en Europe du Nord.
La cuisine du Maghreb intègre de la cannelle dans nombre de ses recettes. Elle figure ainsi sur la longue liste des ingrédients des tajines. Les soupes contiennent également souvent cette épice. La cuisine indienne ne peut se passer de la cannelle, puisqu'on l'utilise dans les currys indiens, mais également dans le dhal, qui est un plat à base de lentilles. La cannelle s'accommode enfin bien avec des légumes légèrement sucrés, tels que la patate douce et la courge.
Enfin, la cannelle entre dans la composition de multiples mélanges d'épices traditionnels, comme le ras-el-hanout maghrébin et le garam masala indien.
La poudre de cannelle supporte mal une cuisson trop longue. Il est ainsi préférable de l'ajouter en fin de cuisson, contrairement aux bâtonnets qui résistent mieux à de longues cuissons.

Contre-indications
Dermocaustique, la cannelle peut provoquer de graves brûlures, si elle est utilisée sur une longue période ou en contact direct avec la peau. Elle est contre-indiquée chez les femmes enceintes, les jeunes enfants et les personnes allergiques à cette plante.
Effets indésirables
Nausées, maux de tête, palpitations cardiaques.
Interactions
La cannelle et le cassia possèdent des propriétés identiques. Il ne faut pas les associer, sous peine d'hémorragie. L'un comme l'autre fluidifiant le sang, une prise simultanée est dangereuse pour la santé. De la même façon, la cannelle contient de la coumarine, il ne faut donc pas la consommer avec une plante qui contient également ce composant. En cas de doute, il est préférable de consulter un médecin ou un pharmacien.
Il est essentiel de ne pas prendre de cannelle en parallèle avec un médicament prescrit pour les maladies cardio-vasculaires ou pour stabiliser le diabète. Pour les personnes qui suivent un traitement contre les ulcères, la consommation de cannelle est fortement déconseillée.
La recherche sur la cannelle
Alors que de nombreuses études ont déjà démontré les vertus certaines de la cannelle, une plus récente montre que cette plante aide à lutter contre la démence et préconise son utilisation pour ralentir la progression de la maladie d' Alzheimer. Agissant sur différentes maladies, la cannelle fait l'objet de nombreuses recherches.
Antioxydants. Les antioxydants sont des composés qui protègent les cellules du corps des dommages causés par les radicaux libres. Ces derniers sont des molécules très réactives qui seraient impliquées dans le développement des maladies cardiovasculaires, de certains cancers et d'autres maladies liées au vieillissement.
Une vaste revue de la littérature scientifique a classé la cannelle moulue au quatrième rang parmi les 50 aliments renfermant le plus d'antioxydants par portion de 100 g. Une autre étude a démontré que l'activité antioxydante de la cannelle pourrait être augmentée lorsqu'elle est soumise à la chaleur.
Il faut toutefois garder à l'esprit qu'une portion de cannelle est habituellement beaucoup plus petite que 100 g: une cuillère à thé, par exemple, équivaut à seulement 2 g. La cannelle est toutefois assez concentrée en antioxydants pour que même une petite portion puisse apporter une contribution non négligeable à l'apport total quotidien.
* Proanthocyanidines. Selon une vaste banque de données américaine, la cannelle est l'aliment qui contient le plus de proanthocyanidines par 100 g, après la fève de cacao. En effet, la cannelle en contient plus de 8 100 mg, soit presque 20 fois plus que 100 g de canneberges, et presque 25 fois plus que 100 g de bleuets sauvages.

Les proanthocyanidines ont démontré certaines propriétés antioxydantes chez l'humain, en protégeant par exemple les globules et les lipides sanguins contre le stress oxydatif. D'autres études doivent toutefois être menées pour mieux comprendre comment l'organisme humain absorbe et utilise les proanthocyanidines de la cannelle.
* Cinnamaldéhyde (ou aldéhyde de cinnamyle). La cannelle est très riche en ce composé phénolique volatil, au pouvoir antioxydant, avec une quantité pouvant dépasser 17000 mg par 100 g de matière sèche6. Une étude in vitro sur des échantillons de sang humain a démontré que la cinnamaldéhyde avait la capacité de diminuer l'activité de la 5-lipoxygénase, un enzyme associé à l'apparition de réactions inflammatoires ou allergiques (comme l'asthme, la rhinite allergique, le psoriasis).
La cinnamaldéhyde ferait également partie des composés procurant à la cannelle des propriétés antimicrobiennes. En effet, depuis des lustres, des épices comme la cannelle sont utilisées pour prolonger la conservation des aliments. Des études sur des extraits de cannelle démontrent aujourd'hui qu'elle peut aider à diminuer la multiplication de plusieurs micro-organismes. L'utilisation d'épices à cette fin ne dispense toutefois pas de respecter de saines mesures d'hygiène et de salubrité alimentaire.

Diabète de type 2. Plusieurs études in vitro et chez l'animal indiquent que la cannelle renferme des composés aux propriétés apparentées à l'insuline potentiellement bénéfiques pour lutter contre le diabète12-17. Chez des personnes diabétiques de type 2, la consommation quotidienne de 1 g à 6 g de cannelle moulue pendant 40 jours (18) ou d'environ 300 mg d'un extrait de cannelle (correspondant à environ 3 g de cannelle en poudre par jour) pendant quatre mois a entraîné une diminution significative du glucose sanguin et de certains lipides sanguins (cholestérol total, triglycérides, cholestérol LDL). La cannelle apparaît ainsi comme un aliment prometteur pour le contrôle du diabète, mais quelques résultats demeurent encore contradictoires et rendent nécessaire la poursuite d'autres études chez l'humain.

Nutriments les plus importants
Bonne source de Manganèse. La cannelle moulue est une bonne source de manganèse. Le manganèse agit comme cofacteur de plusieurs enzymes qui facilitent une douzaine de différents processus métaboliques. Il participe également à la prévention des dommages causés par les radicaux libres.
Source Fer. La cannelle moulue est une source de fer pour l'homme seulement, les besoins de la femme étant supérieurs à ceux de l'homme. Chaque cellule du corps contient du fer. Ce minéral est essentiel au transport de l'oxygène et à la formation des globules rouges dans le sang. Il joue aussi un rôle dans la fabrication de nouvelles cellules, d'hormones et de neurotransmetteurs (messagers dans l'influx nerveux). Il est à noter que le fer contenu dans les aliments d'origine végétale est moins bien absorbé par l'organisme que le fer contenu dans les aliments d'origine animale. L'absorption du fer des végétaux est toutefois favorisée lorsque consommé avec certains nutriments, telle la vitamine C.
Conservation
Au frais, au sec et à l'abri de la lumière. Tant les bâtons que la poudre perdent rapidement leur arôme; par conséquent, les conserver dans un contenant hermétique.

http://www.passeportsante.net/fr

Aide à l'amincissement de la cannelle, voir Phyto
Existe sur ce site en
Poudre et Tuyaux Phyto - Epices
H.E.


Chlorelle (Algue)

Restaure la flore intestinale et normalise la constipation,
Stimule les défenses immunitaires et agit comme un antibiotique,
Régule l'équilibre acido-basique,
Calme le système nerveux, et lutte contre l'insomnie
Régénère les cellules
Combat l'hypertension
Diminue le mauvais cholestérol et augmente le bon
Fixe et élimine les toxines et les métaux lourds
Favorise la cicatrisation
Referme les gencives sur les dents déchaussées (en application externe)
Atténue certains troubles liés à la ménopause
Augmente l'énergie chez les sportifs, les convalescents, les femmes enceintes ou allaitantes ainsi que chez les stressés ou les fatigués.
Augmente la densité musculaire chez les enfants.
Et bien, sûr, aucune contre-indication n'a jamais été notée. Mais, étant douée de la capacité d'absorber les métaux lourds, la chlorelle doit être impérativement choisie dans le circuit du marché bio et d al diététique
Antioxydant - Riche en ADN/ARN végétal
Contient de la vitamine B12
Élimine les toxines - Renforce les défenses naturelles
Régulateur général - Énergisant
Contient 17 vitamines et minéraux, 18 acides aminés et 4 fois plus de chlorophylle que la spiruline.
LES SYNERGIES ou les autres plantes qui augmentent son pouvoir: tout d'abord, avec ceux qui, comme elle, luttent contre la pollution: EDTA, DMSA, pectine de citron, magnésium, coriandre, acide alpha-lipoïque, extrait d'ail, alkyl-glycérols, mélatonine, spiruline, extrait de papaye fermentée ou chitosan...
Une synergie vraiment exceptionnelle avec le chitosan par exemple, un polysaccharide proche de la cellulose végétale, présente la particularité d'attirer les lipides comme une éponge, et avec eux, les métaux lourds délogés par la chlorelle, empêchant ainsi leur absorption et les entraînant dans l'élimination fécale.
On prendra généralement la chlorelle le matin et le chitosan avant le repas de midi avec un grand verre d'eau.
Les compléments de chlorella font baisser les triglycérides
Des patients prenant 5 g de chlorella par jour pendant 4 semaines ont vu s'améliorer des marqueurs de santé cardiovasculaire et le niveau de leurs antioxydants.
Des compléments alimentaires de chlorella pourraient réduire les taux de lipides sanguins. C'est ce que suggère une étude coréenne parue dans Nutrition Journal qui a testé ces compléments sur des patients souffrant d'une hypercholestérolémie légère.
La chlorelle, ou chlorella, est une algue unicellulaire cultivée de façon industrielle pour la fabrication de compléments alimentaires. C'est une source intéressante de nutriments car elle apporte des fibres, caroténoïdes, minéraux, vitamines et acides gras polyinsaturés comme l'acide alpha-linolénique (oméga-3). Les acides gras oméga-3 contribuent à réduire les niveaux de triglycérides dans le sang.
Dans cet article, les chercheurs ont étudié l'impact d'une consommation quotidienne de chlorelle sur les lipides dans le sang d'adultes avec des triglycérides et du cholestérol élevés. Triglycérides et cholestérol sont classiquement considérés comme des marqueurs du risque cardiovasculaire, mais leur responsabilité, en particulier celle du cholestérol est remise en cause.
63 personnes ont été réparties au hasard en deux groupes : les uns ont reçu 5 g / jours de compléments de Chlorella et les autres un placebo pendant 4 semaines.
Résultats : Le groupe qui prenait de la chlorelle a eu des réductions du cholestérol total (-1,6 %) et des triglycérides (-10,3 %), contrairement aux témoins chez qui ces niveaux ont augmenté de 0,03 % et 11,9 % respectivement. Les niveaux d'apolipoprotéine B (ApoB) se sont aussi amélioré dans le groupe Chlorella où ils ont diminué de 1,5 %, par rapport au groupe placebo où ils ont augmenté de 1,7 %. L'apoB est responsable du transport du cholestérol dans les tissus ; elle est considérée comme un marqueur de l'athérosclérose.
Les niveaux des caroténoïdes lutéine/zéaxanthine ont augmenté de presque 90 % dans le groupe Chlorella, alors qu'ils ont diminué de 1,7 % dans le groupe placebo. L'alpha-carotène a aussi augmenté de 164 % contre seulement 15 % dans le groupe placebo. L'alpha-carotène est un précurseur de la vitamine A. Lutéine et zéaxanthine sont des antioxydants avec des effets bénéfiques sur la vision.
Pour les chercheurs, la chlorelle permet d'apporter un mix de nutriments (oméga-3, caroténoïdes…) qui agissent ensemble pour améliorer le métabolisme des lipides. En conclusion, la consommation quotidienne de compléments de Chlorella améliorerait certains marqueurs de santé cardiovasculaire.
Source
Ryu NH, Lim Y, Park JE, Kim J, Kim JY, Kwon SW1, Kwon O. Impact of daily Chlorella consumption on serum lipid and carotenoid profiles in mildly hypercholesterolemic adults: a double-blinded, randomized, placebo-controlled study. Nutr J. 2014 Jun 11;13(1):57. doi: 10.1186/1475-2891-13-57.

L'algue Chlorella stimule le système immunitaire
La Chlorella est une algue populaire en tant que complément alimentaire.Elle pourrait stimuler le système immunitaire chez l'homme.
La chlorella est une algue verte vendue en tant que complément alimentaire à laquelle on attribue de nombreuses vertus pas toujours vérifiées scientifiquement. cette fois une nouvelle étude confirme au moins un des bénéfices supposés.
Un groupe de chercheurs Coréens a suivi 51 hommes en bonne santé âgés de 30 à 39 ans qui ont reçu pendant 8 semaines soit 5 gr de chlorella soit un placebo. L'activité de certains marqueurs du système immunitaire a été mesurée au début à la fin de l'étude.
Résultat : les participants qui ont pris de la chlorella ont vu leur taux de lymphocytes NK augmenter significativement. Même constat pour l'interféron-gamma et l'interleukine-12. Ces résultats indiquent que la chlorella peut stimuler le système immunitaire chez l'homme en bonne santé.
Selon certains vendeurs la chlorella pourrait lutter contre certains cancers, diminuer l'intoxication aux polluants ou faire baisser le taux de cholestérol mais les données scientifiques sont encore trop éparses.
Référence
Jung Hyun Kwak, Seung Han Baek, Yongje Woo, Jae Kab Han, Byung Gon Kim, Oh Yoen Kim, Jong Ho Lee. Beneficial immunostimulatory effect of short-term Chlorella supplementation: enhancement of Natural Killer cell activity and early inflammatory response (Randomized, double-blinded, placebo-controlled trial). Nutrition Journal 2012, 11:53. doi:10.1186/1475-2891-11-53.



Coriandre

Cliquez pour agrandir l'imageCoriandrum sativum
La coriandre offre des propriétés diurétiques, carminatives, stomachiques, antispasmodiques, bactéricides, antivirales fongicides et vermifuges.
C'est, également, un stimulant et un excitant. Elle a et des propriétés antioxydantes, antibactériennes.
La coriandre est utilisée pour traiter les troubles digestifs comme les ballonnements, les troubles de la digestion, les flatulences, les diarrhées ou les spasmes. Elle soigne également les colites spasmodiques.
La coriandre est parfois consommée pour lutter contre l'anxiété et pour favoriser le sommeil.
Elle est indiquée contre la grippe, la fatigue ou les rhumatismes.
Utilisation interne
La coriandre est reconnue pour ses actions digestives et carminatives. C'est, également, un stimulant et un excitant. Elle a un effet diurétique et des propriétés antioxydantes, antibactériennes, antivirales ou antifongiques.
Utilisation externe
L'huile essentielle de coriandre est un décontractant musculaire. Massages

H.E. - Phyto - Epices

Coenzyme Q10

Cliquez pour agrandir l'image Plus de 8 essais cliniques ont utilisé de la CoQ10 dans le traitement de l'hypertension. En moyenne la pression artérielle systolique a baissé de 16 mm et la pression diastolique de 10 mm.
Parmi les autres substances ayant un effet modeste sur la pression artérielle: vitamine C, huiles de poisson, ail, L-arginine...
Sélénium et CoQ10: un duo gagnant pour le cœur (et pour longtemps)
Les bénéfices sur la santé cardiovasculaire d'une supplémentation en sélénium et coenzyme Q10 perdurent des années après l'arrêt du traitement.
Le sélénium et la coenzyme Q10 sont tous deux nécessaires pour une fonction cellulaire optimale, ils sont essentiels au bon fonctionnement des vaisseaux et du coeur. De précédentes études ont montré que les personnes atteintes de troubles cardiovasculaires présentaient des taux abaissés de coenzyme Q10 et de sélénium. Le sélénium est indispensable à certaines protéines - les sélénoprotéines - qui nous protègent du stress oxydant. Et il joue un rôle dans la voie métabolique qui transforme la coenzyme Q10 dans sa forme active. La coenzyme Q10 a, quant à elle, deux rôles principaux: elle active la production d'énergie et c'est un puissant antioxydant. La coQ10 est nécessaire à l'activité des sélénoprotéines. Les deux nutriments fonctionnent en synergie, expliquant le manque d'efficacité d'une supplémentation isolée.
Les apports en sélénium sont faibles en Europe et la production endogène de la coQ10 diminue avec l'âge. Dans la première partie de cette étude, des chercheurs avaient montré qu'une supplémentation combinée en sélénium et en coenzyme Q10 permettait de diminuer la mortalité cardiovasculaire. Dans cette nouvelle étude, les chercheurs ont voulu savoir si les effets bénéfiques persistaient dans le temps.
Au Japon, de même que dans plusieurs pays européens, les protocoles de la médecine classique incluent l'administration de la coenzyme Q10 pour traiter l'insuffisance cardiaque, divers troubles cardiaques ou cardiovasculaires, de même que pour contribuer à maîtriser l'hypertension artérielle. La Food and Drug Administration américaine a accordé le statut de médicament orphelin à certains produits de coenzyme Q10 pour le traitement de la maladie de Huntington et de l'encéphalomyopathie mitochondriale (troubles neuromusculaires rares associés à un dysfonctionnement des mitochondries).
Efficacité probable Hypertension. Les auteurs d'une méta-analyse publiée en 2007 ont scruté 12 essais cliniques (362 sujets en tout). Ils ont conclu que, chez des patients souffrant d'hypertension, la CoQ10 peut réduire la pression systolique de 17 mmHg et la pression diastolique de 10 mmHg sans effet indésirable notable1. Les dosages utilisés au cours des études ont varié de 60 mg à 100 mg, 2 fois par jour.
Efficacité possible Insuffisance cardiaque (classe I à III). L'emploi de la CoQ10 comme adjuvant aux traitements classiques pour soigner l'insuffisance cardiaque fait partie des protocoles de traitement courants au Japon et dans certains pays d'Europe.
Les auteurs d'une méta-analyse publiée en 2006 se sont penchés sur 11 essais cliniques (319 sujets en tout). Tout en reconnaissant que la plupart des essais ont porté sur un nombre restreint de sujets, ils ont conclu que la CoQ10 a un effet bénéfique chez les patients souffrant d'insuffisance cardiaque congestive. L'effet est plus prononcé lorsque l'insuffisance est légère ou modérée (classe I à III) et lorsque les patients ne prennent pas d'inhibiteurs de l'enzyme de conversion de l'angiotensine (IECA). Les dosages utilisés au cours des études ont varié de 60 mg à 200 mg, 2 fois par jour.
Les auteurs d'une synthèse publiée en 2007 concluent également que les essais sur la CoQ10 ont donné des résultats intéressants, mais que son effet sur la réduction de la mortalité chez les patients souffrant d'insuffisance cardiaque n'est pas établi, contrairement à celui des traitements classiques. Ces auteurs ainsi que d'autres experts jugent que les effets thérapeutiques de la CoQ10 demandent à être confirmés par des essais à double insu avec placebo de plus grande envergure et de meilleure qualité que ceux dont on dispose actuellement. Un tel essai est en cours (Q-SYMBIO study) auprès de 550 sujets souffrant d'insuffisance cardiaque de classe III et IV qui seront suivis durant 2 ans. Il est conçu de manière à vérifier l'effet de la CoQ10 (100 mg, 3 fois par jour) sur les complications et la mortalité causée par cette maladie.
Autres troubles cardiaques
Au cours de divers essais cliniques préliminaires, on a observé que la CoQ10 pouvait être utile pour traiter certains types de cardiomyopathie (mauvais fonctionnement du muscle cardiaque).
Les résultats d'essais cliniques préliminaires et d'études de cas indiquent que la CoQ10 pourrait prévenir les récidives et l'apparition de l'athérosclérose chez les personnes ayant subi un infarctus du myocarde.
Statines et douleurs musculaires
De 10 % à 15 % des patients prenant des statines se plaignent de douleurs musculaires (selon certaines sources ce pourcentage atteint même 22 %). On a émis l'hypothèse que ces troubles seraient causés par le fait que la prise de statines fait baisser le taux de CoQ10 dans les muscles15. Quelques essais ont été menés pour vérifier si une supplémentation en CoQ10 pouvait contrer ce problème, mais ils ont donné des résultats contradictoires15,16. Comme la CoQ10 est sécuritaire, un auteur précise qu'elle peut être essayée chez les patients sous statines dont les douleurs musculaires résistent aux traitements habituels16.
Efficacité incertaine Amélioration des performances physiques et récupération après l'effort. En raison de son action bienfaisante sur le coeur et sur les muscles en général, on a supposé que la CoQ10 pouvait faciliter l'effort musculaire et cardiovasculaire (effet ergogénique).
Les résultats d'un essai sans placebo mené auprès de sujets souffrant d'insuffisance respiratoire chronique ont laissé penser que la CoQ10 pouvait améliorer la capacité de ces malades à fournir des efforts physiques, probablement en aidant le coeur à répondre à la demande.
Par ailleurs, les quelques essais cliniques menés auprès de personnes en bonne santé ou d'athlètes bien entraînés ont donné des résultats mitigés, voire négatifs. Il semble que la supplémentation fasse augmenter la concentration de CoQ10 dans le sang et le coeur, mais pas nécessairement dans les muscles squelettiques. Un seul essai, portant sur 25 skieurs de fond, a donné des résultats positifs au chapitre de la performance sportive.
Selon le pharmacien Jean-Yves Dionne, la CoQ10 ne peut avoir d'effet direct sur l'amélioration de la performance. En revanche, son effet antioxydant, en diminuant les dommages cellulaires causés par un entraînement intensif, permettrait de favoriser la récupération après l'effort. Les résultats de 2 essais récents menés au Japon indiquent en effet que la CoQ10 a réduit les blessures musculaires d'athlètes pratiquant le kendo, ainsi que la fatigue causée par un exercice intensif.
Efficacité incertaine Diabète. Sur la base du mode d'action de la CoQ10 sur le métabolisme et d'essais sur des animaux, certains experts ont émis l'hypothèse que la CoQ10 pouvait contribuer à faire baisser la glycémie chez les personnes souffrant de diabète. Cependant, 2 essais cliniques préliminaires n'ont révélé aucun effet chez les diabétiques de type 130 et de type 231. En revanche, la CoQ10 a eu un effet positif sur la résistance à l'insuline de sujets souffrant d'hypertension32. Les résultats d'une étude sur 74 sujets indiquent que la CoQ10 (100 mg, 2 fois par jour durant 1 an) a également eu, à long terme, un effet hypoglycémiant chez les sujets atteints de diabète de type 233.
Efficacité incertaine Réduction de la toxicité des traitements du cancer. Certains médicaments contre le cancer, les anthracyclines notamment, ont des effets néfastes sur le coeur. Des essais sur les animaux et des études cliniques préliminaires indiquent que la CoQ10 (de 30 mg à 240 mg par jour) pourrait avoir un effet protecteur contre ces effets toxiques. Les données sont prometteuses, mais restent préliminaires.
Par ailleurs, on a rapporté plusieurs cas anecdotiques de stabilisation, régression ou rémission d'un cancer attribués à la CoQ10 (de 90 mg à 390 mg par jour, en complément aux traitements classiques). Des essais cliniques préliminaires récents laissent penser que la CoQ10, combinée aux traitements classiques, pourrait réduire la récurrence des mélanomes40 et ralentir la progression des tumeurs chez les femmes atteintes de cancer du sein.
Divers. Des essais préliminaires laissent penser que la CoQ10 pourrait être utile en cas de migraine et pourrait réduire légèrement les symptômes de la maladie de Huntington de la maladie de Parkinson46-48, de l'ataxie de Friedrich, de la dystrophie musculaire et de la fibromyalgie.
Vu son effet antioxydant, la CoQ10 est aussi vendue comme supplément anti-âge. Cependant, une étude à long terme sur des souris indique que la prise de CoQ10 n'a pas augmenté leurs défenses antioxydantes, ni leur durée de vie. Sur les humains, on dispose seulement de données à court terme et indirectes issues d'un essai mené auprès de 25 femmes en bonne santé âgées de 45 ans à 65 ans.
Précautions
La CoQ10 est considérée très sécuritaire, même à long terme.
Attention
L'innocuité de la CoQ10 n'a pas été établie pour les femmes enceintes et celles qui allaitent.
Les personnes souffrant de troubles cardiaques qui envisagent un traitement à la CoQ10 doivent le faire sous supervision médicale.
Personnes diabétiques. Comme la CoQ10 pourrait réduire le taux de glucose sanguin, il faut surveiller sa glycémie de près lorsqu'on commence à en prendre. Au besoin, consulter son médecin pour qu'il ajuste la posologie des médicaments hypoglycémiants classiques.
Les effets hypotenseurs de la CoQ10 pourraient s'ajouter à ceux des médicaments utilisés
Les patients sous chimiothérapie anticancéreuse devraient consulter leur médecin avant de prendre un supplément de CoQ10.
En raison de sa similitude chimique avec la vitamine K, la CoQ10 pourrait théoriquement contrer l'effet de la warfarine, un anticoagulant. Cependant, au cours d'un essai croisé auprès de 24 sujets, cette interaction n'a pas été observée54. La marge de sécurité de la warfarine étant restreinte, il est tout de même préférable, si l'on prend aussi de la CoQ10, d'en aviser son médecin.
Certains médicaments peuvent réduire le taux de CoQ10 dans l'organisme (liste non exhaustive) :
   
  • statines (hypercholestérolémie)   
  • bêtabloquants, méthyldopa, hydrochlorothiazide, clonidine, hydralazine (hypertension)   
  • glyburide, phenformine (diabète)   
  • antidépresseurs tricycliques (imipramine, par exemple)   
  • médicaments antipsychotiques de la famille de la phénothiazine.


H.E. - Phyto - Epices - Gélules

Pépins de courge bio

Cliquez pour agrandir l'image
Riche en caroténoïdes, la citrouille est bonne pour les yeux et la prostate et contribue à diminuer le risque de cancer.
La citrouille, le potiron, le potimarron, sont des cucurbitacées classées dans la grande famille des courges. Les courges contiennent différentes molécules bénéfiques à la santé: alcaloïdes, flavonoïdes, acides linoléique, oléique, palmitique. La citrouille possède des propriétés anti-diabétiques, anti-cancéreuses et anti-inflammatoires. D'abord cultivée en Amérique, la courge s'est répandue en Europe, en Asie. On consomme généralement ses graines et sa chair.
Les graines de courge sont riches en protéines. Elles contiennent aussi des quantités intéressantes d'acides gras essentiels (acide linoléique) et de vitamine E, connue pour ses propriétés antioxydantes. Le fruit contient des carotènes, vitamines et minéraux.
Voici quelques propriétés médicales de la courge appuyées par différentes recherches. Cependant de nombreuses études ont été faites sur des animaux ou in vitro, les preuves cliniques chez l'homme manquent un peu…
Ses graines sont bonnes pour la prostate...
... Mais il ne faut pas en attendre des miracles, car les preuves restent minces. On les utilise traditionnellement pour soulager les troubles liés à l'hypertrophie bénigne de la prostate et un essai clinique en double aveugle contre placebo sur 53 hommes a montré qu'une association d'extraits de graines de citrouille et de palmier nain améliore significativement les problèmes urinaires (1). Dans un deuxième essai, des scientifiques américains ont testé l'efficacité d'un extrait de graines de citrouille, de palmier nain et d'ortie sur le même problème mais ne sont pas parvenus à des résultats concluants (2). Une troisième étude, de pharmacovigilance cette fois, menée sur 2245 personnes suggère qu'un extrait de graines de citrouille réduirait de 41% les symptômes de l'hypertrophie de la prostate sans effets indésirables (3). Les substances contenues dans les graines de citrouille agiraient sur la miction mais pas sur le volume de la prostate même si une étude menée sur des rats en 2006 a mis en évidence un effet bénéfique sur cet organe.
Les caroténoïdes des fruits de courge ont aussi été associés à la prévention du cancer de la prostate (4). De plus, la cucurmosine, une protéine isolée dans le fruit de la courge musquée Cucurbita moschata a montré qu'elle était toxique vis-à-vis de certaines lignées de cellules cancéreuses (5).
1- Carbin BE: “Treatment of benign prostatic hyperplasia with phytosterols”. Br J Urol 1990, 66(6): 639-641.
2- Marks LS: “Effects of a saw palmetto herbal blend in men with symptomatic benign prostatic hyperplasia“. J Urol 2000 May;163(5):1451-6.
3- Friederich M: ”Prosta Fink Forte capsules in the treatment of benign prostatic hyperplasia. Multicentric surveillance study in 2245 patients.” Forsch Komplementarmed Klass
4- Yadav M, Jain S, Tomar R, Prasad GB, Yadav H. "Medicinal and biological potential of pumpkin: an updated review." Nutr Res Rev. 2010 Dec;23(2):184-90. doi: 10.1017/S0954422410000107.
5- Zhang B, Huang H, Xie J, Xu C, Chen M, Wang C, Yang A, Yin Q. "Cucurmosin induces apoptosis of BxPC-3 human pancreatic cancer cells via inactivation of the EGFR signaling pathway." Oncol Rep. 2012 Mar;27(3):891-7. doi: 10.3892/or.2011.1573
Elle diminue le risque de cancer
La citrouille est presque aussi riche que la carotte en caroténoïdes, des substances antioxydantes qui aident à lutter contre le cancer, les maladies cardiovasculaires ou les coups de soleil. Plusieurs études épidémiologiques ont établi un lien entre consommation de légumes riches en caroténoïdes et diminution du risque de cancer, notamment celui de la prostate, du sein et du côlon. Par ailleurs, la cryptoxanthine et l'alpha-carotène, deux autres caroténoïdes, sont capables, in vitro, d'inhiber la prolifération de cellules cancéreuses (1). De ce point de vue, les caroténoïdes alimentaires semblent supérieurs à ceux que l'on peut prendre sous la forme de suppléments (2).
Des régimes riches en courge ont été associés à un risque réduit de cancer de l'estomac, du sein, du poumon et du côlon-rectum (3).
1. Nishino H: “Carotenoids in cancer chemoprevention”. Cancer Metastasis Rev. 2002;21(3-4):257-64.
2- Krinsky NI: “Carotenoid actions and their relation to health and disease.” Mol Aspects Med 2005 December;26(6):459-516.
3- Yadav M, Jain S, Tomar R, Prasad GB, Yadav H. "Medicinal and biological potential of pumpkin: an updated review." Nutr Res Rev. 2010 Dec;23(2):184-90. doi: 10.1017/S0954422410000107.
Elle protège les yeux du vieillissement
La citrouille contient beaucoup de lutéine et de zéaxanthine, deux pigments caroténoïdes pour lesquels la rétine a une grande affinité: elle les utilise comme filtre contre la lumière bleue du rayonnement solaire, toxique pour les cellules rétiniennes. En 2001, une équipe des chercheurs de Floride a montré que les personnes ayant les taux les plus élevés de ces deux pigments dans leur rétine avaient un risque de dégénérescence maculaire liée à l'âge (DMLA) diminué de 82%. Plusieurs études ont par ailleurs conclu qu'en consommant plus de lutéine et de zéaxanthine, soit par une alimentation riche en produits qui en contiennent, soit par une supplémentation, on augmente les taux rétiniens des deux pigments. La relation entre consommation de lutéine et zéaxanthine et risque de DMLA devra faire l'objet d'une étude clinique pour être confirmée.
Bone RA: “Macular pigment in donor eyes with and without AMD: a case-control study.” Invest Ophthalmol Vis Sci. 2001 Jan;42(1):235-40.
Elle augmente peu la glycémie
La courge possède un index glycémique bas. Une méta-analyse a mis en évidence que des extraits de citrouille pouvaient contribuer à diminuer la glycémie chez l'animal et l'homme (1). Ces résultats confirment ceux obtenus en 2002 par une étude épidémiologique japonaise sur des personnes prédiabétiques et diabétiques. Les effets bénéfiques de la citrouille sont attribués aux caroténoïdes et à certains polysaccharides de la citrouille. Une étude récente suggère que ces substances pourraient prévenir la destruction des cellules qui synthétisent l'insuline et même les régénérer ! (2)
La courge de Siam aurait un effet hypoglycémiant chez des lapins, mais aussi chez des patients diabétiques. Des polysaccharides de la courge joueraient  un rôle hypoglycémiant: ces polysaccharides augmenteraient les niveaux d'insuline et réduiraient le taux de glucose dans le sang (3).
1- Caili F: “A review on pharmacological activities and utilization technologies of pumpkin.” Plant Foods Hum Nutr 2006 June;61(2):73-80.
2- Tao X, Journal of the Science of Food and Agriculture, 2007.
3- Yadav M, Jain S, Tomar R, Prasad GB, Yadav H. "Medicinal and biological potential of pumpkin: an updated review." Nutr Res Rev. 2010 Dec;23(2):184-90. doi: 10.1017/S0954422410000107.
Elle favorise le système immunitaire et pulmonaire
Des chercheurs américains ont passé en revue les études menées sur cet bêta-carotène. Leur conclusion: outre ses effets antioxydants, le bêta-carotène d'origine alimentaire favorise le fonctionnement de certaines cellules du système immunitaire en améliorant les échanges et l'activité de certaines cellules immunitaires. Il pourrait également avoir un effet bénéfique sur la fonction pulmonaire mais les fumeurs, s'ils peuvent consommer de la citrouille riche en bêta-carotène, devraient éviter les compléments de bêta-carotène qui peuvent augmentent leur risque de cancer.
Bendich A., From 1989 to 2001: what have we learned about the "biological actions of beta-carotene"? J Nutr. 2004 Jan;134(1):225S-230S.
Elle possède des propriétés anti-microbiennes
D'après une revue de 2010, l'huile de pépins de courge inhibe de nombreuses bactéries: Acinetobacter baumanii, Enterococcus faecalis, Escherichia coli, Klebsiella pneumoniae, Pseudomonas aeruginosa, Salmonella typhi, Seratia marcescens ou encore le staphylocoque doré. De plus trois protéines de courges, appelées MAP2, MAP4 et MAP11, ralentissent la croissance des cellules de levures, MAP11 étant la plus efficace. Une autre protéine, appelée Pr-1, a des propriétés antifongiques.
Bien-être des hommes
En étant profitable pour le confort urinaire et le fonctionnement de la prostate, l'huile de pépins de Courge améliore la qualité de vie de l'homme, particulièrement à partir de 40 ans.
Autrefois utilisées pour leur action ténifuge, les graines de courge ont trouvé aujourd'hui un nouvel emploi comme décongestionnant prostatique. En effet, l'huile qui en est extraite a montré un effet positif sur le prostatisme et est recommandée en prévention de cette affection masculine très courante.
AUTRES INFOS
Les graines de courge regorgent d'éléments nutritifs précieux. Leur consommation peut aider à résoudre les carences alimentaires et à protéger contre divers problèmes de santé.
Manger seulement une petite quantité d'entre elles peut vous fournir une quantité substantielle de graisses saines, de magnésium et de zinc. Pour cette raison, les graines de citrouille ont été associées à plusieurs bénéfices pour la santé : amélioration de la santé cardiaque, de la prostate et la protection contre certains cancers. En fait, il a été prouvé que les graines de courges améliorent la santé cardiaque, la glycémie, la fertilité et la qualité du sommeil, comme nous le verrons ci-dessous. Elles peuvent même protéger contre certains types de cancer.
En outre, leur richesse en éléments nutritifs peut avoir d'autres avantages pour la santé, tels que l'énergie, l'humeur et la fonction immunitaire.
Voici maintenant les 8 bénéfices sur la santé que vous pouvez attendre de la consommation de la protéine de pépin de courge, avec les sources scientifiques.
Bénéfices attendus prouvés par la science
1. La protéine de graine de citrouille est alcalinisante et peut réduire l'inflammation
La protéine de graine de citrouille est riche en chlorophylle naturelle qui peut alcaliniser et nettoyer votre corps. Elle peut également calmer et réduire l'inflammation dans votre corps.
2. Elle est non-allergique
Elle ne contient pas de gluten, de produits laitiers ni de sucre. De plus, la protéine de citrouille biologique est riche en fibres (16 g pour 100 g), ce qui en fait le choix idéal pour une alimentation équilibrée.
Le soja fait partie des protéines à base de plantes, mais qui peut devenir un problème pour les personnes allergiques ou sensibles au soja. La protéine de graine de citrouille est un choix parfait pour les personnes allergiques au soja, tout en fournissant une grande quantité de protéines végétales.
3. Elle est riche en nutriments
La protéine de graine de citrouille est abondante en fer. Si vous avez, avez eu ou êtes à risque de développer une anémie, vous pouvez bénéficier de la consommation des protéines de graine de courge. En prenant de la poudre de protéine de graine de citrouille, vous pouvez couvrir jusqu'à 40% de vos besoins quotidiens en fer.
Les protéines de graine de citrouille sont une source très intéressante de zinc qui est absolument essentiel à la production d'hormones, au système immunitaire, au métabolisme des glucides, aux cheveux, à la peau et aux ongles.
En plus d'être une source unique de protéines avec une grande variété d'acides aminés, elle est également une excellente source de graisses saines provenant d'acides gras oméga-3. Les oméga-3 sont essentiels pour la santé de votre cœur, votre digestion et votre humeur et peuvent réduire l'inflammation.
La protéine de graine de citrouille est une source importante de magnésium, un minéral essentiel pour votre corps. La carence en magnésium est fréquent ede nos jours entrainant constipation, insomnie, maux de tête, mauvaise humeur, manque d'énergie… Les graines de courge sont l'une des sources les plus riches en magnésium que vous pouvez obtenir et pour répondre à vos besoins en magnésium.
4. Prévention de l'insomnie
Les graines de courge sont une source de tryptophane, un acide aminé. Le tryptophane a été utilisé pour traiter l'insomnie chronique parce que le corps la convertit en sérotonine, l'hormone "bien-être" ou " relaxante", et en mélatonine, " hormone du sommeil ".
Une étude publiée en 2005 dans Nutritional Neuroscience a suggéré que la consommation de tryptophane à partir de graines de courge ainsi que d'une source de glucides était comparable au tryptophane de qualité pharmaceutique pour le traitement de l'insomnie. Consommer quelques graines de citrouille avant de se coucher, avec une petite quantité de glucides tel un fruit, peut être bénéfique pour fournir à votre corps le tryptophane nécessaire à la production de mélatonine.
5. Protection antioxydante
Cela est dû à sa teneur en PUFA et en antioxydants lipophiles. Attention au raffinage de l'huile de pépin de courge qui élimine ou réduit ces substances bienfaisantes. Les antioxydants sont considérés comme des "capteurs", chargés d'éliminer les déchets indésirables appelés radicaux libres. Si ces substances restent dans le corps, le risque de problèmes de santé est plus élevé. Les antioxydants ont un large éventail d'utilisations, notamment la réduction de l'inflammation.
Elle est également riche en squalène, un composé antioxydant similaire au bêta-carotène. Le squalène est présent dans tous les tissus du corps et semble jouer un rôle dans la protection de la peau lors de l'exposition aux rayons UV et autres. Des études animales ont également suggéré que le squalène pouvait jouer un rôle important dans la santé de la rétine.
Une étude publiée en 1995 a révélé que chez les rats arthritiques, les symptômes s'amélioraient après la prise d'huile de pépins de courge.
Source : https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/7784309
fonctionnement des antioxydants
6. Risques réduits contre certains cancers
Une étude allemande publiée en 2012 a suggéré qu'une forte consommation de graines de courge pourrait être liée à un risque moins élevé de cancer du sein après la ménopause.
Source : https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/22591208

Capsule de 500 mg
Voir aussi Huiles de beauté

Voir aussi ABC


Boîte de 200 capsules huile BIO 36,60 €


BOUTIQUE

Curcuma (poudre)

Cliquez pour agrandir l'imageLe rhizome du curcuma possède depuis longtemps des vertus thérapeutiques décrites dans d'anciens traités de médecine indienne. En effet, la poudre de curcuma était réputée pour ses propriétés digestives et stimulantes.
En Chine, on l'utilisait contre les douleurs abdominales et les ictères. Le curcuma a fait l'objet de nombreuses études, qui ont démontré son action favorable sur la sécrétion et l'excrétion biliaire (action cholérétique et cholagogue), ainsi qu'une activité anti-bactérienne.
Puissant anti-oxydant (antitumoral) anti-inflammatoire (cholagogue et cholérétique) hépato-protecteur, bactéricide, anti-cholestérol, parasiticide, analgésique externe, antiviral, fluidifiant sanguin, stimulant circulatoire, emménagogue: système immunitaire, cardio-vasculaire, tégumentaire, arthrites, rhumatismes, douleur musculaire, tendinite, diarrhées, dysenteries amibiques, atonie digestive, inflammation foie et vésicule; contient vitamine A et C, potassium, huiles volatiles
Cependant, je vous conseille fortement qu'en cas de calculs biliaires ou d'obstructions des voies biliaires de consulter un médecin.
Cette épice contient de la curcumine (qui est cholagogue) de l'huile essentielle avec 1% de camphre et le reste de curcumine et du zingibérène et turmérone.
Le curcuma est donc anti-coagulant et protège le coeur, bactéricide, antioxydant, antibactérien, cholagogue et intervient bien dans les insuffisances et congestions hépatiques, provenant de malaria et syndrome du colon irritable et aussi lutte contre la cellulite.
Cuisine
La meilleure façon d'en profiter et de l'utiliser en cuisine; dans le curry, il est ajouté aux plats dits orientaux Sachez que la poudre vendue sous le nom de curry est un mélange d'épices dont les composantes changent selon les régions ou les pays du sud-est asiatique.
Saveur un peu acre et poivrée. Attention, colore en jaune
VOICI UNE COMPOSITION DE CURRY: 3 cuillères à soupe de racine de curcuma et 1 cuillère à soupe des épices suivantes: poudre de gingembre, de fenugrec, de piments de Cayenne, de cumin. Mettre ces poudres bien mélangées dans une boîte opaque et bien sûr, qui se ferme. Rangez de préférence à l'abri de la lumière.
_Poudre de curcuma longa
Pot de 100 gr ou 1 kg
H.E. - Phyto - Epices


Recettes de Cuisine

Echinacéa

Cliquez pour agrandir l'image
L'échinacée (Echinacea purpurea) est originaire du centre de l'Amérique du Nord. La racine de la plante est utilisée depuis longtemps par les Amérindiens : ils l'utilisaient en externe lors de blessures, de brûlures, de piqûres d'insectes. Les Comanches la mastiquaient pour les maux de dents et de gorge. Les Sioux l'employaient très souvent comme antidote lors de morsures de serpent et au cours d'états infectieux. Les immigrants européens en Amérique du Nord s'y intéressèrent très rapidement. En 1880, un immigrant allemand, H.C.F. Meyer, conçut une préparation à base d'échinacée, et la commercialisa sous le nom de "Meyer's Blood Purifier". Elle rencontra un immense succès populaire. La plante fut par la suite admise par la médecine officielle américaine. De nos jours, l'échinacée est couramment utilisée pour ses propriétés stimulantes des défenses immunitaires, anti-inflammatoires et anti-allergiques. Elle contribue au dynamisme et au tonus de l'organisme.
INFOS PLUS
Échinacée (Echinacea sp.). L'échinacée est reconnue par la Commission E pour soutenir les défenses naturelles du corps, surtout durant un épisode infectieux (rhume, grippe, etc.). Bien que l'efficacité de l'échinacée à traiter les infections des voies respiratoires ne soit pas démontrée hors de tout doute, plusieurs essais cliniques ont obtenu des résultats positifs.
Quant à la prévention des infections des voies respiratoires, l'Escop reconnaît l'usage de cette plante. À ce sujet cependant, les résultats des études restent mitigés à ce jour. Les auteurs d'une synthèse publiée en 1999 rapportaient que, dans trois des quatre études examinées, les bienfaits en matière de prévention étaient faibles. Les auteurs d'une étude publiée en 1998 concluaient qu'on ne pouvait espérer, au mieux, qu'une diminution de 10% à 20% du risque de contracter un rhume ou une grippe. Par ailleurs, on connaît encore mal l'utilité de cette plante pour combattre le cancer chez l'humain.
Attention: La Commission E et l'Escop recommandent de ne pas prendre d'échinacée pendant plus de huit semaines consécutives.

Fucus (algue)

Fucus vesiculosus
Diminution de l'appétit
Sensation de satiété
Action minceur reconnue
Contribue au métabolisme des graisses

Le fucus est une plante caractérisée par ses propriétés satiétogènes favorisant la perte de poids.
Son effet coupe faim vous aidera dans votre volonté de d'atteindre votre poids d'équilibre.
Le fucus comporte d'exceptionnelles propriétés minceur. Cette algue marine brune est essentiellement récoltée dans les Côtes d'Armor en Bretagne. Cette algue contient des mucilages capables d'augmenter leur volume dans l'estomac et donc de procurer une sensation de satiété. Cela permet ainsi de réduire l'appétit et l'apport en calories lors des repas.
Par ailleurs, le fucus contient des sels minéraux marins et notamment de l'iode, ce qui lui permet de contribuer au métabolisme des graisses et donc d'aider à la perte de poids.
Ainsi, en cure de 20 jours, ce complément alimentaire vous permettra de retrouver et de réguler progressivement votre poids pour atteindre votre poids d'équilibre.
Contre-indications
Pas d'utilisation chez la femme enceinte ou allaitante et les personnes ayant un traitement pour la thyroïde (iode).
Veillez à respecter la dose journalière indiquée.
Boite de 200 gélules de 478 mg - Poids net : 95,6 g
Conseils d'utilisation
3 gélules par jour (1/4 d'heure avant les repas).
Le conseil Dieti Natura
Pour une efficacité à long terme, il est indispensable de respecter les règles d'une alimentation équilibrée, variée, modérée et un mode de vie sain.

Le fucus vésiculeux est une algue brune qui était déjà utilisée par les Romains pour soulager les douleurs articulaires. Elle est aujourd'hui utilisée pour soigner de nombreux maux allant de l'obésité aux inflammations en passant par la peau sèche ou le développement mental et physique.
Laxatif; favorise la digestion et le transit intestinal en général; réparateur de carences; stimulation de la glande thyroïde; coupe-faim par son effet amplificateur de satiété; anti-obésité; anti-inflammatoire.
Perte de poids grâce à la richesse en fibres et à une impression rapide de satiété : grâce à la structure mucilagineuse des thalles du fucus, la sensation de plénitude gastrique est très rapide. Les thalles se réhydratent rapidement et leur volume augmente notablement pour avoir un effet coupe-faim mécanique. La forte teneur en iode agit comme un "brûle-graisses". Lutte contre l'acidité gastrique et les brûlures d'estomac; lutte contre la constipation par un effet laxatif; améliore l'aspect des ongles, cheveux et peau; traitement des problèmes de thyroïdes; traitement des carences en vitamines et oligo-éléments (reminéralisation du corps); stimulation de la glande thyroïde.
Artériosclérose; hypertension artérielle, adénopathies ; traitement des entorses et soulagement des inflammation des articulations ; asthénie, fatigue ; anti-inflammatoire ; émollient; soulagement des douleurs rhumatismales et de l'arthrite rhumatoïde; lutte contre des problèmes dermatologiques comme le psoriasis.
Utilisation externe
Décontractant musculaire; anti-inflammatoire; émollient.
Contient:
Iode; polyphénols (activité antibiotique); polysaccharides et mucilages (acide alginique, fucoïdine, laminarine, fucanes, fucose, acides uroniques, sucres neutres).
Oligo-éléments: cuivre, zinc, sélénium, calcium, magnésium, potassium, sodium, soufre, silicium, fer.
Protéines: tous les acides aminés. Vitamines: acide folique, vitamines C et B.
Dosage
L'utilisation du fucus seul en infusion doit être évitée, mais le thalle de fucus entre dans la composition de nombreuses spécialités pharmaceutiques et tisanes. Lorsque le traitement n'excède pas un mois, les doses peuvent être légèrement augmentées. Toutefois, l'apport journalier en iode étant limité, il est recommandé de ne pas consommer plus de 250 mg de poudre de fucus par jour sur de longues durées. Ces recommandations s'appliquent également aux autres formes de préparations.
Poudre (à diluer): de 100 à 250 mg par jour.
Par voie orale : pour lutter contre l' obésité et les goitres: décoction de 2 g par litre d'eau pendant cinq minutes. Consommer un litre par jour.
En extrait aqueux: de 0,50 à 2 g par jour.
Teinture mère: en laxatif, lutte contre l'obésité, comblement de carences: de 20 à 50 gouttes par jour. Lors d'un traitement prolongé, il convient de ne pas dépasser 120 microgrammes d'iode par jour, soit 120 à 240 mg de fucus en poudre.
Effectuer deux cures de trois mois par an pour traiter les carences en iode ou le goitre mou.
ATTENTION
Une consommation régulière et de longue durée de fucus peut entraîner un apport excessif en iode. La consommation occasionnelle de fucus frais apporte les nutriments indispensables à l'organisme.
Un surdosage sur du moyen ou long terme peut entraîner un excès d'iode et une hypothyroïdie ou une hyperthyroïdie. Le fucus est donc généralement déconseillé aux personnes souffrant de problèmes de thyroïdes. Les algues peuvent être chargées en métaux lourds, c'est pourquoi le fucus est déconseillé chez les enfants, les femmes enceintes ou qui allaitent. Les bains et cataplasmes ne doivent pas être utilisés en présence de plaies ou de dermatoses suintantes. Le fucus est également contre-indiqué en cas de tachycardies, d'angor ( angine de poitrine), d'hypersensibilité à l'iode.
Une consommation prolongée de fucus peut entraîner une hypersensibilité ou une hyperthyroïdie avec palpitations, stress, insomnies. Une surconsommation d'iode peut entraîner des lésions de la peau, un développement de l'acné, une salivation abondante ou des irritations gastriques. Il est recommandé de ne pas dépasser 150 microgrammes d'iode par jour sur une durée prolongée.
le fucus peut être associé sans risque avec de la vigne rouge pour traiter des problèmes circulatoires; avec du thé vert ou de la bourdaine pour favoriser l'élimination des toxines et dans le cadre d'un régime amaigrissant; avec de la reine-des-prés pour soulager les douleurs rhumatismales; avec de la réglisse et de l'ortie pour traiter des déséquilibres hormonaux.
Les extraits de fucus ne doivent pas être consommés en même temps que des médicaments traitant l' hypoglycémie ou le diabète ni avec tout médicament ayant une action sur le taux de sucre dans le sang, car cette algue peut entraîner une diminution du taux de sucres sanguins.
Le fucus ne doit pas être consommé en même temps qu'un traitement contre l'hyperthyroïdie, l'iode présente en forte quantité affectant la thyroïde. Le fucus peut diminuer la vitesse de coagulation. Il ne doit dons pas être consommé en même temps que des médicaments anticoagulants.
Les algues commercialisées sous diverses formes (gélules, boissons, ampoules) sont dosées différemment selon les préparations. Il convient de vérifier avec attention les étiquettes.
La recherche
Des recherches récentes ont démontré l'efficacité du fucus en utilisation externe pour lutter contre des problèmes de peau et plus particulièrement contre le psoriasis. Son efficacité est également prouvée, toujours en utilisation externe, pour traiter la cellulite et atténuer les douleurs liées aux rhumatismes.

Gélules

Recettes de Cuisine

Ginseng

Cliquez pour agrandir l'imagePlante aux multiples vertus médicinales, le ginseng intervient dans le traitement de nombreuses maladies depuis des siècles. Le ginseng est, aujourd'hui, toujours très appréciée pour ses propriétés énergisantes, aphrodisiaques, stimulatrices du système immunitaire et équilibrantes. Les actions du ginseng rouge, traité à la vapeur et séché, diffèrent légèrement de celles du ginseng blanc, simplement séché.
Seule la racine est utilisée en médecine et plus particulièrement celle de la variété : Panax ginseng C.A. Meyer dont la réputation est la plus ancienne et encore la plus grande.
Les études chimiques révèlent que le ginseng est riche en vitamines du groupe B (B1, B2, B12, nicotinamide, acide pantothénique), Vitamine C, en œstrogènes, peptides et en saponosides.
Ce sont ces saponosides appelés aussi ginsenosides qui lui confèrent ses propriétés stimulantes.
Le ginseng a une action tonique générale sur l'organisme: il augmente les performances physiques et intellectuelles. Il améliore le processus de mémorisation et les réflexes. Il permet une meilleure adaptation de l'organisme à l'effort en diminuant la sensation de fatigue, les douleurs musculaires, le taux d'acide lactique dans le sang et augmente l'utilisation de l'oxygène par les muscles. De plus, en agissant sur les corticosurrénales, la racine de ginseng a une action stimulante sur les organes sexuels.
Le ginseng ou Panax ginseng ou quinquefolium était autrefois appelé "panax" car il apparaissait comme une "panacée". Il faut reconnaître que sa réputation est justifiée.
Cette racine est extrêmement riche en vitamines B et minéraux. C'est une plante de l'Asie orientale utilisée comme tonique en prophylaxie et durant la convalescence pour améliorer la résistance de l'organisme vis-à-vis des facteurs environnementaux et pour réduire la prédisposition et la réceptivité aux maladies; le ginseng promeut la longévité et une bonne santé; Il est considéré comme adaptogène qui est l'adaptation de l'organisme envers les perturbations internes et externe, en particulier le stress. Ses principaux actifs (ginsenosides de 2 à 8% de la racine) lui confèrent des propriétés remarquables contre la fatigue, les pertes de mémoire, le stress, la frigidité et l'impuissance (il "réchauffe" les organes sexuels, la sénescence en général dont il retarde les effets destructeurs et brûle littéralement le cholestérol.
Prudence en cas d'hypertension. Il est reconnu par la commission européenne comme tonique pour la revigoration et la fortification en période de faiblesse, fatigue et déclin des capacités de travail, de concentration et pour les convalescences. Il aide à l'adaptation aux situations anxiogènes et prévient le surmenage physique et intellectuel. Le ginseng peut être consommé par tous, sauf jeunes enfants, sans aucun danger.
Associé à un complexe multivitaminé, des études ont prouvé qu'il améliore en les réduisant fortement les symptômes de fatigue, insomnie et dépression des femmes en ménopause. D'autres études ont prouvé que le ginseng améliore efficacement les scores de mémoire.
Le ginseng prévient les symptômes du rhume et améliore la réponse des anticorps au vaccin contre la grippe. En effet, l'activité des cellules naturelles tueuses est deux fois plus élevée. Il stimule aussi les cellules macrophages; en présence de virus actif de la grippe, l'extrait de panax stimule et augmente la production d'antigène spécifique; d'autres études ont prouvé qu'il stimule l'incidence des symptômes respiratoires induits par les rhumes et la grippe chez des personnes âgées en bonne santé.

LES SPORTIFS

Les plantes les plus couramment utilisées par les sportifs pour améliorer les performances physiques sont; le ginseng chinois, coréen, américain ou sibérien. De nombreuses études scientifiques ont été réalisées essentiellement en URSS ou en Chine. A l'Ouest, les scientifiques restent critiques; En Europe et aux USA, la plante la plus étudiée est le ginseng. Elle agit sur beaucoup de mécanismes. En Chine, dit-on, l'utilisation traditionnelle doit rétabli le Qi ou l'énergie de vie. Les préparations à base de ginseng sont utilisées pour d'autres buts spécifiques. Le ginseng a des vertus tonifiantes, il augmente la vitalité, la santé et la longévité des personnes âgées notamment. L'isolement des ginsenosides révèle une activité qui stimule ou calme le système nerveux central selon les circonstances. D'autres mécanismes possibles incluent la production accrue d'ACTH et de cortisol chez l'homme, une action anabolique (stimulation d'ADN, ARN et synthèse des protéines dans les tissus.
Le ginseng a montré des effets immunostimulants et une activité antioxydante (augmentation hépatique du glutathion). Les ginsenosides stimulent la production d'oxyde nitrique (NO) dans les cellules vasculaires, endothéliales, les artères et les tissus érectiles. Le mécanisme d'action du ginseng sur le NO récemment compris pourrait présenter un grand  intérêt pour la médecine. Ainsi, outre  les mécanismes multiples qui ont la faculté d'améliorer la condition et les performances physiques, le ginseng a des effets anti-stress surprenants comme l'on prouvées de très nombreuses études internationales.
Quelques études observent que le ginseng n'a aucune efficacité chez le sportif. En réalité, le plus souvent, les protocoles indispensables à la recherche de la performance des études scientifiques russes ou chinois ne sont pas observés. Les recherches contrôlées sur le ginseng asiatique ont montré des améliorations sur l'exécution de l'exercice quant la plupart des conditions suivantes étaient réunies: l'utilisation d'extraits de racines standardisées, l'étude dans la durée (>8 semaines), la prise d'une dose quotidienne en 1 et 2 g de racines séchées.
Quand ces principes sont respectés, on note une amélioration de la force musculaire, de l'assimilation maximale d'oxygène, une meilleure capacité de travail, une homéostasie parfaite des sources énergétiques, une diminution des taux de lactate, un rythme plus bas plus bas, des temps de réactions visuels et auditifs supérieurs, une vigilance et une agilité psychomotrice accrues. Cependant, le ginseng sibérien a montré des résultats mitigés mais a, tout de même, la particularité d'améliorer l'endurance.
Donc, à la lecture de ce qui précède, on voit bien qu'un supplément de ginseng puisse augmenter les performances physiques et mentales s'il est pris assez longtemps et à des doses suffisantes. Le ginseng peut avoir des bénéfices plus grands pour des personnes non entraînées ou plus âgées (>40) Le ginseng ne semble pas manifester des effets aigus sur la performance physique. En général, les suppléments de ginseng sont sûrs, bien que la variabilité individuelle existe et que la potentialisation avec des stimulants comme la caféine semble déconseillée.
Augmenter sa performance en endurance doit être synonyme de bonne santé. La longévité moyenne d'un cycliste de compétition se situe entre 45 et 55 ans sans doute en raison du dopage dans les années de compétition. La micro nutrition d'aujourd'hui consiste à potentialiser sa génétique afin être en meilleure forme, d'être performant durablement et de mieux récupérer.
GINSENG ET DÉMENCE VASCULAIRE ET MALADIE D'ALZHEIMER
La démence vasculaire est caractérisée par une perte de mémoire et surtout des problèmes de communication envers les autres, très souvent la résultante de petites congestions cérébrales. La plus grande partie des patients atteints de cette pathologie souffrent de la maladie d'Alzheimer mais un quart environ des personnes malades sont atteint de démence à la suite de congestions cérébrales.
Des chercheurs chinois ont donné un extrait de racine de ginseng à 25 personnes atteintes d'une légère démence vasculaires à modérée induite par une congestion cérébrale mais 15 autres patients on reçus un mélange de raubasine et almitrine, un médicament allopathique, dont ces substances sont censées augmenter l'oxygénation des tissus du cerveau, ce qui produit une amélioration de la mémoire. Ensuite, toutes ces personnes ont passé de tests et l'on a constaté que les patients supplémentés en ginseng ont fortement augmenté leur score mémorial (différence entre le début de l'étude et douze semaines après). Les scores totaux de mémoire de ces patients supplémentés en ginseng étaient nettement plus élevés que les patients mis sous Duxil (nom du médicament allopathique même si les différences entre les tests individuels ne sont pas statistiquement significatives. Meeting de l'Américan Stroke Association, 14 février, Phœnix, USA).

DERNIERES RECHERCHES

Le ginseng est utilisé notamment en Médecine traditionnelle chinoise comme tonique général, contribuant à l'amélioration d'une foule de fonctions physiologiques, y compris des fonctions immunitaires. La Commission E et l'Organisation mondiale de la Santé reconnaissent les effets toniques du ginseng sur l'organisme des personnes fatiguées ou affaiblies. Par ailleurs, des études tendent à démontrer que cette plante serait intéressante pour fournir une meilleure protection contre la grippe.
En effet, les résultats d'une étude publiée en 1996 démontrent que la prise d'un extrait normalisé de ginseng après un vaccin anti-grippal a fourni une meilleure protection contre le virus de l'influenza de même que contre le rhume.
Des chercheurs ont observé une diminution significative du risque de contracter une infection respiratoire aiguë durant la saison de la grippe chez 198 sujets âgés vaccinés contre la grippe, à qui l'on avait donné 100 mg de P. ginseng deux fois par jour, durant 12 semaines.
Autres indications thérapeutiques démontrées
Des études cliniques ont également démontré les actions positives du ginseng sur certains cancers, notamment le cancer ovarien. Cette médication naturelle, comme appui à un traitement traditionnel, permet d'inhiber la propagation des cellules cancéreuses et de prévenir les métastases, grâce à la présence de ginsénosides Rb2 et Rg3. Selon des expérimentations menées sur plusieurs années, cette plante médicinale contribue également à ralentir le développement du VIH et à améliorer l'état de santé des patients victimes d'obstruction pulmonaire chronique, en stimulant le système immunitaire.
Précautions d'emploi
Il est prudent de prendre le ginseng sans additifs complémentaires, pour profiter de ses vertus tout en évitant les synergies négatives avec les autres plantes médicinales. Les sujets diabétiques, souffrant d'hypertension artérielle ou devant effectuer des examens sanguins pour doser le taux de digoxine doivent se signaler à leur médecin.
Contre-indications
Cette médication est à proscrire chez les patients ayant des troubles cardiaques, les femmes enceintes et celles qui allaitent ainsi que chez les enfants.
Effets indésirables
La surconsommation de ginseng peut provoquer des palpitations cardiaques, une hypertension artérielle, des diarrhées matinales, des insomnies ou une gynécomastie.
Interactions
Il est déconseillé de prendre du ginseng avec d'autres plantes médicinales à effet stimulant, comme le thé, le guarana et le café.
Cette plante interagit avec certains médicaments (tels que les anticoagulants et les neuroleptiques) et peut diminuer leurs actions.
Avertissement
Bien que le ginseng ne présente aucune toxicité, il est recommandé de ne jamais prolonger le traitement au-delà de trois mois consécutifs. Un arrêt de sept jours, toutes les deux ou trois semaines, est nécessaire pour les cures de longue durée. Le respect des doses indiquées est également impératif, pour éviter les effets secondaires.
La recherche sur le ginseng
Les dernières études menées sur le ginseng portaient sur son action sur la mémoire. Un échantillon d'individus, composé de personnes âgées ayant des troubles de la mémoire, a été soumis à une expérience: une partie de ce groupe prenait, tous les jours, une certaine quantité de ginseng et une autre, un placebo. Une importante amélioration des facultés mémorielles et cognitives a été enregistrée chez les sujets qui consommaient du ginseng. L'effet du ginseng sur le taux de glycémie dans le sang a fait également l'objet d'une expérimentation. Selon les résultats de l'étude, cette plante médicinale agirait positivement chez les diabétiques non-insulinodépendants.
Vente sur ce site
Gélules
Poudre de Ginseng Phyto
H.E.

Gingembre (poudre)

Cliquez pour agrandir l'imagePlante cultivée sous les tropiques dont on utilise le rhizome. Le gingembre est antiseptique, il est efficace en cas de nausées, de mal des transports, d'indigestion. Son action est également connue pour les troubles circulatoires.
Pour certains, c'est un tonique sexuel aphrodisiaque très apprécié à Ceylan, en Inde, à la Jamaïque et  en Inde et en Chine, où il est aussi reconnu pour être un puissant fortifiant des organes génitaux mâles.
Comme toutes les épices, il possède un effet révulsif qui apporte un afflux de sang dans les organes périphéries et peu s'accompagner d'une bouffée de chaleur. Son rhizome a une odeur aromatique caractéristique due à une huile essentielle et une saveur épicée.
Il contient du gingérol qui aurait une action bénéfique sur la fertilité par augmentation du volume de sperme fabriqué et l'amélioration de la mobilité des spermatozoïdes. L'associer au ginseng c'est renforcer son activité stimulante et vitalisante.
Il se présente sous la forme d'une grande herbe vivace dont on utilise surtout le rhizome à l'odeur très caractéristique.
On l'utilise en médecine pour  ses propriétés toniques mais aussi fébrifuge (contre les fièvres) et antiscorbutique (contient de la vitamine C). Le gingembre et un bon antiémétique pour préserver le mal des transports à avaler ½ h avant le départ et peut-être aussi en arrivant. Il facilite la digestion car cholagogue et cholérétique, c'est à dire qu'il favorise a la fois la sécrétion et l'excrétion de la bile, empêche la formation de gaz dans l'appareil digestif. Cependant, ne forcez pas la dose car il peut s'avérer irritant pour les intestins. N'oubliez pas de l'essayer contre le mal de mer.
Cuisine
C'est un excellent condiment  aromatique et piquant, qui s'avère de plus être  très stimulant, digestif, cholagogue, hépato-protecteur, régénérant et revitalisant.
En Angleterre, on produit une bière et même un vin au gingembre
Poudre de gingembre Phyto
Sachets de papier kraft
par 500 g et 1 kg

Existe en Gélules
Existe en huiles essentielles [H.E.]]

Recettes de Cuisine

Girofle (clous de) 

Cliquez pour agrandir l'imageChasse les douleurs dentaires
Action anti-inflammatoire, soulage les douleurs musculaires ou les rhumatismes. Aphrodisiaque. Actions antibactériennes. Apaise les infections urinaires (calculs rénaux ou cystites). Atténue les divers maux d'estomac : l'aérophagie comme les ballonnements. Très bon anesthésiant local. Utile pour soulager la toux des affections virales.
C'est un anesthésiant local, notamment pour les douleurs dentaires. Il a aussi une action antibactérienne et antivirale. Il soulage les douleurs musculaires, les rhumatismes et il a des propriétés anti-inflammatoires.
Utilisation externe
Propriétés antiseptiques: le girofle permet de désinfecter les plaies. Il peut être, également, employé comme remède contre la mauvaise haleine. Il est aussi utilisé contre les douleurs dentaires.
Il est reconnu pour son action contre les infections urinaires, comme les cystites ou les calculs rénaux. Il traite les troubles digestifs (ballonnements, aérophagie), redonne de l'énergie et permet de lutter contre la fatigue. C'est également un antidépresseur.
Les clous de girofle (les boutons floraux), dont sera extraite l'huile essentielle, sont les parties utilisées en phytothérapie.
Le girofle est composé de plus de 15% d'huile essentielle et de 70 à 90% d'eugénol, composé antibactérien, antiseptique et antifongique. Il y a, également, entre 9 et 15% d'acétate d'eugénol, entre 5 et 12% de bêta-caryophyllène et 2% d'acide oléanique. D'autres actifs sont aussi présents, en plus petites quantités, comme le caryophyllène oxyde, l'alpha-humulène et le copaène (moins de 1%). On trouve, enfin, des traces de furfural et de vanilline.
Dosage
Le girofle s'utilise le plus souvent sous forme d'huile essentielle. Le dosage diffère selon le problème à traiter et l'huile de clou de girofle sera souvent combinée à celle d'une autre plante.
Contre les douleurs dentaires, faire un bain de bouche avec 3 gouttes d'huile essentielle dans un demi-verre d'eau tiède.
Pour apaiser les douleurs dentaires, il est recommandé d'utiliser un mélange réalisé à partir de: 1 ml de clou de girofle, 1 ml de menthe poivrée , 2 ml d'huile de germes de blé et 1 ml d'huile de sarriette des montagnes.
Pour calmer les aphtes, on utilisera 1 ml de clou de girofle associé à 2 ml d'huile essentielle de tea tree, 4 ml d'huile essentielle de laurier noble et 3 ml d'huile essentielle de thym à thujanol.
Pour traiter les états de fatigue et d'épuisement, on utilisera un mélange constitué d'1 goutte de clou de girofle combinée à 1 goutte d'huile essentielle de ravintsara (Cinnamomum camphora).
On pourra utiliser un mélange de 2 gouttes d'huile essentielle de clou de girofle combinées à de l'huile végétale de macadamia, Huiles pour traiter une amygdalite (massage des côtés du cou), calmer une infection urinaire ou génitale (en application sur le bas du ventre), lutter contre la fatigue (friction du plexus solaire) et en cas d'infection respiratoire ou de bronchite (sur le haut du dos et le thorax).
La même préparation sera employée en cas d'hépatite virale, avec des massages sur le haut du ventre.
Pour diminuer les douleurs dentaires, il faut effectuer des frictions au niveau des gencives douloureuses.
Contre-indications: Le clou de girofle est déconseillé aux enfants de moins de 12 ans, aux femmes enceintes ou qui allaitent.
Attention: Un surdosage peut entraîner des troubles gastro-intestinaux légers, tels que des vomissements, des nausées ou des diarrhées.
L'huile essentielle de girofle peut être utilisée pour traiter des troubles légers. En l'associant à d'autres plantes, il est possible d'en optimiser les effets.
Pour obtenir un maximum de bénéfices avec un minimum de risques, il est conseillé de consommer le clou de girofle à des doses adaptées. Pour un usage externe, l'huile essentielle ne sera utilisée qu'en faible quantité, car elle peut être toxique. Dans tous les cas, il est recommandé de consulter un médecin ou un pharmacien avant de commencer un traitement.
La recherche
Il n'y pas, ou très peu, de recherches sur le clou de girofle, en phytothérapie. Les études portent plutôt sur son utilisation industrielle et sa combinaison avec d'autres matières, comme l'amiante, notamment.

Phyto par 100 g et 1 kg
Sachets de papier kraft
Existe en Gélules
Existe en huiles essentielles H.E.

Goji

Cliquez pour agrandir l'imageIncroyables effets!
Régulation du système immunitaire. Prévention des complications cardio-vasculaires. Propriétés anti-inflammatoires; anti-vieillissement cellulaire; favorise l'oxygénation des cellules. Protection hépatique. Action anti-tumorale. Régulation de la glycémie, anti-cholestérol. Régulation de la tension artérielle. Antioxydant. Prévention des troubles oculaires.
Indications thérapeutiques usuelles
Antioxydant. Renforcement des défenses immunitaires avec des propriétés anti-inflammatoires et oxygénation des cellules: fatigue, hypertension. Prévention des troubles oculaires et protection des cellules de la rétine. Régulation de la tension artérielle (hypertension). Abaissement du taux de cholestérol et des sucres dans le sang: effets hypo-glycémiants et hypolipémiants. Amélioration de l'assimilation du calcium. Protection hépatique. Limitation de l'évolution des tumeurs et neutralisation des effets liés à un traitement par chimiothérapie.
Stimulation des capacités d'adaptation de la peau au froid et à la sécheresse, effet protecteur contre les ultraviolets. Effet anti-bactérien. Effet anti-diabétique (essentiellement pour le diabète de type 2).
Parties utilisées: les fruits ou baies séchées.
Le goji contient: 18 acides aminés différents dont huit essentiels tels que le tryptophane, l'isoleucine; Lire les Dossiers
21 oligo-éléments et minéraux (zinc, fer, cuivre, sélénium, phosphore, calcium, germanium...); des flavonoïdes; des acides phénoliques; des bêta-sitostérols (anti-inflammatoire); des polysaccharides (rhamnose, xylose, mannose, arabinose, galactose, bêta-carotène, zéaxanthine); des vitamines (C, B1, B2, B6, E...).
Dosage
Les baies de goji sont consommées le plus souvent séchées, mais elles peuvent être consommées fraîches ou en jus de fruit.
Lors d'un traitement, il est recommandé de consommer de 10 à 20 g de baies séchées par jour. La consommation quotidienne peut être prolongée sur trente jours. Les baies peuvent être consommées crues ou cuites, fraîches ou séchées, en complément des céréales matinales. Des gélules sont commercialisées, le plus souvent dosées à 600 mg.
Utilisé pour renforcer le système immunitaire, le goji aide aussi à lutter contre le développement des tumeurs ou la dégénérescence des cellules. Il est recommandé de consommer entre 10 et 20 g de baies de goji chaque jour, en augmentant peu à peu la quantité.
Durant une chimiothérapie, cette consommation de baies de goji permet de soulager la douleur et les effets secondaires, tout en favorisant l'augmentation des globules blancs.
En cure pour combattre la fatigue chronique ou passagère, augmenter l'endurance et favoriser l'oxygénation du sang, une quinzaine de fruits séchés peuvent être consommés chaque jour.
A titre préventif et comme protection contre les maladies cardio-vasculaires, pour améliorer l'équilibre, la tension artérielle et diminuer la présence des sucres dans le sang, pour l'abaissement du taux de cholestérol ou l'amélioration de l'assimilation du calcium, on peut consommer jusqu'à 35 fruits séchés par jour.
Les prescriptions sont identiques pour favoriser un sommeil réparateur et lutter contre l'insomnie, favoriser une meilleure vision et protéger les yeux de maladies variées.
Lorsque les baies de goji sont prises dans le cadre d'une maladie, il est possible de parvenir progressivement à une consommation quotidienne de 70 à 80 fruits séchés. Le goût légèrement sucré des baies de goji est agréable et rend leur consommation facile.
Les baies de goji sont très stimulantes, c'est pourquoi il est déconseillé de les consommer en fin de journée.
*Contre-indications:
Les baies de goji ne doivent pas être consommées par les femmes enceintes ou qui allaitent, car elles ont une action stimulante sur l'utérus. Les enfants de moins de 7 ans ne doivent pas consommer de goji. Les personnes allergiques aux aliments de la famille des solanacées ne doivent pas consommer de baies de goji (famille comprenant les tomates, pommes de terre, aubergines, poivrons...). Le goji est déconseillé aux personnes suivant un traitement anticoagulant.
Effets indésirables
Dans de rares cas, la consommation de baies de goji peut entraîner des nausées, des maux de tête, une légère constipation ou des maux d'estomac. Ces effets sont souvent passagers, présents en début de cure, et sont le signe d'une élimination des déchets et toxines de l'organisme. Il est alors conseillé de réduire la consommation quotidienne puis de l'augmenter progressivement.
Le goji peut être associé sans risque avec d'autres plantes comme le ginseng (pour l'énergie), la rhodiola (pour l'équilibre nerveux, le sommeil et le système cardiaque), le curcuma (antioxydant, anti-inflammatoire puissant).
Attention: les baies de goji ne doivent pas être consommées en même temps que des médicaments anticoagulants.
Avertissement
Même si la baie de goji peut être consommée en cure régulière tout au long de l'année, elle ne remplace pas un traitement médicamenteux. Il faut la considérer comme un complément et ne pas arrêter un traitement médical lorsqu'il existe. Les baies de goji permettent d'améliorer l'efficacité d'un traitement, mais leur consommation ne le remplace pas.
La recherche
Les recherches sont particulièrement actives depuis les années 1990. Elles ont permis de mettre en évidence la présence de polysaccharides qui semblent être exclusifs au goji. De nombreux essais in vivo et in vitro ont démontré les effets antioxydants, le renforcement du système immunitaire, les effets hypo-glycémiants et hypo-lipémiants ainsi qu'un effet anti-stérilité.
Phyto
Existe en Gélules

Henné

Cliquez pour agrandir l'imageHenné
Vous ne le saviez peut-être pas, mais le henné est un arbuste épineux de la famille des Lythracées pouvant atteindre 6 m de haut.
On extrait des feuilles du henné différentes qualité de poudres également dites "henné".
Ses feuilles réduites en poudre contiennent une molécule particulière (2-hydroxy-1,4-naphthoquinone; dite lawsone, du nom scientifique de l'arbuste). Elles produisent des teintes rouges, jaunes et orangées utilisé en teinture textile et corporelle (coloration et entretien des cheveux, tatouages éphémères de la peau aussi dits " harqûs ").
Le henné pousse à l'état naturel dans les régions tropicales et subtropicales d'Afrique, d'Asie du Sud et d'Australasie, sous des latitudes comprises entre 15 et 25° (N et S) de l'Afrique au Pacifique.
Le mot henné désigne également ce colorant dont l'usage est très ancien puisqu'on en retrouve la trace sur les momies égyptiennes.
Il est cultivé au Maghreb depuis longtemps, ainsi que dans une grande partie de l'Afrique tropicale. Plusieurs indices laissent penser que le henné a depuis longtemps un usage cosmétique et/ou médicinal.
Au Maghreb, chameaux (vaches et chevaux) étaient parfois ornés de signes conjurateurs et protecteur contre les maladies, peints au henné.
Il est utilisé à de multiples fins:
Cosmétique: Il est réputé embellir la peau (par coloration) et en l'adoucissant (Au hammam le henné est encore fréquemment utilisé pour adoucir la peau).
Certains produits bronzants en contiennent, au Brésil par exemple (Kuchard 2003),
Rituel du mariage: le henné y jouait ou y joue encore un rôle important dans plusieurs régions du monde;
Dermatologique: Il était réputé purifier, nettoyer la peau et faciliter la cicatrisation ;
Teinture capillaire: le henné peut aussi être appliqué sur les cheveux, pour les teindre ou leur apporter des nuances ; il est réputé anti pelliculaire et anti séborrhéique;
Tatouage: le henné fait partie, de l'arsenal de la séduction féminine, sous forme de tatouages définitifs ou éphémères constitués de signes traditionnels protecteurs, magiques ou prophylactiques 20 (agencement d'idéogrammes et signes pictographiques) et plus ou moins symboliques, autrefois notamment appliqués par des femmes sur des femmes sur le dos et/ou la poitrine et aujourd'hui sur les pieds et les mains (sous forme de tatouage traditionnel ou de tatouage de fantaisie;
Attention
Un henné noir synthétique ou partiellement synthétique, de plus en plus utilisé pour le tatouage éphémère peut être source de graves allergies et de marques permanentes. La molécule active du henné, la lawsone (2-hydroxy-1,4-naphthoquinone) semble aussi pouvoir être toxique pour les jeunes enfants recevant un tatouage éphémère au henné. Ces allergies peuvent être durables et ne sont pas uniquement due à l'additif PDD d'abord (et à juste titre) incriminé.
Voir aussi: Toxicité
Parfumerie: avec un parfum extrait de ses fleurs en longues grappes, qui serait jugé peu agréable par les européens, mais apprécié des Tunisiens et au Proche Orient où un buisson fleuri de henné est apprécié dans les jardins urbains ou de cour. L'odeur est puissante et extrêmement diffusible et "rappelle, lorsqu'elle est diluée et perçue de loin, celle de plusieurs fleurs blanches, le troène ou l'aubépine, mais qui donne, lorsqu'elle est dense et perçue de près, une impression très vive de sperme, de mucus vaginal, ou de liquide amniotique. Il semble que cette note particulière est due à la présence de l'aldéhyde alpha-amyl-cinnamique qui sans doute n'existe pas dans les liqueurs animales...";
Thérapeutique: il est réputé soigner les ongles malades (usage externe uniquement) et tuer les poux (usage externe uniquement). Ses feuilles sont depuis longtemps utilisées pour traiter les cicatrices jaunes, de l'amibiase. La feuille réduite en poudre (pilée et tamisée) a des effets anti-microbiens, antifongiques, bactériostatiques et anti-spasmodiques (Khorrami1979). Les médecines traditionnelles arabes et d'Inde l'utilisent aussi (feuille et/ou racines) pour déclencher l'accouchement et en décoction (feuille + racine) contre certaines diarrhées. En Côte d'Ivoire et au Nigeria, la feuille sert aussi contre la trypanosomiase;
La poudre de ses feuilles humectées d'eau forme une pâte réputée astringentes pour la peau, cicatrisantes pour les blessures, les contusions et la plaie ombilicale du nouveau-né. Elle serait aussi "un résolutif des entorses, luxations, fractures et étirements des ligaments".
Il est utilisé en infusion contre les ulcères, certaines diarrhées, la lithiase rénale et comme collyre pour certaines ophtalmies. Il aurait une vertu “froide” combattant les maladies “chaudes”, par exemple en cataplasme sur la tête (front et tempes, il calme les maux de tête et les migraines). Mélangé à du beurre il donne un pommade calmant les brûlures et soignant certains boutons (de varicelle notamment).
Maroquinerie ; il teinte les cuirs et peaux et pourrait être une alternative à des colorant toxiques (métaux lourds...);
Teinture artisanale (des laine et soies) nécessitant des mordants et fixateurs (traditionnellement: alun, tartre et sulfate de fer.
Le henné est très souvent utilisé pour couper le haschich;
L'extrait aqueux de feuilles de henné a été testé avec un certain succès comme inhibiteur de corrosion d'électrodes faites en certains métaux (acier, nickel et zinc) en solution acides, neutres et alcalines, d'autant plus que la concentration en extrait est élevée, avec des variations selon le métal utilisé et l'acidité du milieu.
Des extraits de feuilles ont montré une activité bactéricide sur deux bactéries phytopathogènes, Pseudomonas savastanoi (Bactériose de l'olivier) et Agrobacterium tumefaciens

Toxicité

Le henné ingéré contient des composés cytotoxiques in vitro et se montre toxique, mais il n'est pas réputé toxique pour l'adulte en bonne santé, en usage externe et sur une peau saine, mais:
Il peut se montrer hémotoxique (toxique pour le sang) chez le jeune enfant.
On s'en est rendu compte dans les régions où du henné est traditionnellement appliqué par des bédouins sur la peau du premier né garçons après la naissance; ainsi l'hôpital d'Al-Jahra en 10 ans reçu 15 très jeunes garçons souffrant d'une hémolyse aiguë quelques jours après l'application de henné sur le corps. Les analyses de laboratoire ont dans tous ces cas révélé une anémie, une hyperbilirubinémie et une réticulocytose indirecte. Les nouveau-nés montraient un  déficit en G6PD et l'hémolyse induite par l'application de henné se traduisait par une hyperbilirubinémie et réticulocytose plus grave que dans les cas habituels d'hémolyse.
L'absorption percutanée de henné est probablement plus importante sur la peau du bébé, et des essais cliniques ont confirmé que le henné cause un déficit en globules rouges et en G6PD, peut être en raison d'un effet de stress oxydant de la lawsone contenue dans la poudre de henné. Un programme d'éducation de santé local a été mis en place pour empêcher l'utilisation de henné dans la petite enfance.
L'administration de lawsone à des rats de laboratoire induit également une réponse hémolytique, associée à des dommages oxydatifs aux érythrocytes, mais curieusement des érythrocytes isolés exposés in vitro à la lawsone ne présentent pas ces dommages oxydatifs, ce qui suggère qu'in vivo la lawsone ne devient toxique pour le sang qu'après avoir subi une métabolisation ou "bioactivation" extra-érythrocytaire.
La lawsone pourrait en fait n'être que faiblement hémolytique, sauf chez des personnes dont les défenses antioxydantes sont dégradées.
La lawsone a un effet hémolytique chez les sujets victimes d'un déficit en G6PD.

Poudres

Herbes de Provence

Cliquez pour agrandir l'image Leurs vertus sont multiples.
Utilisées en cuisine, elles donnent à chacun des plats une saveur particulière. La ciboulette enrichira une simple omelette ou un fromage blanc, une salade de tomates s'accommodera parfaitement d'un peu de marjolaine et magnifiera la pizza, quant au romarin dont les fleurs bleu-pâle utilisées en infusion aident à mieux digérer les bouillabaisses, les petites pousses nouvelles du printemps sont un régal en salade.
Basilic
A grandes ou petites feuilles, le parfum intense du basilic rappelle l'anis ou le girofle. Le basilic fin vert, plus petit, se cultive en pots. Il est utile à toutes les ménagères et se consomme frais de mai à octobre. il est à la fois une plante d'agrément et un condiment aromatique. Son emploi est multiple: pas de pistou sans basilic. Il passe avec le même bonheur d'une viande à une soupe, d'une crudité à une ratatouille, d'une salade à un plat de pâtes fraîches, d'une terrine à un poisson blanc.
Si vous le cultivez en pot, arrosez-le fréquemment. Ses brins, lavés, se conservent une semaine dans une boîte hermétique placée au réfrigérateur.
Cerfeuil
Ses feuilles plusieurs fois subdivisées et profondément découpées ressemblent à celles du persil frisé, mais sont d'un vert plus tendre. Son odeur est fortement anisée lorsqu'on le froisse. Il possède un tas de noms amusants : au Moyen-Age, c'était le “persil des riches“. On l'appelle aussi "persil d'âne, fausse ciguë, fougère musquée", etc. Avec la ciboule et le persil, il compose une harmonie de goût et d'arôme très agréable à condition d'être haché au moment de servir.
Il ira très vite rejoindre les salades, les légumes sautés ou cuits à la vapeur, les sauces fines. On peut en abuser dans les plats froids en gelée ou les farces vertes. Cuit, il perd une bonne partie de son parfum, mais c'est un régal dans une omelette ou un potage. On dit que la célèbre Ninon de Lenclos se lavait le visage avec une poignée de feuilles de cerfeuil dans un litre d'eau bouillante.
Ciboulette
Elle tire son nom botanique de deux mots grecs: skoinos (Jonc) et prason (poireau) qui, réunis, signifient "poireau à forme de jonc". Mais pour les jardiniers et les cuisiniers, ciboule et ciboulette sont des cives également appelées civette, intermédiaires entre l'ail et l'oignon qui ont donné leur nom au " civet ", primitivement appelé ragoût de gibier.
La ciboulette fait partie des "fines herbes", notamment dans les omelettes dites aux fines herbes où elle se marie le plus souvent avec le persil. Nul ne pourrait s'en passer pour confectionner une sauce verte.
La marjolaine et l'origan: blanc bonnet et bonnet blanc...
Bien malin qui discernera la différence de goût entre la marjolaine et l'origan dans une salade ou après cuisson; Le véritable origan est une plante vivace qui pousse surtout en terrain calcaire. Ses feuilles sont gris/vert, ses fleurs rose-pâle. La marjolaine cultivée est une plante ramifiée et touffue avec des tiges droites de 50 cm environ, des feuilles ovales, velues sur les bords et dont l'odeur rappelle celle du basilic.
Elle entre comme condiment dans les marinades et dans la confection des épices diverses pour hachis, ragoûts, sauces diverses. Pas de bonne pizza sans une touche de cette plante. Marjolaine et origan sont les rois des plats de tomates en salade ou cuites.
Estragon
Ce sont les Arabes qui apportèrent l'estragon en Espagne pour l'usage de leurs médecins qui en faisaient grand cas. Ils lui prêtaient des vertus toniques, stimulant les humeurs ou encore antidote contre le venin des serpents. La petite histoire affirme même que cette plante chasse le hoquet... En raison de son odeur aromatique et de sa saveur fine et pénétrante, l'estragon jouit d'un prestige et d'une réputation bien mérités comme aromate, d'autant plus qu'il n'irrite pas l'estomac.
En cuisine, ceux qui n'apprécient pas le goût de l'ail l'utilisent pour communiquer au gigot une odeur et une saveur des plus délicates. C'est lui qui parfume divinement les sauces: béarnaise, gribiche, tartare ou ravigote. Il aime également la compagnie des viandes blanches et des poissons grillés.
Menthe
Si l'on voulait énumérer toutes les espèces de menthe, il faudrait utiliser un mini-dictionnaire ; il en existe environ 1200... Parmi les espèces les plus importantes, on distingue: la menthe pouliot ou menthe aquatique, la menthe poivrée ou menthe anglaise, la menthe verte ou menthe des jardins. A côté de ces espèces principales, il en existe d'autres, sauvages ou cultivées : la menthe des champs, la menthe sauvage, la menthe crépue, la menthe baume.
Malgré leur diversité, les menthes ont un point commun : leur odeur caractéristique, due à une essence particulièrement aromatique : le menthol.
En cuisine, les menthes servent à faire la célèbre sauce à la menthe, où la menthe une fois réduite et mélangée avec du vin d'Espagne exalte les venaisons, où la sauce anglaise (menthe macérée dans du vinaigre) qui accompagne le parfum plus délicat de gigots d'agneau.
Sa saveur amère et aromatique, chaude, piquante et fraîche à la fois, convient à certains légumes comme les petits pois et les pommes de terre et, surtout, à la plupart des salades.
La menthe est présente dans la cuisine asiatique, du Moyen-Orient ou d'Afrique du Nord (taboulé, grillades, brochettes). N'hésitez pas à lui faire rencontrer le porc, l'agneau, le lapin ou le ris de veau.
En boisson, un brin ou une feuille de menthe dans un cocktail ou un jus de fruit et c'est aussitôt la fraîcheur retrouvée sous le soleil le plus ardent. Enfin, sèche, la menthe se conserve au moins deux ans et servira à préparer des infusions bienfaisantes et digestives.
Persil
D'origine méditerranéenne, le persil n'a pas d'âge... De tous temps, les hommes ont su tirer partie de sa graine, de sa tige et, bien sûr, de ses feuilles. On utilisait beaucoup les tiges et les feuilles de persil dans les banquets romains, dans le but de dissiper les vapeurs d'alcool. Comme le laurier, il servait aussi à tresser des couronnes pour honorer les champions.
Aujourd'hui, nul n'ignore ses qualités vitaminiques. Il s'agit de la plante qui contient le plus de vitamines C et A, sans oublier les vitamines B1, B2, B3 ou PP, B5 et B6.
Faut-il le choisir plat ou frisé? il s'agit d'une simple affaire de goût et d'utilisation. Le persil à feuilles simples et plates est plus riche en saveur. Le persil frisé compose, lui, d'appétissants décors de verdure. L'idéal est de disposer des deuxen permanence.
Le persil est à la base des fameux "bouquets" auxquels il a donné son nom et dont il existe de nombreuses formules, obtenues en l'assemblant à des épices et des plantes aromatiques fraîches ou sèches: estragon, thym, laurier, sarriette, basilic, ail, girofle suivant que l'on cuit viandes, poissons, ragoûts, gibiers ou crustacés.
Grâce au persil, le moindre poisson bouilli a une délicieuse saveur piquante, la triste tête de veau devient appétissante et les escargots un mets de choix.
Il sert aussi de garniture autour des viandes froides: frit, il réalise une incomparable litière pour les poissons ou croquettes de toutes natures. C'est aussi un remède type de "bonne femme" (une friction de feuilles est radicale contre les piqûres d'abeilles, les compresses de feuilles cuites dans le vin rouge ou arrosées d'eau de vie sont excellentes contre les hématomes, tandis qu'une angine cède à une infusion de tiges prise dans du lait additionné de miel...).
Le Romarin
Il est présent dans toute la cuisine du Midi mais gagne de plus en plus de terrain sur d'autres fronts en se liant aux viandes blanches, saucisses, canards, lapins, gigots. En Provence, il fait partie du bouquet garni traditionnel comme de la marinade des olives, ou encore, tient compagnie aux petits fromages de chèvre macérés dans l'huile.
N'hésitez pas d'ailleurs, à le faire baigner dans l'huile à laquelle il transmettra discrètement son arôme. Utilisez-en quelques brindilles en guise de pinceau, huilé, pour badigeonner brochettes ou grillades, ou faites carrément brûler des tiges dans le foyer du barbecue.
Ajoutez un brin de romarin à la cuisson des légumes secs (pois chiches, fèves, lentilles) qui seront ainsi plus digestibles. Un truc de pêcheurs de Provence : ils utilisent ses fleurs d'un bleu pâle rappelant l'azur, en infusion pour mieux digérer la bouillabaisse.
Thym
Le thym, nommé "farigoule" par les Provençaux est, avec le serpolet, un des rois de la flore des garrigues qu'il embaume de son parfum unique, rappelant celui du citron ou de la verveine. Dans ces "thymeraies " sauvages, on trouve différentes espèces : le thym laineux, le thym blanc, le thym germandré.
Sa culture nécessite peu de soins, il se contente aussi bien des terres légères que des terres pierreuses. Frais ou sec, il est délicieusement parfumé et se conserve presque éternellement dans une boite en fer, pour les plats d'hiver. Avec le laurier, le persil, l'oignon et la carotte, le thym est l'un des bons génies du bouquet garni.
Il entre aussi dans de multiples préparations et se met à toutes les sauces: Les cuisiniers le savent bien: soupes, pot-au-feu, viandes rôties, grillées, marinées, daubes, terrines, blanquettes, sauces tomates...
On peut aussi en glisser un brin dans l'huile des olives, parfumer des fromages de chèvre, voire même les figues sèches. Tout comme le romarin, on peut utiliser des branchettes de thym trempées dans l'huile pour badigeonner viandes ou poissons à faire griller.
Sarriette
Elle aurait, parait-il, des vertus aphrodisiaques... Nos campagnards lui ont donné une foule de noms: savourée, sadrée, poivrette, herbe de Saint-Julien. La sarriette des montagnes est plus connue en Provence sous le nom de "pedre d'aï" (poivre d'âne).
Bref, la sarriette possède bien des vertus... culinaires surtout. Pas de fèves, de haricots, ni de lentilles, sans un rameau de sarriette pour corriger la "ventosité" de ces mets. A tous, elle communique son parfum délicieux dont profitent aussi les ragoûts, les marinades et les sauces. Hachée menue, elle se marie avec la sauge dans les salades, elle sert également à envelopper les fromageons de Provence préparés avec du lait de brebis dont tout le monde n'apprécie pas l'odeur.
Les ménagères avisées l'ajoutent aux vinaigres de leur fabrication. Enfin, elle entre dans la préparation des liqueurs, dont la fameuse Chartreuse où, avec la mélisse, elle fait merveille.
Certaines compositions contiennent de la fleur de lavande Voir à ce mot.

Epices - Graines

Herbes du Suédois

Cliquez pour agrandir l'image La sphère digestive profite des bienfaits des plantes contenues dans l'herbe du suédois. Or, à notre époque, le système digestif n'est vraiment pas ménagé.
L'herbe du suédois aide à lutter contre les flatulences, les lourdeurs d'estomac, les crampes, les nausées, les aigreurs ou la constipation.
Les plantes qui composent l'herbe du suédois aident à combattre l'atonie digestive, les troubles hépato-biliaires, les digestions pénibles et les ballonnements, à réduire l'acidité gastrique, stimuler le péristaltisme et régulariser toute l'activité digestive. Elle aide ainsi à soulager bien des gênes et des douleurs liées à une mauvaise digestion.
De plus, l'herbe du suédois stimule l'organisme. Il suffit de suivre une cure pour s'en rendre compte.
Certaines plantes contenues dans l'herbe du suédois sont en effet réputées depuis fort longtemps pour combattre et prévenir les fatigues, générale, intellectuelle, ou sexuelle. Elles aident ainsi à éviter de nombreux troubles possibles : dépression, stress ou insomnie.
Cet effet tonifiant général a 2 origines :
– une origine indirecte : en favorisant l'élimination des toxines et les fonctions digestives, l'herbe du suédois rend à l'organisme son son plein potentiel énergétique naturel ;
– une origine directe : les plantes amères qu'il contient sont pratiquement toujours des toniques.

Phyto - Poudres - Tisanes

Konjac

Cliquez pour agrandir l'image Appelée aussi la Langue du Diable
Réduction de cholestérol
Laxatif, soulage la constipation
Posologie
Réduction de cholestérol: 1 à 1.5 grammes 3 fois par jour.
Laxatif, soulage la constipation : 0.5 à 5 grammes 3 fois par jour.
Parce qu'il contient du glucomanne, on lui confère un action pour réduire le cholestérol ou soulager la constipation.
En fonction du mal à soulager, la dose recommandée varie.
Pour cette raison, votre médecin pourra vous aiguiller sur la posologie la plus adaptée à vos besoins.
Le konjac n'est pas recommandée en cas de diabète, d'occlusion intestinale ou de troubles de déglutition. Aussi il est important de boire de l'eau en prenant le glucomannane, notamment pour éviter d'obstruer la gorge.
En Asie du sud-est, la plante est cultivée comme légume, à partir duquel on produit surtout de la farine, de la gelée (konnyaku), des pâtes et du vermicelle (shiratakis). Le konjac est traditionnellement consommé au Japon comme une plante médicinale contre les problèmes de digestion. Il représente en effet la source naturelle la plus riche en fibres, ce qui aiderait le transit intestinal.
En Occident, le konjac est souvent conseillé dans les régimes minceurs. D'une part, parce qu'il est riche en fibre et qu'il contient très peu de calories - moins que le concombre. D'autre part, parce que le glucomannane (la fibre extraite des racines du konjac) a la capacité d'absorber jusqu'à cent fois son volume en eau. Une fois dans l'estomac, il se gorge de liquide, prend beaucoup de place au point de donner une sensation de satiété. C'est ce phénomène qui lui prête l'usage leurré de coupe-faim naturel.
Dans l'industrie alimentaire, il est utilisé comme épaississant et gélifiant.
Recherches sur le konjac
Huit essais cliniques réalisés sur des sujets adultes sains, hypercholestérolémiques ou diabétiques, ont permis à l'Agence Européenne de sécurité des aliments de conclure qu'il existe "une relation de cause à effet entre la consommation de glucomannane et la réduction de cholestérol dans le sang, à raison d'une consommation d'au moins 4 grammes par jour. "Il est cependant impossible de conclure sur l'effet du glucomannane sur le cholestérol HDL, le cholestérol dit "bon".
Plusieurs études ont montré que le glucomannane est efficace contre les problèmes de constipation chez l'adulte. Chez les enfants, les résultats sont peu concluants.
Aussi, des études ont mis en avant le fait que le glucomannane n'a pas d'effet significatif sur la perte de poids
Précautions
Il est nécessaire de demander conseil à un médecin avant de consommer du konjac.
Attention
Le konjac doit faire partie d'un régime alimentaire équilibré, il ne contient ni vitamines, ni minéraux.
Le glucomannane pourrait aider à réduire la glycémie. En cas de diabète, il faut demander conseil à un médecin
Il est important de boire beaucoup (240 ml) en prenant le glucomannane pour éviter de s'étouffer et d'obstruer la gorge, l'oesophage ou l'intestin
Contre-indications
En cas d'occlusion intestinale et de troubles de déglutition
Effets indésirables
Peut provoquer la diarrhée, des gaz ou la sensation d'avoir trop mangé.

ACHETER: Superaliment


Lavande Bio

Cliquez pour agrandir l'imageLavendula vera
Sédative
Elle a un effet sédatif sur le système nerveux qui permet de la conseiller dans les cas de nervosité de l'adulte et de l'enfant.
Hypnotique léger sans effets indésirables, elle contribue à lutter contre les troubles du sommeil.
Elle est traditionnellement utilisée comme bactéricide en utilisation externe et comme adoucissant pour la peau.
Fabriquez le plus puissant baume anti-douleurs et favorisant le sommeil avec des huiles essentielles Idées
Vous pouvez fabriquer votre lotion apaisante et anti-rides
Vous pouvez ajouter à un thé pour une tisane apaisante, ajouter en cuisine dans un plat comme plante aromatique
Vous pouvez fabriquer un pot pourri - Voir dans  Recettes les  Idées de même, fabriquez-vous des sels de bain aux HE.

voir H.E. - Phyto


BOUTIQUE

Lavande Aspic (H.E.)

Cliquez pour agrandir l'image
Lavendula spica
Relaxante, calmante
Puissant antiseptique, bactéricide, cicatrisante, anti-venimeuse, cholagogue,  tonicardiaque, analgésique, parasiticide, insecticide, régulatrice du système nerveux, diurétique, sédative
Mélangée à votre crème de jour pour lutter contre les boutons.
Parfume l'atmosphère: mettre quelques gouttes sur une plaquette usagée dans votre appareil anti-moustique
Obligatoire dans le baume anti-douleurs Idées

Fabriquez des sels de bains, voir idées
Fabriquez un pot pourri avec les fleurs Phyto

Lire l'avertissement en bas de page
BOUTIQUE

Levure  de  bière

Cliquez pour agrandir l'imageLa levure est reconstituante, équilibrante et protectrice du système nerveux; stimulante des glandes endocrines: pancréas, surrénales, sexuelles, thyroïde;
C'est un tonique cardiaque et général, elle favorise l'assimilation des aliments; est anti-anémique, anti-artériosclérose, anti-microbienne, antitoxique intestinal et digestif.
Bonne pour nervosisme, irritabilité, convalescences, grossesse et allaitement, déminéralisation, rachitisme préventif et curatif, avitaminoses, troubles de la croissance, inappétence, asthénies diverses et fatigue musculaire.
Elle est également très riche en vitamines B, B1,B2, B3, B4, B5, B6, B7, B8 OU H B9, B12, vitamine PP, Provitamine A, vitamine E, BX, X2, des sels minéraux comme le phosphore, potassium, magnésium, chrome, sélénium organique et donc très assimilable et fer.
Elle contient des lipides, des lécithines, sucres, stérols, protides, 
Elle intervient sur la peau sèche et terne (en association avec la carotte), les ongles et cheveux cassants, manque de tonus et fatigue.
Elle contient des substances anti-bactériennes actives contre les staphylocoques ce qui la rend utile dans le traitement de l'acné, des boutons et des furoncles. L'action stimulante des défenses naturelles couplée a l'activité anti-bactérienne permet de prévenir les infections hivernales à répétition.
C'est un régulateur de la fonction intestinale par reconstitution de la flore et elle est conseillée en cas de diarrhée ou constipation ou suite des antibiothérapies. C'est le complément alimentaire idéal y compris par la femme enceinte, afin d'éviter la chute des cheveux, fréquente après accouchement. La levure de bière revivifiable contre le meilleur taux de levures vivante (1 milliard au gramme).
EN RESUME:
La levure est reconstituantes, équilibrante et protectrice du système nerveux;
c'est une tonique cardiaque et général, elle favorise l'assimilation des aliments; est antianémique, anti-artériosclérose, anti-microbienne, antitoxique intestinal et digestif.
La kératine contenue dans le cheveu est une protéine aux excellentes propriétés pour apporter au cheveu et à l'ongle force, élasticité et vitalité.
Elle est constituée de 2 acides aminés soufrés, la cystine et la méthionine, qui sous l'action de la vitamine B6 et du zinc participent à la fabrication de la kératine,
Les acides aminés soufrés renforcent les repousses pour des cheveux et ongles plus résistants et favorisent leur croissance.
Ils permettent l'élimination des toxines présentes sur les racines grâce à l'action du souffre pour des cheveux éclatants de vitalité.

Bon à savoir

Si les qualités nutritives de la levure de bière ne sont plus à démontrer, aucune étude n'a validé son intérêt dans le traitement de certains problèmes de santé. En 2012, les autorités de santé européennes ont interdit un certain nombre d'allégations santé relatives à la levure de bière et certains de ses extraits.
Certaines personnes présentent une intolérance à la levure de bière avec des maux de tête et des flatulences.
La levure de bière séchée se présente sous forme de poudre, de flocons, de comprimés ou de gélules. Elle est cultivée pour servir de complément alimentaire ou récupérée à partir des résidus de fabrication de la bière. Parfois, la levure de bière est cultivée sur des milieux enrichis en oligoéléments tels que chrome, sélénium, silicium ou magnésium. Ces oligoéléments se retrouvent dans la levure séchée et celle-ci est vendue sous l'appellation " levure de bière enrichie en… ".
Les doses recommandées sont habituellement de 2 g, trois fois par jour, mélangés aux aliments, car la levure de bière est amère. Des formes moins amères ont été mises au point ces dernières années. Attention, la bière ne contient pas de quantités significatives de levure.
ATTENTION
Les personnes qui reçoivent de la péthidine (Péthidine Renaudin, un médicament hospitalier contre la douleur) ou de l'iproniazide (Marsilid, un médicament contre la dépression) doivent s'abstenir de prendre de la levure de bière; elles risqueraient de développer des effets indésirables de type hypertension.

Existe en Gélules



Lin (semences) bio

Cliquez pour agrandir l'imageLimum usitatisimum
lutter contre la constipation, contient des acides gras essentiels
L'ingestion de graines de lin moulues a un effet sur le cholestérol, et des études sont en cours sur les maladies cardiovasculaires.
La graine de lin se conserve très bien tandis que l'huile, contenant beaucoup de polyinsaturés, se dégrade rapidement. Elle contient en particulier deux acides gras dont les noms sont proches (et dont la racine est le mot "lin"), l'acide linolénique et l'acide linoléique. L'huile doit être utilisée rapidement après trituration, et préservée de la lumière et de l'oxygène. Les usages techniques classiques de l'huile de lin sont les peintures, le traitement du bois et la production de revêtements de sols comme le linoleum.
La graine est utilisée en alimentation animale, en particulier pour les poules pondeuses dont on souhaite augmenter la teneur en oméga 3 des œufs.
En France, l'huile de lin a longtemps été réservée à un usage technique, elle était même interdite à la consommation humaine, tandis qu'elle était autorisée au même moment en Allemagne. Interdite depuis 1908, car on la considérait comme potentiellement dangereuse du fait de son rancissement rapide, elle est autorisée à la vente au détail depuis le 12 juillet 2010, en contenant opaque de moins de 25 cl. Les graines sont aussi utilisées en boulangerie, grillées ou non, en couverture de pains spéciaux.
La graine possède selon certaines sources d'autres vertus, liées à sa teneur en lignane spécifique, le diglucoside de sécoisolaricirésinol (SDG) (voir Secoisolariciresinol diglucoside).
Les effets positifs de la consommation de lin oléagineux seraient significatifs dans la prévention des maladies cardiovasculaires, grâce aux oméga-3, et aussi du cancer, en relation avec la teneur en oméga-3 (quoique les nombreuses études conduites donnent des résultats mitigés et parfois contradictoires sur ce point), en SDG19 et en fibres.
Cependant, comme beaucoup de graines oléagineuses, la graine et les tourteaux contiennent des facteurs anti-nutritionnels - des glycosides cyanogènes - qui doivent être désactivés par la chaleur, que l'utilisation soit en nutrition animale ou humaine21,22. Les graines peuvent aussi être thermo-extrudées. En consommation humaine, on peut considérer que les graines grillées sont peu digérées. On conseille de moudre les graines grillées avant consommation.
Graines de lin: Valeur nutritionnelle moyenne
Pour 100 g – Calories: 376 kcal
Oméga-3: 16700 mg -  Oméga-6: 4200 mg - Oméga-9: 5620 mg
Contient des fibres, du zinc, calcium, chrome, cobalth, fer, manganèse, nickel, phosphore, potassium, sodium
Vitamines: B1, B2, B3 (ou PP), K
Acides aminés

Phyto

BOUTIQUE

Lithothamne

Cliquez pour agrandir l'imageou laitue de mer - Lithothamnium calcareum
Calcium-magnésium - anti-inflammatoire
L'existence de cette algue marine de couleur rouge, aux propriétés médicinales, notamment au niveau digestif, remonte à plusieurs millions d'années. On en trouve aujourd'hui surtout sur les côtes bretonnes.
Cette petite algue rouge (Lithothamnium calcareum) qui fait penser à du corail, est communément appelée maërl. Elle pousse en France, au large des côtes bretonnes (Glénans, Baie de Saint-Brieuc, Pimpol), en Norvège, en Ecosse, Irlande. Elle est appréciée pour son extrême richesse en minéraux marins et oligo-élements. Ses derniers se cristallisent sur son talle, qui une fois séché et broyé, devient une merveilleuse source alcaline. Utilisée essentiellement en agriculture biologique pour améliorer la structure des sols, elle a été malheureusement surexploitée à partir des années 70 et beaucoup de ses habitats, très lents à grandir, sont aujourd'hui menacés. Une exploitation uniquement médicale est à souhaiter afin de préserver cette ressource naturelle.

Anti-acide, reminéralisant

Le Lithothamnium calcareum est exceptionnellement riche en minéraux et oligo-éléments organiques biodisponibles.
En médecine naturelle, il est conseillé pour alcaliniser et reminéraliser l'organisme.
Il renforce en calcium et oligoéléments assimilables, notamment pour les intolérants au lait animal.
Résidu minéral: 98 - 99 %
Résidu organique: 0.5 - 1 %  (Proline, acide glutamique,  acide aspartique, lysine)
Teneur en minéraux et oligoéléments du  LITHOTHAMNE
Matières minérales (moyenne en % de matière sèche)
•Calcium: 33
•Magnésium: 3,2
•Silice: 2,5
•Sodium: 2,5
•Chlorures: 1,4
•Soufre: 0,3
Oligo-éléments (moyenne en mg/kg de matière sèche)
•Fer: 1000
•Fluor: 900
•Manganèse: 290
•Iode: 95
•Bore: 40
•Zinc: 40
•Brome: 11
•Cuivre: 9
•Molybdène: 1,3
•Cobalt: 0,6
•Sélénium: traces
Les oligo-éléments ont un rôle important sur l'organisme. Le lithothamne concentre à lui seul 19 oligo-éléments, ce qui en fait une source très intéressante d'oligo-éléments. En effet, afin de pallier et de neutraliser les agressions des acides, notre organisme à besoin de vitamines et d'oligo-éléments. Les carences que nous subissons obligent notre organisme à puiser dans ses réserves de bases minérales, ce qui entraîne une déminéralisation importante de notre corps. Ces pertes en minéraux fragilisent la plupart des organes (estomac, os...).  Le lithothamne comble ces pertes grâce aux substances minérales biodisponibles qu'il contient, permettant une reminéralisation globale de l'organisme.
Lithothamne et acidité: sa composition basique (PH égal à 9) et ses composants fortement assimilables par l'organisme (carbonate de calcium), jouent un rôle dans le rééquilibrage acido-basique de l'organisme.
Le carbonate de calcium fortement alcalin constitue un excellent anti-acide neutralisant l'excès d'acidité gastrique mais aussi l'acidité de l'organisme (acidose tissulaire) qui accompagne de nombreux affections problèmes de santé (déminéralisation, crampes et douleurs musculaires, tendinites, névralgies, gingivites, fatigue chronique...)
Le calcium est essentiel à la minéralisation osseuse. Il favorise la croissance, la régénérescence,    l'entretien et la solidité du squelette osseux. Sa richesse en carbonate de calcium biodisponible, optimise son assimilation par l'organisme.
Sa richesse et la qualité de ses minéraux et de ses oligoéléments, associés à son action alcalinisante, expliquent l'intérêt du lithothamne dans l'ostéoporose et la santé des os et des cartilages.
Lithothamne et digestion
Sa grande richesse en minéraux notamment magnésium stimule le transit intestinal, jouant de plus un rôle anti-acide sur les muqueuses digestives. Sa richesse en fer favorise la formation de l'hémoglobine, favorisant l'oxygénation cellulaire.
Lithothamne et fatigue: Son action reminéralisante, sa richesse en oligoéléments anti-oxydants justifie que le lithothamne soit utilisé en complémentation dans la fatigue chronique fonctionnelle, les états de stress, la nervosité, les troubles du sommeil.
Utilisation diététique du lithothamne:
Reminéralisation et prévention de la spasmophilie
Renforce les défenses immunitaires  par ses oligoéléments et particulièrement son magnésium et son sélénium.
Stimule naturellement le transit intestinal
Action anti-acide pour les muqueuses de l'estomac: indiqué comme adjuvant dans le traitement des gastrites, aigreurs, etc. De plus, cette algue est très alcaline, son pH est de l'ordre de 9, ce qui lui permet de soulager l'estomac et l'œsophage des aigreurs et de l'acidité. Mais surtout cette alcalinité lui permet de lutter contre l'acidose qui est une des causes les plus importantes de nos maladies modernes.
Favorise la formation de l'hémoglobine par sa richesse en fer et prévient l'anémie
Ce produit naturel marin est un remarquable régulateur organique que je conseille afin d'apporter les éléments essentiels  antivieillissement, l'ostéoporose et pour une  revitalisation générale complète.
C'est un produit 100% naturel et la marque n'ajoute rien. Evitez les mélanges pour savoir ce que vous achetez.
En gélules: 2 gélules 2 à 3 fois par jour (au cours des repas) avec un grand verre d'eau (2 à 3 g)
En poudre micronisée : 2 à 3 cuillerées à café par jour (2 à 3 g)
Contre-indication:
Ne pas associer au vinaigre ni à des boissons acides. Ne pas consommer lors d'un régime strict sans sel (contient du sodium).
Utilisation interne
Excellent anti-acide (alcalin): maladie de Crohn, syndrome du côlon irritable, colite. Diminue les troubles gastriques: digestion difficile, crampes, reflux gastrique.
Effet anti-inflammatoire: arthrite, arthrose, rhumatismes, douleurs articulaires. Maintient la santé du système nerveux.
Traite la gingivite. Aide à régulariser le fonctionnement de la glande thyroïde.
Particulièrement riche en calcium (45 à 80 % de carbonate de calcium) et en magnésium (7 à 15 % de carbonate de magnésium) et renferme plus d'une trentaine d'oligo-éléments, de vitamines, de phytohormones et d'acides aminés.
Combat l'excès d'acidité dans l'organisme surtout au niveau digestif. Atténue les malaises gastriques, les douleurs articulaires et rhumatismales. Très reminéralisante (minéraux et oligoéléments), la lithothame renforce l'organisme en cas d'anémie, d'asthénie ou d'anorexie.
Recommandée aux convalescents, aux personnes dépressives. Ralentit la chute de cheveux, l'alopécie. Participe au traitement de la cellulite localisée (cataplasme). Efficace pour soutenir une démarche de perte de poids. Pourrait affaiblir notablement le Candida albicans.
Utilisation externe
En cataplasmes, pour soulager les douleurs articulaires et traiter la cellulite.

Cuisine - recettes aux algues

Existe en Gélules

Mauve

Cliquez pour agrandir l'imageSpécialement dévouée aux bronches
La mauve pousse dans toutes les régions tempérées d'Europe, d'Afrique du nord et d'Asie occidentale, où elle pousse le long des murs et des chemins, dans les terrains vagues, les prés, les champs et les terres de culture enrichies en azote, jusqu'à 1.500 m d'altitude. 
En phytothérapie, on l'utilise le plus souvent pour  la toux, pharyngite, laryngite, enrouement, extinction de voix, trachéite, aphtes- affections broncho-pulmonaires et en particulier la bronchite aigüe et la bronchite chronique, pneumopathies virales.
Constipation, douleurs colitiques, conjonctivite, blépharite, furoncles, piqûres, hémorroïdes.
Elle possède également de très bonnes indications dans les produits cosmétiques: rougeurs diffuses, couperose, soin des peaux très sensibles et irritées, apaisante pour le contour des yeux.
PRINCIPALES UTILISATIONS:
En infusion: une cuillerée à soupe pour une tasse d'eau bouillante laisser infuser 10 minutes; 3 tasses par jour.
Macération à froid dans de l'eau: laisser reposer une nuit 1 cuillère à soupe pour 1/4 de litre d'eau et réchauffer légèrement le matin.
En lotions et compresses avec l'infusion contre irritations de la peau ou des yeux.
Réalisation de macérât huileux, d'extraits glycérinés, de concentrés végétaux.
Macérât simple de fleurs de mauve
Mettre dans un bocal stérilisé au préalable 15 mn dans l'eau bouillante, des fleurs de mauve séchées et hachées au ciseau, jusqu'au 3/4 du bocal.
Recouvrir complètement les fleurs d'huile végétale de noisettes ou amande douce ou sésame ...
Laisser macérer 4 semaines au soleil (agiter le bocal tous les jours)
Filtrez à l'aide d'un linge propre.
Ajouter quelques gouttes de vitamine E et verser dans un flacon en verre teinté stérile.
Durée de conservation: 1 an maximum au réfrigérateur.
Huiles de noisettes, germes de blé...


Existe en Gélules et en  Phyto

Millepertuis

Cliquez pour agrandir l'imageDe nombreux antidépresseurs sont aujourd'hui disponibles pour soulager les symptômes de la dépression. Ils sont classifiés selon leur type d'action. Les inhibiteurs sélectifs de la recapture de sérotonine (ISRS) vont ainsi empêcher la réutilisation de la sérotonine,  un messager chimique du cerveau, qui va rester disponible pour le cerveau.
Outre ces médicaments qui ont prouvé leur efficacité, plusieurs traitements alternatifs peuvent être étudiés, notamment dans les cas de dépressions légères à modérées. La plante antidépressive la plus connue et évaluée est le millepertuis. Des compléments correcteurs de l'alimentation comme les oméga-3 et les vitamines B peuvent aussi aider, ainsi que le tryptophane et la S-adenosylméthionine (SAMe). Voyons cela plus en détail.
Les effets du millepertuis
Traditionnellement utilisé depuis des siècles dans cette indication, le millepertuis semble être un candidat idéal pour le traitement de la dépression. Très souvent prescrit en Allemagne, il y est même considéré comme un médicament à part entière, dépassant même les antidépresseurs « classiques » dans le cas des dépressions légères à modérées. En France, il bénéficie aussi d'une autorisation de mise sur le marché, lui donnant le statut de médicament à base de plantes, pour les symptômes dépressifs légers. Les fleurs de cette plante contiennent un ensemble de molécules actives responsables de l'effet antidépresseur. Le candidat le mieux identifié se nomme hypéricine, mais il semble que l'hyperforine et les bioflavonoïdes aient également un rôle à jouer [1,2,3].
Même si le mécanisme d'action du millepertuis n'est pas clairement élucidé, on sait qu'il inhibe la recapture de sérotonine. Or sans cette hormone, le cerveau ne peut plus réguler l'humeur, ce qui cause la dépression. Les extraits de millepertuis, en maintenant le taux de sérotonine, pourraient permettre au cerveau de bien faire son travail [4].
La plupart des études ont été conduites avec des suppléments de 600 à 1800 mg par jour titrés à 0,3% d'hypericine, même si aujourd'hui on suspecte d'autres composés d'être les vrais actifs; à vrai dire on ne sait pas très bien ce qui agit : certains citent l'hyperforine, d'autres des flavonoïdes (quercétine, rutine). Les extraits récents sont titrés à 3 à 6% d'hyperforine et 0.12 à 0,3% d'hypéricine. La réelle efficacité de cette substance fait pourtant débat.
Globalement, le millepertuis semble être efficace sur les dépressions faibles à modérées [5]. Pour une dépression dite sévère, les résultats sont moins clairs. Certains tests se révèlent négatifs, les patients n'ont vu aucune amélioration de leur état [6,7]. Dans le cas de comparaisons avec les antidépresseurs classiques, d'autres constatent une efficacité identique des deux traitements (dans le cas de la paroxetine [8]) voire de meilleurs résultats pour le millepertuis (avec la fluoxetine [9]). Avec un autre intérêt majeur de cette substance : elle provoque moins d'effets secondaires [10]. Il faut donc s'appuyer sur une compilation de 37 études pour y voir plus clair [11]. Dans le cas de dépression sévère, le millepertuis est soit aussi efficace que le placebo et jusqu'à deux fois plus efficace. Pour les dépressions légères à modérées, il est jusqu'à six fois plus performant. En test de comparaison avec les antidépresseurs, cette substance se révèle aussi efficace que les inhibiteurs de la recapture de sérotonine et les tri- ou tétracycliques.
Une méta-analyse des essais contrôlés et randomisés évaluant le millepertuis par rapport à un médicament inhibiteur sélectif de la recapture de la sérotonine (ISRS) conclut en 2017 que les personnes atteintes de dépression répondent de la même manière à la prise de millepertuis qu'aux ISRS, en termes d'amélioration des symptômes comme en termes de rémission. Avec une meilleure compliance (beaucoup moins d'oublis du médicament ou d'arrêt de traitement en cours). Pour ses auteurs, "l'effet du millepertuis est comparable à un traitement par ISRS" [11 bis].
Par contre, la prise d'extrait de millepertuis peut provoquer des interactions avec d'autres médicaments, notamment les antidépresseurs standard. Il faut donc cesser l'un avant de débuter l'autre. Autre effet à connaître, le millepertuis diminue l'efficacité de certains traitements contre le SIDA (inhibiteur de protéase, inhibiteur non nucléosidique de la transcriptase inverse), de la cyclosporine (inhibiteur immunitaire), digoxine (maladies cardiaques), statine (anticholestérol), warfarine (anticoagulant), agents de chimiothérapie, contraceptifs oraux, antipsychotiques et théophylline (asthme) [12]. Enfin, il est déconseillé d'utiliser cette plante chez les femmes enceintes et les enfants, par manque d'études sur ces sujets.
Dose efficace constatée
600 mg à 1800 mg de millepertuis par jour, avec une majorité d'essais cliniques à 900 mg.


Existe en Gélules et en  Phyto

Myrtilles (baies)

Cliquez pour agrandir l'imageVision parfaite!
Excellente aussi pour maux de ventre.
Vaccinum myrtillus
Les baies de myrtilles sont riches en anthocyanosides et en tanins. Ces tanins ont une action favorable sur la circulation sanguine. Les pigments, quant à eux, améliorent la vision nocturne en favorisant la régénération du pourpre rétinien.
Cela permet de "récupérer" facilement après une journée de surmenage et contribue à la sécurité de ceux qui conduisent de nuit. A ce propos, les pilotes anglais de la R.A.F., pendant la seconde guerre mondiale buvaient du jus de myrtille pour accroître leur acuité visuelle. Les anthocyanosides agissent également sur la micro-circulation en diminuant la perméabilité capillaire. Fortement recommandée pour améliorer la mémoire ou …. La retrouver. (Voir aussi ginkgo biloba)
Cuisine
Saveur douce et agréable, entre le miel de mousses et fougères.
Avec des baies fraîches, on peut faire de la confiture, des gelées ou du sirop. Vous pouvez aussi faire de la confiture, la faire sécher au four et vous conserverez ainsi durant des années votre production.

Existe en Gélules et en  Phyto

Noix, noisettes, amandes

Les propriétés des noix, noisettes, amandes fraîches.
Elles ont une composition bien particulière. Il s'agit en effet soit de fruits récoltés un peu avant leur complète maturité (pour les noisettes et amandes), soit de fruits consommés immédiatement après la récolte (pour les noix).
Elles se différencient des autres fruits frais par :
Une exceptionnelle richesse en lipides (ou substances grasses). Ceux-ci, présents seulement à l'état de traces dans les fruits frais, représentent l'essentiel des constituants : plus du tiers pour la noisette fraîche, plus de la moitié pour la noix fraîche (les données analytiques quantitatives concernant l'amande fraîche sont trop fragmentaires pour pouvoir être prises en compte). Ces lipides présentent l'originalité d'être constitués en majorité d'acides gras insaturés (les acides gras saturés ne dépassent pas 8 à 10 %). La noix est particulièrement riche en acides gras polyinsaturés (72 % du total des acides gras), la noisette et l'amande renferment en majorité des acides gras mono-insaturés (respectivement 76 % et 68 % des acides gras totaux).
Une teneur en eau très modérée (de l'ordre de 20% à 40%, au lieu de 85% et plus dans les fruits frais), et des taux de glucides modestes (5 à 7 %, alors qu'ils sont aux alentours de 10 % dans les fruits frais).
Des apports en protéines très supérieurs à ceux des autres fruits: ils varient de 8% à 11%, contre 0,5% à 1% en moyenne dans les fruits frais. Ces protéines renferment tous les acides aminés essentiels. Mais comme la plupart des protéines végétales, elles sont cependant déficitaires en certains de ces acides aminés : méthionine et cystine (même type de déficit que dans les protéines des légumes secs), et lysine (même déficit que dans les céréales).
  • des apports énergétiques particulièrement élevés (dont plus de 80% fournis par les lipides): aux 100 g net, ils s'établissent à 525 kcalories - pour la noix fraîche et 385 kcalories - pour la noisette fraîche (à comparer avec les apports moyens des fruits frais, qui dépassent rarement 60 kcalories - aux 100 g).
On peut remarquer également :
Une concentration remarquable en minéraux et oligo-éléments (2 à 2,6 g aux 100 g). Dans la noix: Potassium 690 mg en phosphore (510 mg dans la noix, 230 mg dans la noisette), en magnésium (130 mg dans la noix, 56 mg dans la noisette), et calcium (44 à 61 mg). Les oligo-éléments sont également abondants, en particulier le fer (2,4 mg dans la noix, 1,1 mg dans la noisette), le zinc (entre 2,4 et 3,0 mg aux 100 g) et le cuivre (de 0,21 mg à 0,31 mg).
Un profil vitaminique original, dominé par la vitamine E, extrêmement abondante dans ces fruits oléagineux (elle accompagne les acides gras insaturés) : on en relève 21 mg dans la noisette et 7 mg dans la noix fraîche. Les vitamines du groupe B sont aussi très bien représentées (leurs taux sont 2 à 10 fois plus élevés que dans les fruits frais). A l'inverse, la provitamine A - carotène - n'est présente qu'en faibles quantités, et la vitamine C (caractéristique des fruits frais) n'apparaît qu'à l'état de traces.
La présence de fibres abondantes (6,5 g et 5,5 g dans la noisette et la noix fraîches), constituées en majorité par des fibres solubles (appartenant notamment à la famille des pectines).
Il existe aussi des différences de composition assez notables entre noix, noisettes et amandes fraîches, et ces mêmes fruits à l'état sec (c'est à dire tels qu'on les trouve le plus souvent sur le marché):
Leur teneur en eau est plus élevée (supérieure à 20 % pour les noix fraîches et les noisettes fraîches, par exemple, au lieu de 3 à 5 % dans ces fruits secs).
Leur taux de lipides est 15 à 40 % moins élevé (il est d'environ 60 g aux 100 g dans les noix et noisettes sèches)
Leur apport énergétique est moindre, en raison de la concentration moins forte des constituants énergétiques (noix et noisettes "sèches" fournissent 660 kcalories aux 100 g).

Mais même à l'état "frais", noix, noisettes et amandes restent toujours des fruits oléagineux, ayant pour caractéristique essentielle une teneur élevée en lipides.
Des études précédentes ont montré que la consommation de noix permet d'améliorer la santé cardiovasculaire. Cette nouvelle étude parue dans l'American Journal of Clinical Nutrition montre une association inverse entre la consommation de noix et le risque de mortalité toutes causes et par maladie cardiovasculaire.
Les noix –mais aussi les cacahuètes- sont riches en nutriments tels que les folates, la niacine, la vitamine E et la vitamine B6. Ces aliments sont également riches en acides gras insaturés (notamment alpha-linolénique oméga-3 pour les noix), fibres alimentaires et minéraux (magnésium, potassium…).
"En raison de leur teneur en vitamine E et acides gras insaturés, ces aliments ont notamment des propriétés antioxydantes et anti-inflammatoires qui pourraient avoir un bénéfice sur la santé globale " expliquent les auteurs. "Certaines études d'observation et de petits essais cliniques ont montré que la consommation de noix diminue le risque de maladie cardiovasculaire et de diabète de type 2“. "Il se pourrait que les noix aient un effet bénéfique sur le cholestérol sanguin, les marqueurs de l'inflammation et la fonction endothéliale".
Certaines études ont également montré l'effet anti-cancer des noix qui, grâce à leur teneur en micro-nutriments, combattent les radicaux libres et l'inflammation, souvent impliqués dans l'augmentation du risque de cancer.
Dans cette étude, les chercheurs de Harvard ont étudié l'effet de la consommation de noix (et de cacahuètes) sur la mortalité à partir des données concernant les participants à la Physicians' Health Study (PHS). 20742 hommes âgés de 67 ans en moyenne ont complété un questionnaire alimentaire pour évaluer leur consommation de noix. Les chercheurs précisent dans leur article que  la consommation de noix peut également inclure les cacahuètes, aucune distinction n'ayant été faite dans le questionnaire.
Pendant le suivi qui a duré environ 10 ans, 2732 décès ont été enregistrés. Les résultats montrent que ceux qui consomment le plus de noix (au moins 5 portions par semaine) ont un risque de mortalité toutes causes diminué de 26% par rapport à ceux qui en consomment rarement voire jamais.
Ces résultats confirment ceux d'études antérieures : des chercheurs ont trouvé que, chez ceux qui consomment des noix fréquemment (au moins 7 portions par semaine), le taux de mortalité est abaissé de 20% par rapport à ceux qui n'en consomment jamais. De la même façon, ajouter 30g de noix à un régime méditerranéen permettrait de diminuer de 28% le risque d'incidents cardiovasculaires.
Le mécanisme physiologique par lequel les noix améliorent la santé n'est pas encore clairement élucidé, cependant les études rapportent que les noix ont un rôle bénéfique à de multiples niveaux : elles abaissent la pression artérielle –notamment en raison de leur faible teneur en sodium et de leur teneur élevée en magnésium et potassium, améliorent le profil lipidique, diminuent l'inflammation et augmentent la sensibilité à l'insuline.
Le point fort de cette étude est le nombre de participants et la durée du suivi, presque une décennie. Cependant, les auteurs soulignent qu'ils ont mis en évidence une association, pas une relation de cause à effet. " D'autres études devront être menées pour généraliser ces résultats car dans cette études les participants n'étaient que des hommes, médecins de profession".
Source
Hshieh TT, Petrone AB, Gaziano JM, Djoussé L. Nut consumption and risk of mortality in the Physicians' Health Study. Am J Clin Nutr. 2015 Feb;101(2):407-12. doi: 10.3945/ajcn.114.099846. Epub 2014 Dec 17. On peut ajouter quelques noix et oléagineux à son régime alimentaire - ou les utiliser dans les collations à la place d'autres aliments  sans prendre de poids, selon une nouvelle méta-analyse d'études publiées.
Des chercheurs espagnols ont combiné les données de 31 essais menés à travers le monde. Résultats : en moyenne, il y a très peu de différence d'évolution du poids ou du tour de taille entre les personnes qui mangent normalement et celles qui enrichissent leur alimentation avec des noix.
Les noix utilisées étaient diverses: noix de Grenoble, de macadamia, de pécan, de cajou, du Brésil…
Les 31 essais ont enrôlé des volontaires qui ont suivi soit un régime alimentaire classique soit le même régime avec des noix en plus, ou encore un régime dans lequel des noix étaient substituées à d'autres produits alimentaires. La durée des essais était comprise entre deux semaines et cinq ans.
En moyenne, par rapport à une alimentation classique, les régimes avec noix ont conduit à une perte de poids de 640 grammes et une diminution du tour de taille de 1,10 cm. Toutefois, ces différences ne sont pas significatives au plan statistique et pourraient donc être dues au hasard.
Ces résultats montrent cependant qu'il n'y a pas lieu d'éliminer les noix de son alimentation sous le prétexte qu'elles feraient grossir. Les noix peuvent d'ailleurs diminuer la sensation de faim en raison de leurs graisses insaturées, de leurs fibres et de leurs protéines.
D'autres études ont montré que la consommation de noix est associée à un risque réduit de décès, d'hypertension artérielle, de diabète et de résistance à l'insuline.
Combien de noix consommer? Je conseille de manger chaque jour ½  à 2 portions de noix et graines oléagineuses, non salées et non grillées. 1 portion = 6 noix = 20 amandes = 1 c. à café (5 g) de graines de lin moulues.
Source:
Flores-Mateo G, Rojas-Rueda D, Basora J, Ros E, Salas-Salvadó J. Nut intake and adiposity: meta-analysis of clinical trials. Am J Clin Nutr. 2013 Apr 17.

Huiles


Onagre

Cliquez pour agrandir l'imageToutes les parties de l'onagre sont susceptibles d'être utilisées: écorce de la tige, tige, feuille, fleur, graine. En alimentaire, on peut se nourrir des feuilles basilaires et des racines après les avoir fait bouillir, d'où le nom commun de "jambon du jardinier", car la racine cuite ressemble à s'y méprendre à du jambon cuit!
L'huile d'onagre, tout comme l'huile de bourrache, doit sa réputation à l'acide gamma-linolénique qu'elle contient.
L'acide gamma-linolénique de l'onagre est utilisé en Angleterre dans le traitement de la sclérose en plaques (SEP), et aussi dans le traitement préventif du syndrome hépato-ovarien ou syndrome prémenstruel (ventre et seins gonflés et douloureux, dépression, irritabilité, douleurs abdominales, rétention d'eau et céphalées).
L'huile est riche en acides gras essentiels (AGE). Elle renferme de 60 à 75 % d'acide linoléique et de 6 à 10 % d'acide gamma-linolénique. Ces derniers sont des précurseurs des prostaglandines, substances qui agissent au niveau du cycle menstruel. Elles renforcent la structure de la membrane cellulaire, facilitent les échanges, réhydratent profondément les tissus. Elles améliorent la qualité de la peau (qui devient soyeuse et lisse) et des muqueuses. L'onagre est une plante aux grandes et belles fleurs jaunes des régions tempérées au bord des étangs du Languedoc., la primevère du soir.
L'huile d'onagre, prise pendant la seconde partie du cycle diminue nettement le syndrome prémenstruel en agissant sur toutes ses manifestations:dépressions, irritabilité, tensions mammaires, douleurs abdominales, rétention d'eau et céphalées,
Elle ne devrait jamais être utilisée par des personnes qui souffrent de certaines formes d'épilepsie, et elle peut avoir des interactions avec certains anticoagulants ou d'autres médicaments.
Extraction par pression à froid: elle est extrêmement riche en acides gras essentiels (age) et renferme de plus 72% d'acide linoléique et 10% d'acide gamma linoléique, précurseurs des prostaglandines, substances qui agissent au niveau du cycle menstruel. La vitamine E est la vitamine anti-vieillesse par excellence car elle est anti-oxydante: amélioration de l'état de la peau du visage et du corps.
En externe, elle régénère les peaux dévitalisées, c'est un vrai soin anti-âge et antiride ; elle redonne éclat à la peau, souplesse et tonicité en augmentant la circulation superficielle.
Prendre une cuillère à café, le soir au coucher. L'onagre, "primevère du soir" possède une très grande efficacité thérapeutique dans toutes les maladies graves auto-immunes, certaines déficiences mentales telles que schizophrénie, les cancers, l'obésité (par stimulation des graisses brunes le long de la colonne vertébrale, et activation d'un enzyme présent dans les membranes cellulaires, joue un rôle intense dans le transfert et le stockage de l'énergie dans les cellule (selon une étude, des personnes ayant fait une consommation quotidienne de gélules d'onagre et sans changer d'alimentation ont perdu 5 kilo en 6 semaines)
La polyarthrite rhumatoïde, de l'alcoolisme et de certains problèmes de peaux non allergiques (yeux secs, otites, polypes nasaux, eczéma atopique du nourrisson, colite ulcéreuse, maladie de Crohn, etc.….  grâce à ses grandes quantités d'acide gamma linoléique. Cette dernière est directement à l'origine des prostaglandines qui sont d'une importance biologique maximales; elles assurent une fonction de régulation en contrôlant l'action de plusieurs enzymes fondamentaux, sont des éléments régulateurs des échanges transmembranaires.
L'acide gamma linoléique est pratiquement introuvable sauf quelques poussières dans la spiruline, les feuilles de saule, de laurier de Saint Antoine, la langue de bœuf et dans la bourrache.
C'est un élément capital pour la forme physique et santé: action au niveau des vaisseaux sanguin -baisse de la pression artérielle,
diminution de l'agréabilité des plaquettes,
diminution des risques d'obstruction par caillots sanguin,
inhibition des thromboses,
action sur cholestérol- au niveau des articulations -
action anti-inflammatoire, inhibition de l'arthrose-
au niveau immunitaire -activation des lymphocyte T-
au niveau cellulaire -obstacle à la prolifération cellulaire-
niveau hépatique - prévention des lésions du foie dues à l'alcool.
Pour soigner la coqueluche, il est possible d'utiliser l'écorce de la tige, les feuilles et les fleurs de l'onagre. Les Anglais ont l'habitude de faire infuser feuilles et tiges séchées pour lutter contre le rhume, d'où le nom anglais king's cure-all.
Des études statistiques ont mis en évidence une activité bénéfique et une amélioration nette dans la sclérose en plaques; dans la majorité des cas, l'évolution de la maladie est stoppée et ce d'autant que les patients acceptent de réduire leur consommation de graisses animales.
Utilisation et posologie de l'onagre
En phytothérapie, par voie orale, la posologie conseillée est de 3 g à 6 g par jour d'huile d'onagre normalisée à 8% d'acide gamma-linolénique.
Sous forme de gélules, cela correspond à environ 2 capsules par jour, à prendre avant les repas.
En cure, l'huile d'onagre est conseillée notamment pendant la seconde moitié du cycle pour les troubles associés au syndrome prémenstruel ainsi que les désagréments de la ménopause. Capable de diminuer le cholestérol LDL, l'huile d'onagre est aussi indiquée pour ses vertus anticoagulantes, en prévention des accidents cardio-vasculaires. En outre, les troubles digestifs et même l'asthme peuvent être soulagés par la prise de gélules d'huile d'onagre.
En usage cutané, on peut se masser le visage et le corps avec 10 gouttes d'huile d'onagre.
Sous forme de cataplasmes pour soulager les douleurs rhumatismales.
En infusion, 1 cuillère à thé de feuilles et de tiges finement hachées et séchées dans 250 ml d'eau bouillante contre le rhume ou les troubles gastriques.
La prise d'huile d'onagre par voie orale est bénéfique pour traiter les troubles menstruels ainsi que les désagréments de la ménopause. Capable de diminuer le cholestérol LDL, l'huile d'onagre est aussi indiquée pour ses vertus anticoagulantes, en prévention des accidents cardio-vasculaires. En outre, les troubles digestifs et même l'asthme peuvent être soulagés par la prise de gélules d'huile d'onagre.
Contre-indications
L'huile d'onagre est contre-indiquée en cas d'épilepsie et ne doit pas être utilisée pendant la grossesse.
Effets indésirables
Nausées, maux d'estomac, maux de tête, diarrhées sont des effets indésirables qui peuvent être facilement éliminés en réduisant les doses.
Pas d'interaction connue avec des plantes médicinales ou des compléments
Interaction possible avec les anticoagulants et avec les médicaments contre la schizophrénie.
Des bienfaits reconnus
L'onagre possède de nombreuses propriétés : antispasmodique, hépato-protectrice, calmante, astringente, vasodilatatrice, anti-inflammatoire, anticoagulante, hypocholestérolémiante.
En usage externe, l'huile d'onagre a une action antirides, hydratante et protectrice sur la peau des ongles et des cheveux et traite des affections de la peau.
En usage interne, l'huile d'onagre a des effets bénéfiques sur l'arthrite rhumatoïde, pour réduire le processus d'inflammation, le cholestérol. Elle agit également contre l'athérosclérose et les maladies cardio-vasculaires ; elle est préconisée dans le traitement des troubles prémenstruels et de la ménopause, de l'eczéma, des ulcérations gastriques et des troubles intestinaux.
Avertissement
La chaleur détruisant les principes actifs, il faut choisir une huile d'onagre produite par pression à froid. L'huile d'onagre doit se conserver à l'abri de l'air, de la lumière et de la chaleur. En cas de doute sur la posologie, il convient de consulter son médecin ou son pharmacien.
Contre-indications
L'huile d'onagre est contre-indiquée en cas d' épilepsie et ne doit pas être utilisée pendant la grossesse.
Effets indésirables
Nausées, maux d'estomac, maux de tête, diarrhées sont des effets indésirables qui peuvent être facilement éliminés en réduisant les doses.
Interaction possible avec les anticoagulants et avec les médicaments contre la schizophrénie.
La recherche sur l'onagre
Grâce à un apport d'huile d'onagre par voie orale, la neuropathie, l'athérosclérose et la rétinopathie diabétique ont été traitées préventivement chez des rats diabétiques. Le traitement de la sclérose en plaques est aussi à l'étude, avec des résultats encourageants

Existe en Huile
Macérat


Orange amère (rubans)

Cliquez pour agrandir l'imageCitrus auriantum
Brûleur de graisses, surcharge pondérale, d'obésité.
Partie utilisée: l'écorce du fruit
En France et dans le reste de l'Europe, il est plus connu sous le nom d'oranger amer ou de bigaradier
Jusqu'à présent seules les feuilles et les fleurs du Citrus étaient utilisées pour leur effet sédatif en cas de nervosité. Ce n'est que très récemment qu'ont été découvertes les propriétés amincissantes de l'écorce de son fruit.
Ces propriétés sont dues à une substance – la synéphrine – que l'on trouve dans le péricarpe (la couche inférieure de son écorce). La synéphrine agit de façon spécifique sur des récepteurs situés à la surface des adipocytes (cellules des tissus graisseux).
Elle possède une triple action favorisant le déstockage et la combustion des graisses tout en augmentant la thermogenèse (dépenses d'énergie de l'organisme); processus naturel à l'origine de l'effet amincissant. Le Citrus offre ainsi une réponse adaptée aux personnes présentant un surpoids.
Autres propriétés
Antispasmodique, stomachique, fébrifuge, carminatif, tonique, antiscorbutique, légèrement sédatif.
Stimule la digestion et favorise la digestion.
Vous pouvez fabriquer un cataplasme
Appliquez des tranches d'oranges cuites non pelées, sur les plaies, les contusions, les abcès.
Masque de
Pulpe de fruit sur le visage pour obtenir un teint frais et reposé. Conserver sur le visage environ une demi-heure en restant allongée au calme<;
Lotion astringente
Faite avec un jus d'orange avec le tiers de son volume d'eau de rose. Eaux
Vous pouvez ajouter à un thé pour une tisane apaisante des troubles nerveux et digestifs: palpitation nerveuse, certaines toux, angoisses, migraines, neurasthénie, insomnie et favoriser votre sommeil.
A rajouter dans une tisane amère pour améliorer le goût (chardon marie, thym, artichaut) si vous ne sucrez pas votre tisane.
Plusieurs tasses par jour vous aident à lutter contre l'embonpoint
Vous pouvez fabriquer un pot pourri - Voir dans  Idées
Teinture
Tonique nerveux, digestion pénibles et constipation
Faite macérer 100 g de ruban d'orange dans un quart de litre d'eau-de-vie. Prendre une cuillère à soupe de cette préparation avant les repas.
Vous pouvez faire un pot pourri (avec H.E. d'orange)
Vin à la reine des bois Vins
BOUTIQUE

Orange (H.E.)

Cliquez pour agrandir l'imageCitrus sinensis
Relaxante, calmante, remonte moral
Fébrifuge, antispasmodique, stomachique, digestive, coliques, meilleur sommeil, insomnies d'origine nerveuse,
Amie du coeur: tachycardie; Règle l'amplitude des contractions cardiaques, calme les palpitations.
Bactéricide, rajeunissant cellulaire.
Cuisine: pâtisseries, confiserie
Fabriquez des sels de bains, voir Idées
Fabriquez un pot pourri avec les fleurs Phyto
Beauté
Cela fait des lustres que je rajoute quelques gouttes d'H.E. d'orange dans mon huile de beauté de Rose Musquée, pour lutter contre les rides!
Huiles de Rose Musquée ou de Noisettes

Origan bio

Cliquez pour agrandir l'imageOriganum vulgare
Bien être digestif et intestinal
Système respiratoire, rhumatismes
Recommandé pour éliminer les lourdeurs d'estomac, l'aérophagie, les troubles hépatiques, douleurs menstruelles.
Lutte contre la toux, la coqueluche et les affections appareil respiratoire
Décoction
Asthmatiques: faire bouillir dans 1 l d'eau de 25 à 30 g de feuillez. Sucrer avec miel de thym et prendre trois ou quatre tasse par jour entre les repas.
Deux ou trois tasses contre les affections des voies respiratoire, comme dépuratif, faciliter la digestion et calmer les douleurs menstruelle.
Usage externe
Appliquez des compresses sur les régions douloureuses
Appliquez des feuilles bouillies sur les furoncles ou abcès
Cuisine
Origan bleu: indispensable sur la pizza
L'origan, moins utilisé en France que la marjolaine (ou origan des jardins), a les mêmes usages condimentaires et médicinaux, et les deux plantes sont souvent confondues.
On retrouve l'origan dans la cuisine portugaise et la cuisine italienne. L'origan est très apprécié dans les sauces aux tomates et se marie très bien avec le basilic, le thym, etc.
Il possède des propriétés antiseptiques. Il est utilisé en infusion dans les cas de rhume ou de grippe.
L'huile essentielle d'origan est réputée être un antiseptique très puissant, recommandée pour tout type de rhume ou grippe; elle est également un remède contre les douleurs spasmodiques, la fatigue et le stress.
Vin tonique et digestif
Faire macérer 10 jours dans du bon vin, 120 g de feuilles d'origan. Prendre un verre aux principaux repas à compter dans la dose quotidienne d'alcool qui vous est autorisée.
Beauté
Faire une tisane avec deux pincées dans un litre d'eau et laisser bouillir dix minutes. Filtrez et laisser refroidir, appliquez sur le visage en compresses froides pour redonner un coup de fouet aux visages fatigués.

Ortie 

Cliquez pour agrandir l'imageUrtica dioica
Anti-inflammatoire puissant de l'arthrite
L'ortie est une plante aux nombreuses vertus, qui agissent sur l'ensemble du métabolisme. Ses feuilles ont des propriétés diurétiques et diminuent les douleurs articulaires, alors que sa racine traite de nombreux troubles. Elle diffère légèrement de l'ortie brûlante.
L'ortie est diurétique, dépurative, antirhumatismale, anti-inflammatoire, antalgique, antimicrobienne, antiulcéreuse, antianémique, hépatoprotectrice, antioxydante, hypoglycémiante, antiallergique, immunostimulante, hypotensive, tonique, galactogène.
L'ortie offre des propriétés astringentes et cicatrisantes: eczémas, maladies de la peau, l'urticaire due aux crustacées.
Cette plante apaise les articulations douloureuses; vient en complément des traitements traditionnels pour les maladies inflammatoires des voies urinaires; agit comme drainage préventif, diminue les lithiases rénales; régule les troubles mictionnels des adénomes prostatiques; rééquilibre les fonctions de l'organisme; réduit les hémorragies et l'hémophilie.
Acné modérée, hyperséborrhée; chute de cheveux, maux de tête ; anémie ; goutte ; eczéma ; blessures infectées.
Contient:  de protéines, flavonoïdes, sels minéraux (calcium, potassium, silice), vitamines A et C, acides phénols, scopolétol, sitostérol, lipides, sucres, acides aminés, polysaccharides, lectine, lignanes, tanins.
Dosage
En tisane de racines: faire bouillir, pendant dix minutes, 1,5 g de racines en poudre dans de l'eau froide. Laisser infuser dix minutes et filtrer.
En infusion de feuilles: faire bouillir 3 cuillères à soupe de feuilles séchées dans 500 ml d'eau. Boire plusieurs tasses par jour de cette préparation en cas d'infections urinaires, de troubles hépatiques, de diabète, d'anémie.
En décoction de racines, contre les troubles mictionnels: faire bouillir trois minutes 50 g de racines dans 1 litre d'eau. Laisser infuser vingt minutes. Boire à volonté.
Sirop contre l'anémie
Mélanger 70 g, de préférence de jeunes pousses fraîches avec poids égal de sucre; faite diminuer à consistance sirupeuse et avaler 3 cuil à soupe par jour.
Gélules: prendre 2 gélules, trois fois par jour
Bains de bouche
Angines, gingivites Mettre un peu de suc frais dans un verre d'eau.
Beauté
Fortifier et tonifier le cuir chevelu
Broyez trois poignées d'ortie fraîche et ajouté au jus autant de poids en eau, faites des frictions tous les jours du cuir chevelu.
Peaux sèches ou sensibles préparez une lotion avec deux poignées d'ortie sèche dans un quart de litre d'eau; faire bouillir et faire des compresses de gaze fraîche sur le visage.
L'ortie est contre-indiquée aux femmes enceintes, à celles qui allaitent et aux enfants de moins de 12 ans. Elle est également déconseillée aux asthmatiques et aux personnes souffrant de troubles cardiaques ou rénaux.

Une étude humaine contrôlée contre placebo a indiqué que l'extrait de feuilles d'ortie abaissait de façon très importante les niveaux de TNF-a chez des patients souffrant d'arthrite. Une autre étude a comparé les effets de 200 mg d'un médicament anti-inflammatoire non stéroïdien (AINS) avec 50 mg de ce même médicament associé à un extrait de feuilles d'ortie chez des patients souffrant d'arthrite. Dans les deux groupes, l'état des articulations a été amélioré de 70%. L'extrait de feuilles d'ortie a clairement renforcé l'effet anti-inflammatoire de l'AINS et son addition a permis de réduire de 75% la dose d'AINS en obtenant une action anti-inflammatoire similaire mais avec des effets secondaires réduits (Chrubasik et al., 1997).
On a également démontré que des composants pharmacologiquement actifs de la racine de gingembre, connus sous le nom de gingérols, inhibaient les voies de la COX-2 et de la lipoxygénase.
Cela a comme résultats, tout comme avec les AINS, de diminuer la production de prostaglandines pro-inflammatoires, la thromboxane et les leucotriènes mais là encore, sans effet secondaire (Kiuchi et al., 1992, Srivastava K.C., 1986, Flynn D.L. et al., 1986).
Selon les résultats d'une étude britannique, le curcuma serait également capable d'inhiber la production de COX-2. Cela pourrait expliquer qu'un certain nombre de personnes souffrant d'arthrite soulagent efficacement leurs douleurs en prenant des doses relativement importantes de curcuma.
Cuisine
L'ortie peut être consommée de manière quotidienne, sur plusieurs mois. C'est un aliment très revitalisant, recommandé aux anémiés et convalescents pour ses vitamines, sa haute teneur en chlorophylle, en fer et sels minéraux: sodium, potassium, calcium, manganèse, souffre, phosphore.
Elle peut être consommée par les goutteux, arthritiques et rhumatisants car elle est diurétique et purifie le sang.
Elle se cuisine comme les épinards.
En soupe, avec des pommes de terre et de la coriandre: voir Epices

BOUTIQUE

Pissenlit

Cliquez pour agrandir l'image
Pourquoi en manger?
Comme tous les végétaux à feuilles vertes, le pissenlit est riche en caroténoïdes, et notamment en lutéine et en zéaxanthine, deux pigments qui protègent les yeux de la cataracte et de la dégénérescence maculaire liée à l'âge (DMLA). La feuille de pissenlit est traditionnellement utilisée contre la perte d'appétit ; elle est aussi très diurétique. Racines et feuilles stimuleraient le foie et la vésicule biliaire. Les lactones, qui donnent au pissenlit son goût amer, participeraient indirectement à la réponse immunitaire.
En cuisine
Les feuilles de pissenlit, amères, permettent de faire des salades originales, notamment mélangées avec d'autres pousses. Il faut les cueillir au printemps, dans un lieu non pollué. Veillez à bien les laver avant utilisation. Elles peuvent aussi être mises dans des soupes ou servir d'accompagnement avec d'autres légumes (comme la patate douce dont la saveur sucrée offre un contraste intéressant).
Les fleurs peuvent servir à fabriquer un miel vegan: lavez-les, hachez-les, mettez-les dans une casserole d'eau froide que vous faites bouillir. Une fois à ébullition, filtrez remettez à cuire en rajoutant du sucre.

Plantin

Cliquez pour agrandir l'imagePlantago lanceolata
Détoxifiant, anti-inflammatoire
Le plantain est riche en tanin (action astringente, resserre les tissus), en mucilage (surtout dans les graines qui sont adoucissantes; il est anti-bactérien, contient de l'aucuboside (favorise l'élimination de l'acide urique), de l'apigenines (anti-inflammatoire). Plusieurs ferments également, de la pectine des tanins, de l'acide citrique.
L'empirisme populaire le destinait à soigner la jaunisse, les hémorragies pulmonaires, les crachements de sang. Il possède une grande efficacité en usage externe: gargarismes, bain oculaires, cataplasme pour la cicatrisation des plaies. Pour cela il faut utiliser le coté des feuilles à nervures pour les plaies et les coupures et le coté uni pour les abcès ou anthrax.
Le plantain peut être utilisé tel quel; (feuilles froissées sur une piqûre d'insecte, cataplasmes...), en tisane même, sous forme d'huile.
Cuisine
Les jeunes feuilles de plantain se mangent en salade. Les cueillir loin de la pollution automobile et animale, une fois la rosée du matin évaporée.
Tisanes
Contre la diarrhée, l'entérite et la dysenterie ou dans les cas d'asthme ou inflammation des bronches: 50 g de feuilles pour 1 litre d'eau
Usage externe
Cataplasme sur les plaies Feuilles fraîches sur les plaies matin et soir (lavez les feuilles à l'eau bouillie) et appliquez plusieurs jours les feuilles fraîches et posez le coté nervuré pour la cicatrisation des plaies. Changer souvent pour ne pas qu'elles se dessèchent. Bien nettoyer la plaie, bien nettoyer les feuilles et recouvrir entièrement la plaie.
Gargarismescontre les enrouements et la trachéite: Préparer une décoction de 150 g de feuilles dans 1 l d'eau; faire des gargarismes
Bains oculaires contre la conjonctivite et la blépharite: une infusion avec deux poignées de plantain et une poignée de bleuet, filtrez et baigner avec des compresses les yeux de cette infusion.
Huile de macération: Remplissez un bocal de verre propre et sec aux deux tiers avec les feuilles hachées, recouvrir largement d'huile d'olive. Bien fermer et secouer avant de mettre pour 6 semaines au soleil, emballé dans un sachet de papier kraft. Si la première semaine, les plantes libèrent de l'espace en se tassant, complétez le bocal avec de l'huile. Filtrez, embouteillez, étiquetez si nécessaire.
Ce procédé est valable pour les plantes fraîches. Il faut savoir que certaines, ayant un plus fort taux d'humidité, nécessitent un pré-séchage à four très doux, à 60° durant un heure trente; vous pouvez aussi bien démarrer (ou finir selon les écoles) la macération au bain-marie. Vous obtiendrez une jolie huile verte utilisable contre les piqûres diverses d'insectes, d'ortie, les irritations d'où qu'elles proviennent, les brûlures légères et coups de soleil, les petites blessures, mais également dans la fabrication de vos baume et crèmes.

Plante Traditionnelle Phyto

Propolis

Cliquez pour agrandir l'image

Les bourgeons de certains arbres sont enduits d'une résine aux propriétés antiseptiques appelée propolis. Elle constitue une véritable barrière contre les agents microbiens pathogènes qui pourraient infecter les jeunes bourgeons. Les abeilles prélèvent la propolis sur les bourgeons des arbres en la récoltant sur leurs pattes arrières et la ramènent à la ruche. L'origine végétale de la propolis dépend de la zone climatique dans laquelle se trouve la ruche. Dans les régions à climat tempéré comme en Europe, la propolis est issue à 95 % des bourgeons de peupliers.
Composition de la propolis
La propolis contient plus de 300 molécules actives identifiées. Elle est composée globalement de 50 % de résines et baumes, 30 % de cire, 10% d'huiles essentielles, 5 % de pollen et 5 % de matières minérales et organiques. L'apiculteur peut extraire la majorité des cires et obtenir un extrait appelé propolis pure. Cette propolis pure est composée à 100 % de molécules actives d'intérêt pharmacologique tels que flavonoïdes (pinocembrine, galangine, quercétine, acide caféique...), composés phénoliques (acides aromatiques, esters d'acides aromatiques), huiles essentielles et quelques autres composés organiques puissants (acides gras, sucres…).
Ce que la propolis peut faire pour vous
Traiter l'herpès génital
L'herpès génital est habituellement soigné par un antiviral, l'acyclovir. Dans le cadre d'une étude publiée en 2000, des chercheurs ukrainiens ont comparé l'efficacité d'une pommade à l'acyclovir à celle d'une pommade contenant 3 % de propolis chez 90 volontaires souffrant d'herpès génital. Résultat : la propolis s'est montrée plus efficace que le médicament pour guérir les lésions liées à l'herpès et pour soulager les symptômes.
Soigner les vaginites
La pommade à la propolis peut aussi être une arme efficace pour guérir les vaginites, des infections de la sphère vaginale. Dans une étude publiée en 1995, des chercheurs cubains ont traité 40 femmes souffrant de vaginites aiguës avec une pommade contenant 5% de propolis et toutes ont été guéries par ce traitement. Une autre étude a été menée en 2004 sur des femmes souffrant de vaginite chronique qui ont vu une nette amélioration de leurs symptômes grâce à la propolis.
Améliorer l'hygiène buccale
La propolis peut s'avérer utile pour lutter contre certaines infections de la bouche. Il est notamment utilisé sous forme de bain de bouche ou de dentifrice. Des études suggèrent que ces formulations pourraient aider à guérir des infections buccales comme les plaies de la muqueuse, les abcès ou les phlegmons, des infections de la bouche. Une étude menée en 1999 sur 26 personnes se plaignant d'avoir les dents sensibles suggère qu'un dentifrice à la propolis pourrait réduire les douleurs dentaires provoquées par le chaud ou le froid.
Dans une étude publiée en 2006, des chercheurs brésiliens ont testé in vitro l'efficacité de la propolis pour lutter contre différents agents pathogènes qui s'attaquent à la bouche. Ils ont montré qu'elle était efficace contre E. salivarius, S. sanguinis, S. mitis, and C. albicans, des bactéries et champignons qui sont responsables d'affections au niveau de la bouche.
Prévenir et traiter les infections respiratoires
La propolis aurait des vertus bien documentées pour prévenir et même soigner les infections respiratoires comme le rhume et la grippe. Ce pouvoir anti-infectieux est lié aux flavonoïdes contenus dans la propolis. Comment agissent-ils? Les virus sont contenus dans une enveloppe protéique qui le protège. Lorsque le virus pénètre dans un organisme, cette enveloppe s'ouvre libérant le matériel viral pathogène. Les flavonoïdes contenus dans la propolis inhibent l'enzyme responsable de la décapsulation du virus. Celui-ci reste donc prisonnier de son enveloppe, le contenu génétique du virus n'est pas libéré dans l'organisme ce qui l'empêche d'être infectieux et de se proliférer. Des chercheurs russes ont traité des souris avec un extrait alcoolique de propolis à 5 % à l'aide d'un aérosol. Deux heures plus tard, ils ont infecté ces souris avec le virus de la grippe (Influenza). Résultat: le prétraitement à la propolis inhibe totalement la prolifération du virus.
Dès les années 1980, plusieurs études mont mis en avant les bénéfices de la propolis contre les infections respiratoires. Une étude polonaise menée en 1989 chez 50 personnes montrait que la propolis était efficace pour diminuer les symptômes du rhume. L'administration de propolis sous forme de spray nasal a également permis de diminuer le nombre de rhino-pharyngites chez 94 enfants en bas âge.
Soulager les brûlures
La propolis serait au moins aussi efficace que certains médicaments pour soulager les brûlures et faciliter la cicatrisation. En 2002, des chercheurs américains ont comparé l'efficacité d'une crème à la propolis à un médicament classiquement utilisé pour traiter les brûlures, le sulfadiazine d'argent. Des patients présentant des brûlures au deuxième degré ont reçu l'un ou l'autre des traitements. Verdict : les chercheurs ont observé que les brûlures traitées avec la pommade à la propolis généraient moins d'inflammation et cicatrisaient plus vite que les lésions soignées avec le sulfadiazine d'argent.
Lutter contre les parasites et les champignons
De nombreuses études in vitro montrent que la propolis possède des propriétés intéressantes pour lutter contre de nombreux agents pathogènes. Elle peut notamment être employée pour lutter contre le parasite Giarda intestinalis responsable de la giardiase. Une étude a d'ailleurs mis en évidence que la propolis était aussi efficace que le tinidazole, un médicament antiparasitaire classiquement employé dans le traitement de la giardiase.
Si l'on en croit le résultat d'une autre étude menée sur les vertus de la propolis, celle-ci aurait des propriétés antifongiques similaires à celles de l'itraconazole, un médicament classiquement utilisé pour lutter contre les champignons.
Lutter contre le cancer
Des travaux de recherche réalisés à l'Université de Zagreb ont été menés récemment sur la souris pour étudier les propriétés anti-tumorales de la propolis. Les chercheurs ont tout d'abord prétraité des lots de souris avec, soit une injection d'épirubicine, un agent de chimiothérapie du cancer, soit avec trois prises orales de propolis (5, 10 et 15 jours avant l'inoculation de cellules cancéreuse), ou soit par les deux prétraitements combinés. Ces souries ont subit ensuite l'inoculation de cellules cancéreuses du carcinome mammaire de la souris. Deux semaines plus tard, les trois prétraitements avaient réduit de façon significative le nombre de métastases développées par rapport aux souris témoins.
Une équipe japonaise a également montré que la propolis diminue les effets néfastes de la chimiothérapie en restaurant le nombre de globules rouges et blancs dans le sang.
Les chercheurs ont dans un premier temps inoculé avec des cellules cancéreuses du carcinome mammaire des lots de souris. Ces souris ont ensuite reçu pendant 5 semaines des injections quotidiennes d'un agent de chimiothérapie seul (le 5-FU) ou additionné de propolis par voie orale.
Ils ont ensuite régulièrement mesuré la teneur en globules rouges, en globules blancs et en plaquettes du sang des souries pendant les 35 premiers jours de traitement. Résultat : la propolis permet de restaurer partiellement, mais de façon significative, la teneur en globules rouges et en globules blancs.
Stimuler le système immunitaire
La propolis présente une action aussi bien au niveau de l'immunité innée que de l'immunité acquise.
Au niveau de l'immunité naturelle, la propolis augmente l'activité des macrophages et l'activité lytique des cellules “natural killer“. Au niveau de l'immunité acquise, la propolis stimule la production d'anticorps par les lymphocytes B et la différenciation des lymphocytes T, plutôt en faveur des lymphocytes T cytotoxiques. La propolis joue également un rôle d'immunorégulation.
Comment prendre de la propolis
De nombreux travaux de recherche ont montré que la quantité de propolis nécessaire pour présenter une efficacité thérapeutique varie de 600 mg à 1500 mg par jour selon la pathologie à traiter et le poids du patient. L'extrait essentiel de propolis contient de l'alcool. Il est donc préférable pour les enfants de déposer la propolis sur une biscotte et de laisser l'alcool s'évaporer.
En traitement du cancer et en accompagnement d'une chimiothérapie
En accompagnement d'un traitement chimiothérapique, 3 unidoses par jour durant un mois tout les deux mois pendant toute la durée de la chimiothérapie.
Pour renforcer le système immunitaire
40 jours avant l'hiver, une unidose par jour en deux prises, pendant 20 jours.
A renouveler tous les deux mois pour les personnes fragiles
Pour soigner les rhino-pharyngites
Une unidose en gargarisme dans un peu d'eau chaude (pas d'eau froide car la propolis ne s'y dissout pas bien). Cela calme la douleur immédiatement.
Pour limiter caries dentaires et plaque dentaire
Quelques gouttes sur la brosse à dent ou une dose à garder dans la bouche avant de s'endormir.
LA PROPOLIS, NOUVEAU REMEDE CONTRE LA CHUTE DES CHEVEUX?
Dans une étude expérimentale, les poils repoussent plus rapidement après application de propolis
De nombreuses vertus sont attribuées à la propolis: elle a une activité antivirale et antifongique, peut prévenir et traiter les infections respiratoires, traiter l'herpès génital, améliorer l'hygiène buccale, s'opposer aux radicaux libres et aux produits de glycation avancé (AGE) responsables de vieillissement accéléré…et elle serait même efficace pour booster la repousse des cheveux ! C'est ce que suggère une nouvelle étude japonaise menée sur des souris et parue dans le Journal of Agricultural and Food Chemistry.
La propolis est une résine qui sert à recouvrir toutes les surfaces intérieures de la ruche afin d'en assurer l'étanchéité et la solidité. La propolis est sécrétée par les bourgeons de certains arbres. Les abeilles prélèvent la propolis en la récoltant sur leurs pattes arrières et la ramènent à la ruche. La propolis contient plus de 300 molécules actives identifiées. Par extraction, l'apiculteur peut obtenir de la propolis pure composée à 100 % de molécules actives d'intérêt pharmacologique tels que flavonoïdes, composés phénoliques, huiles essentielles et quelques autres composés organiques puissants (acides gras, sucres…).
La propolis est efficace contre les bactéries, les virus – les flavonoïdes qu'elle contient lui permettent d'être efficace contre le virus de la grippe. La propolis est souvent utilisée pour traiter les plaies et pour accélérer la guérison des aphtes et les poussées d'herpès génital. Pris sous forme de bain de bouche, elle peut aussi aider à apaiser après une chirurgie orale. La propolis est également utilisée dans les traitements des affections dermatologiques, comme les brûlures et l'acné par exemple. Elle est aussi active contre les candidoses.
Une étude précédente a montré que la propolis pouvait favoriser la multiplication des cellules contribuant à la repousse du cheveu. Dans cette nouvelle étude, les chercheurs ont donc voulu savoir si la propolis pourrait favoriser l'apparition de nouvelles mèches de cheveux. Ils ont utilisé des souris qu'ils ont rasées ou épilées sur le dos. Les chercheurs ont ensuite appliqué de la propolis sur la peau de certaines souris.
Les résultats montrent que les poils des souris ayant reçu de la propolis ont repoussé plus vite que ceux des souris n'ayant pas reçu de propolis. Le nombre de cellules impliquées dans la croissance des cheveux a augmenté après l'application de la propolis. « La propolis stimule la croissance des cheveux en induisant la prolifération des kératinocytes» disent les auteurs.
Les chercheurs ont testé la propolis sur des souris pour lesquelles une repousse de poils était possible, à la différence d'une souris "chauve". Cependant, les scientifiques soulignent que la perte de cheveux est souvent le résultat d'une inflammation. Or, étant donné que la propolis a des propriétés anti-inflammatoires, les chercheurs s'attendent à ce qu'elle puisse aussi aider à traiter la calvitie.
Voilà une étude qui pourrait redonner de l'espoir à tous les hommes et les femmes qui perdent leurs cheveux même si des études complémentaires seront nécessaires pour confirmer l'hypothèse des chercheurs.
MALADIES LIEES A L'AGE
La propolis a des propriétés anti6oxydantes et anti-glycation intéressantes pour prévenir les maladies liées à l'âge et les complications du diabète.
La propolis pourrait entrer dans l'arsenal des produits naturels anti-vieillissement. Une étude française révèle qu'expérimentalement la propolis permet de réduire le niveau de composés potentiellement toxiques appelés produits de glycation avancés (en anglais : advanced glycation endproducts ou AGE).
La propolis est une résine qui enduit les bourgeons de certains arbres. Les abeilles prélèvent la propolis sur les bourgeons des arbres en la récoltant sur leurs pattes arrières et la ramènent à la ruche.
Les AGE, qui sont apportés par certains aliments ou fabriqués par l'organisme dans le diabète, jouent un rôle dans des maladies comme Alzheimer. Ils sont à l'origine des complications du diabète comme les rétinopathies et les néphropathies. Les AGE augmentent aussi le stress oxydant, qui est une autre forme d'agression contre les cellules et les organes.
Dans cette étude française, plusieurs extraits de propolis ont démontré de très bons effets anti-AGE et antioxydants. Les analyses ont révélé que le composé le plus actif est une substance appelée pinobanksine-3-acétate.
Une étude croate de 2012 a d'ailleurs trouvé que la propolis diminue les atteintes rénales dans un modèle de néphropathie diabétique chez la souris.
La propolis pourrait donc se révéler intéressante dans la prévention de certaines maladies chroniques et chez le diabétique. Parmi les autres substances ayant démontré un effet contre les AGE figurent notamment l'acide alpha-lipoïque, la carnosine, la vitamine B6, l'aminoguanidine, les folates. La vitamine E pourrait aider à contrôler certaines des conséquences cellulaires néfastes des AGE.
PLUS: Renforce les défenses naturelles, fortifiante
La propolis est une substance résineuse d'une couleur allant du jaune au brun, collectée par les abeilles sur diverses plantes. Elles utilisent la propolis comme véritable ciment de la ruche et pour la défendre contre les bactéries, champignons et autres envahisseurs.
Matière végétale produite pour garantir l'asepsie de leur ruche, la propolis, pure ou liquide, est réputée depuis l'Antiquité pour ses effets bénéfiques dans le traitement et la prévention des affections respiratoires. Excellent immunostimulant, elle se révèle un antibiotique et un cicatrisant très actifs
Soulage les douleurs musculaires et rhumatismales. Calme et cicatrise les brûlures et les coups de soleil.
Les vertus anti-infectieuses de la propolis et les bienfaits de son action désinfectante ont été prouvés, au cours des siècles. Ses propriétés antibiotiques, particulièrement efficaces contre des microbes de plus en plus puissants, en font un allié de poids dans la lutte contre toutes les infections et maladies à transmission virale, telles que le rhume, la grippe, les maux de gorge, la bronchite ou l'angine. Ses pouvoirs anti-inflammatoires et antidouleur soulagent les patients souffrant de toux chronique, de laryngites, de rhinites et d'otites. Son action antifongique favorise l'élimination des germes et des champignons.
Toute la matière est utilisée en phytothérapie, après un lavage et une élimination de la cire.
Flavonoïdes (dont chrysine, pinocembrine, galangine, quercétine); acides caféiques, feruliques et benzoïques; vanilline ; huiles essentielles (pinène, eugénol, guiaol); vitamines; oligo-éléments (notamment silice, zinc et fer). La matière compte plus de 400 composés, dont la répartition varie significativement selon les ruches et les périodes de l'année.
Composition de la propolis
La propolis contient plus de 300 molécules actives identifiées. Elle est composée globalement de 50 % de résines et baumes, 30 % de cire, 10% d'huiles essentielles, 5 % de pollen et 5 % de matières minérales et organiques. L'apiculteur peut extraire la majorité des cires et obtenir un extrait appelé propolis pure. Cette propolis pure est composée à 100 % de molécules actives d'intérêt pharmacologique tels que flavonoïdes (pinocembrine, galangine, quercétine, acide caféique...), composés phénoliques (acides aromatiques, esters d'acides aromatiques), huiles essentielles et quelques autres composés organiques puissants (acides gras, sucres…).
Ce que la propolis peut faire pour vous
Réduit le risque de récidive de l'herpès labial et génital. Antispasmodique, efficace contre l'acidité gastrique et les inflammations de l'intestin ou du colon, tout en régénérant la flore.
L'herpès génital est habituellement soigné par un antiviral, l'acyclovir. Dans le cadre d'une étude publiée en 2000, des chercheurs ukrainiens ont comparé l'efficacité d'une pommade à l'acyclovir à celle d'une pommade contenant 3 % de propolis chez 90 volontaires souffrant d'herpès génital. Résultat : la propolis s'est montrée plus efficace que le médicament pour guérir les lésions liées à l'herpès et pour soulager les symptômes.
Soigner les vaginites
Prévient et guérit les mycoses vaginales, même récidivantes.

La pommade à la propolis peut aussi être une arme efficace pour guérir les vaginites, des infections de la sphère vaginale. Dans une étude publiée en 1995, des chercheurs cubains ont traité 40 femmes souffrant de vaginites aiguës avec une pommade contenant 5% de propolis et toutes ont été guéries par ce traitement. Une autre étude a été menée en 2004 sur des femmes souffrant de vaginite chronique qui ont vu une nette amélioration de leurs symptômes grâce à la propolis.
Améliorer l'hygiène buccale
La propolis peut s'avérer utile pour lutter contre certaines infections de la bouche. Il est notamment utilisé sous forme de bain de bouche ou de dentifrice. Améliore l'hygiène bucco-dentaire (prévention des caries et des aphtes) et diminue les douleurs associées aux parodontites et aux gingivites.  Des études suggèrent que ces formulations pourraient aider à guérir des infections buccales comme les plaies de la muqueuse, les abcès ou les phlegmons, des infections de la bouche. Une étude menée en 1999 sur 26 personnes se plaignant d'avoir les dents sensibles suggère qu'un dentifrice à la propolis pourrait réduire les douleurs dentaires provoquées par le chaud ou le froid.
Dans une étude publiée en 2006, des chercheurs brésiliens ont testé in vitro l'efficacité de la propolis pour lutter contre différents agents pathogènes qui s'attaquent à la bouche. Ils ont montré qu'elle était efficace contre E. salivarius, S. sanguinis, S. mitis, and C. albicans, des bactéries et champignons qui sont responsables d'affections au niveau de la bouche.
Prévenir et traiter les infections respiratoires
Maladies des voies respiratoires ou ORL d'origine bactérienne, atteintes virales ou inflammatoires (maux de gorge, rhumes, toux, pharyngites, sinusites, laryngites, angines, otites, rhinites), extinction de voix, cicatrisation des plaies.
La propolis aurait des vertus bien documentées pour prévenir et même soigner les infections respiratoires comme le rhume et la grippe. Ce pouvoir anti-infectieux est lié aux flavonoïdes contenus dans la propolis. Comment agissent-ils? Les virus sont contenus dans une enveloppe protéique qui le protège. Lorsque le virus pénètre dans un organisme, cette enveloppe s'ouvre libérant le matériel viral pathogène. Les flavonoïdes contenus dans la propolis inhibent l'enzyme responsable de la décapsulation du virus. Celui-ci reste donc prisonnier de son enveloppe, le contenu génétique du virus n'est pas libéré dans l'organisme ce qui l'empêche d'être infectieux et de se proliférer. Des chercheurs russes ont traité des souris avec un extrait alcoolique de propolis à 5 % à l'aide d'un aérosol. Deux heures plus tard, ils ont infecté ces souris avec le virus de la grippe (Influenza). Résultat: le prétraitement à la propolis inhibe totalement la prolifération du virus.
Dès les années 1980, plusieurs études mont mis en avant les bénéfices de la propolis contre les infections respiratoires. Une étude polonaise menée en 1989 chez 50 personnes montrait que la propolis était efficace pour diminuer les symptômes du rhume. L'administration de propolis sous forme de spray nasal a également permis de diminuer le nombre de rhino-pharyngites chez 94 enfants en bas âge.
Soulager les brûlures
La propolis serait au moins aussi efficace que certains médicaments pour soulager les brûlures et faciliter la cicatrisation. En 2002, des chercheurs américains ont comparé l'efficacité d'une crème à la propolis à un médicament classiquement utilisé pour traiter les brûlures, le sulfadiazine d'argent. Des patients présentant des brûlures au deuxième degré ont reçu l'un ou l'autre des traitements. Verdict : les chercheurs ont observé que les brûlures traitées avec la pommade à la propolis généraient moins d'inflammation et cicatrisaient plus vite que les lésions soignées avec le sulfadiazine d'argent.
Lutter contre les parasites et les champignons
De nombreuses études in vitro montrent que la propolis possède des propriétés intéressantes pour lutter contre de nombreux agents pathogènes. Elle peut notamment être employée pour lutter contre le parasite Giarda intestinalis responsable de la giardiase. Une étude a d'ailleurs mis en évidence que la propolis était aussi efficace que le tinidazole, un médicament antiparasitaire classiquement employé dans le traitement de la giardiase.
Si l'on en croit le résultat d'une autre étude menée sur les vertus de la propolis, celle-ci aurait des propriétés antifongiques similaires à celles de l'itraconazole, un médicament classiquement utilisé pour lutter contre les champignons.
Lutter contre le cancer
Des travaux de recherche réalisés à l'Université de Zagreb ont été menés récemment sur la souris pour étudier les propriétés anti-tumorales de la propolis. Les chercheurs ont tout d'abord prétraité des lots de souris avec, soit une injection d'épirubicine, un agent de chimiothérapie du cancer, soit avec trois prises orales de propolis (5, 10 et 15 jours avant l'inoculation de cellules cancéreuse), ou soit par les deux pré-traitements combinés. Ces souries ont subit ensuite l'inoculation de cellules cancéreuses du carcinome mammaire de la souris. Deux semaines plus tard, les trois pré-traitements avaient réduit de façon significative le nombre de métastases développées par rapport aux souris témoins.
Une équipe japonaise a également montré que la propolis diminue les effets néfastes de la chimiothérapie en restaurant le nombre de globules rouges et blancs dans le sang.
Les chercheurs ont dans un premier temps inoculé avec des cellules cancéreuses du carcinome mammaire des lots de souris. Ces souris ont ensuite reçu pendant 5 semaines des injections quotidiennes d'un agent de chimiothérapie seul (le 5-FU) ou additionné de propolis par voie orale.
Ils ont ensuite régulièrement mesuré la teneur en globules rouges, en globules blancs et en plaquettes du sang des souries pendant les 35 premiers jours de traitement. Résultat : la propolis permet de restaurer partiellement, mais de façon significative, la teneur en globules rouges et en globules blancs.
Stimuler le système immunitaire
La propolis présente une action aussi bien au niveau de l'immunité innée que de l'immunité acquise.
Au niveau de l'immunité naturelle, la propolis augmente l'activité des macrophages et l'activité lytique des cellules “natural killer“. Au niveau de l'immunité acquise, la propolis stimule la production d'anticorps par les lymphocytes B et la différenciation des lymphocytes T, plutôt en faveur des lymphocytes T cytotoxiques. La propolis joue également un rôle d'immunorégulation.
Comment prendre de la propolis
De nombreux travaux de recherche ont montré que la quantité de propolis nécessaire pour présenter une efficacité thérapeutique varie de 600 mg à 1500 mg par jour selon la pathologie à traiter et le poids du patient. L'extrait essentiel de propolis contient de l'alcool. Il est donc préférable pour les enfants de déposer la propolis sur une biscotte et de laisser l'alcool s'évaporer.
En traitement du cancer et en accompagnement d'une chimiothérapie
En accompagnement d'un traitement chimiothérapique, 3 unidoses par jour durant un mois tout les deux mois pendant toute la durée de la chimiothérapie.
Pour renforcer le système immunitaire
40 jours avant l'hiver, une unidose par jour en deux prises, pendant 20 jours.
A renouveler tous les deux mois pour les personnes fragiles
Pour soigner les rhino-pharyngites
Une unidose en gargarisme dans un peu d'eau chaude (pas d'eau froide car la propolis ne s'y dissout pas bien). Cela calme la douleur immédiatement.
Pour limiter caries dentaires et plaque dentaire
Quelques gouttes sur la brosse à dent ou une dose à garder dans la bouche avant de s'endormir.
LA PROPOLIS, NOUVEAU REMEDE CONTRE LA CHUTE DES CHEVEUX?
Dans une étude expérimentale, les poils repoussent plus rapidement après application de propolis
De nombreuses vertus sont attribuées à la propolis: elle a une activité antivirale et antifongique, peut prévenir et traiter les infections respiratoires, traiter l'herpès génital, améliorer l'hygiène buccale, s'opposer aux radicaux libres et aux produits de glycation avancé (AGE) responsables de vieillissement accéléré…et elle serait même efficace pour booster la repousse des cheveux ! C'est ce que suggère une nouvelle étude japonaise menée sur des souris et parue dans le Journal of Agricultural and Food Chemistry.
La propolis est une résine qui sert à recouvrir toutes les surfaces intérieures de la ruche afin d'en assurer l'étanchéité et la solidité. La propolis est sécrétée par les bourgeons de certains arbres. Les abeilles prélèvent la propolis en la récoltant sur leurs pattes arrières et la ramènent à la ruche. La propolis contient plus de 300 molécules actives identifiées. Par extraction, l'apiculteur peut obtenir de la propolis pure composée à 100 % de molécules actives d'intérêt pharmacologique tels que flavonoïdes, composés phénoliques, huiles essentielles et quelques autres composés organiques puissants (acides gras, sucres…).
La propolis est efficace contre les bactéries, les virus Lles flavonoïdes qu'elle contient lui permettent d'être eicace contre le virus de la grippe. La propolis est souvent utilisée pour traiter les plaies et pour accélérer la guérison des aphtes et les poussées d'herpès génital. Pris sous forme de bain de bouche, elle peut aussi aider à apaiser après une chirurgie orale. La propolis est également utilisée dans les traitements des affections dermatologiques, comme les brûlures et l'acné par exemple. Elle est aussi active contre les candidoses.
Une étude précédente a montré que la propolis pouvait favoriser la multiplication des cellules contribuant à la repousse du cheveu. Dans cette nouvelle étude, les chercheurs ont donc voulu savoir si la propolis pourrait favoriser l'apparition de nouvelles mèches de cheveux. Ils ont utilisé des souris qu'ils ont rasées ou épilées sur le dos. Les chercheurs ont ensuite appliqué de la propolis sur la peau de certaines souris.
Les résultats montrent que les poils des souris ayant reçu de la propolis ont repoussé plus vite que ceux des souris n'ayant pas reçu de propolis. Le nombre de cellules impliquées dans la croissance des cheveux a augmenté après l'application de la propolis. « La propolis stimule la croissance des cheveux en induisant la prolifération des kératinocytes» disent les auteurs.
Les chercheurs ont testé la propolis sur des souris pour lesquelles une repousse de poils était possible, à la différence d'une souris "chauve". Cependant, les scientifiques soulignent que la perte de cheveux est souvent le résultat d'une inflammation. Or, étant donné que la propolis a des propriétés anti-inflammatoires, les chercheurs s'attendent à ce qu'elle puisse aussi aider à traiter la calvitie.
Voilà une étude qui pourrait redonner de l'espoir à tous les hommes et les femmes qui perdent leurs cheveux même si des études complémentaires seront nécessaires pour confirmer l'hypothèse des chercheurs.
MALADIES LIEES A L'AGE
La propolis a des propriétés anti-oxydantes et anti-glycation intéressantes pour prévenir les maladies liées à l'âge et les complications du diabète.
La propolis pourrait entrer dans l'arsenal des produits naturels anti-vieillissement. Une étude française révèle qu'expérimentalement la propolis permet de réduire le niveau de composés potentiellement toxiques appelés produits de glycation avancés (en anglais : advanced glycation endproducts ou AGE).
La propolis est une résine qui enduit les bourgeons de certains arbres. Les abeilles prélèvent la propolis sur les bourgeons des arbres en la récoltant sur leurs pattes arrières et la ramènent à la ruche.
Les AGE, qui sont apportés par certains aliments ou fabriqués par l'organisme dans le diabète, jouent un rôle dans des maladies comme Alzheimer. Ils sont à l'origine des complications du diabète comme les rétinopathies et les néphropathies. Les AGE augmentent aussi le stress oxydant, qui est une autre forme d'agression contre les cellules et les organes.
Dans cette étude française, plusieurs extraits de propolis ont démontré de très bons effets anti-AGE et antioxydants. Les analyses ont révélé que le composé le plus actif est une substance appelée pinobanksine-3-acétate.
Une étude croate de 2012 a d'ailleurs trouvé que la propolis diminue les atteintes rénales dans un modèle de néphropathie diabétique chez la souris.
La propolis pourrait donc se révéler intéressante dans la prévention de certaines maladies chroniques et chez le diabétique. Parmi les autres substances ayant démontré un effet contre les AGE figurent notamment l'acide alpha-lipoïque, la carnosine, la vitamine B6, l'aminoguanidine, les folates. La vitamine E pourrait aider à contrôler certaines des conséquences cellulaires néfastes des AGE.
Dosage
Le fait de recourir à des préparations standardisées permet d'utiliser plus rapidement la propolis, sans qu'il soit nécessaire de la traiter, après la récolte. Les produits qui rencontrent le plus de succès sont les gélules, les préparations en poudre et les solutions, mêlant huiles et propolis liquide. Il est possible de réaliser soi-même de nombreuses préparations:
Sirop contre la toux: mélanger 5 gouttes de propolis pure dans 150 ml de tisane de thym . Ajouter du miel et du jus de citron pour le goût. Boire 1 cuillère à soupe, trois fois par jour.
Miel: émietter 10 g de propolis pure et les mélanger soigneusement à 500 g de miel. A consommer à volonté.
Cataplasmes: diluer de la teinture mère de propolis bio et appliquer localement sur les plaies ou les parties douloureuses.
Assez similaire à un complément alimentaire, la propolis présente l'avantage de n'avoir aucun seuil de toxicité.
Attention
A éviter en cas d'allergie reconnue aux différents produits de la ruche.
Effets indésirables: Peu nombreux, sans gravité et réversibles, les effets indésirables sont généralement liés à des réactions allergiques aux produits apicoles. Urticaire, asthme ainsi que légère insuffisance rénale et respiratoire sont les principaux troubles constatés.
Un risque d'allergie croisée semble exister avec le baume du tigre et le baume du Pérou ainsi qu'avec des préparations à base de peuplier baumier.
En raison du risque de développer une sensibilité puis une allergie aux produits apicoles, prendre de la propolis au quotidien, sans réelle nécessité, n'est pas conseillé. Il semble nécessaire de privilégier des cures ponctuelles, de trois semaines minimum à trois mois maximum. Utiliser des préparations standardisées du commerce permet d'évaluer sa consommation personnelle, même si l'absorption de fortes doses ne présente aucune toxicité. Selon le principe de précaution, il convient donc de ne pas donner de propolis aux femmes enceintes et aux enfants de moins de 3 ans.
La recherche
Selon une étude de l'université de Chicago de 2012, la propolis contient un composé de phénéthylester d'acide caféique (CAPE), dont les propriétés antimitogènes pourraient ralentir la croissance des cellules cancéreuses, évoluant notamment dans la prostate. D'autres recherches portent sur son utilisation lors de chimiothérapies, pour en alléger les effets secondaires. Les résultats obtenus au Japon, par Mizukami (cancérologue japonais), montrent un net ralentissement de la destruction des globules blancs et des plaquettes ainsi qu'une réelle stimulation de l'immunité, permettant une guérison plus rapide.
Comme la gelée royale ou le miel, la propolis présente de nombreux avantages pour la santé. En voici 3.
La propolis est une résine qui enduit les bourgeons de certains arbres. Les abeilles prélèvent la propolis sur les bourgeons des arbres en la récoltant sur leurs pattes arrières et la ramènent à la ruche. Antiseptique, anti-infectieuse, antifongique, la propolis entre dans l'arsenal pharmaceutique des produits de la ruche. Voici 3 de ses vertus, parmi de nombreuses autres.
1. Soulager les brûlures
La propolis serait au moins aussi efficace que certains médicaments pour soulager les brûlures et faciliter la cicatrisation. En 2002, des chercheurs américains ont comparé l'efficacité d'une crème à la propolis à un médicament classiquement utilisé pour traiter les brûlures, le sulfadiazine d'argent (1). Des patients présentant des brûlures au deuxième degré ont reçu l'un ou l'autre des traitements. Verdict : les chercheurs ont observé que les brûlures traitées avec la pommade à la propolis généraient moins d'inflammation et cicatrisaient plus vite que les lésions soignées avec le sulfadiazine d'argent.
2. Lutter contre les parasites et les champignons
De nombreuses études in vitro montrent que la propolis possède des propriétés intéressantes pour lutter contre de nombreux agents pathogènes. Elle peut notamment être employée pour lutter contre le parasite Giarda intestinalis responsable de la giardiase. Une étude a d'ailleurs mis en évidence que la propolis était aussi efficace que le tinidazole, un médicament antiparasitaire classiquement employé dans le traitement de la giardiase (2).
Si l'on en croit le résultat d'une autre étude menée sur les vertus de la propolis, celle-ci aurait des propriétés antifongiques similaires à celles de l'itraconazole, un médicament classiquement utilisé pour lutter contre les champignons (3).
3. Lutter contre le cancer
Des travaux de recherche ont été menés sur la souris à l'Université de Zagreb pour étudier les propriétés anti-tumorales de la propolis (4). Les chercheurs ont tout d'abord prétraité des lots de souris avec, soit une injection d'épirubicine, un agent de chimiothérapie du cancer, soit avec trois prises orales de propolis (5, 10 et 15 jours avant l'inoculation de cellules cancéreuse), ou soit par les deux prétraitements combinés. Ces souries ont subit ensuite l'inoculation de cellules cancéreuses du carcinome mammaire de la souris. Deux semaines plus tard, les trois prétraitements avaient réduit de façon significative le nombre de métastases développées par rapport aux souris témoins.
Une équipe japonaise a également montré que la propolis diminue les effets néfastes de la chimiothérapie en restaurant le nombre de globules rouges et blancs dans le sang (5). Les chercheurs ont dans un premier temps inoculé avec des cellules cancéreuses du carcinome mammaire des lots de souris. Ces souris ont ensuite reçu pendant 5 semaines des injections quotidiennes d'un agent de chimiothérapie seul (le 5-FU) ou additionné de propolis par voie orale. Ils ont ensuite régulièrement mesuré la teneur en globules rouges, en globules blancs et en plaquettes du sang des souries pendant les 35 premiers jours de traitement. Résultat: la propolis permet de restaurer partiellement, mais de façon significative, la teneur en globules rouges et en globules blancs.
Références
1. Gregory SR, Piccolo N, et al. Comparison of propolis skin cream to silver sulfadiazine: a naturopathic alternative to antibiotics in treatment of minor burns. J Altern Complement Med. 2002 Feb;8(1):77-83.
2. Miyares C, Hollands I, et al. Clinical trial with a preparation based on propolis "propolisina" in human giardiasis. Article en espagnol, résumé en anglais. Acta Gastroenterol Latinoam. 1988;18(3):195-201.
3. Silici S, Koc AN. Comparative study of in vitro methods to analyse the antifungal activity of propolis against yeasts isolated from patients with superficial mycoses. Lett Appl Microbiol. 2006 Sep;43(3):318-24.


Existe en Gélules

Faites votre extrait liquide Recettes

Poivre noir

Cliquez pour agrandir l'imageLe poivre noir
Le poivre noir est un remède courant de la médecine traditionnelle chinoise qui possède différents atouts santé, notamment anti-inflammatoires. Son principal composé actif, phénolique, est la pipérine.
Des chercheurs chinois ont voulu tester l'activité anti-inflammatoire de la pipérine sur des cellules de cartilage humain (1). En effet, dans l'arthrose, le cartilage des articulations se dégrade en raison de l'inflammation, entraînant des douleurs. Les scientifiques ont traité ces cellules touchées par l'arthrose avec du poivre noir. Ils ont observé que l'activité inflammatoire des cellules était inhibée. La pipérine empêchait l'expression de médiateurs de l'inflammation; elle pourrait donc être efficace contre les douleurs de l'arthrose.
Sources
Robert Caesar, Valentina Tremaroli, Petia Kovatcheva-Datchary, Patrice D. Cani, Fredrik Bäckhed, Crosstalk between Gut Microbiota and Dietary Lipids Aggravates WAT Inflammation through TLR Signaling, Cell Metabolism, 27 août 2015, ISSN 1550-4131. DOI: 10.1016/j.cmet.2015.07.026

Pourpier

Cliquez pour agrandir l'imageComment le reconnaître
Bien connu des jardiniers, le pourpier pousse à l'état sauvage dans les jardins. Il se reconnaît à ses feuilles ovales, courtes, luisantes, charnues qui émergent de tiges rouges très fermes.
Pourquoi en manger?
Pour un bon équilibre des graisses : le pourpier est en effet connu pour sa bonne teneur en acide alpha-linolénique (ALA), un acide gras oméga-3 trouvé dans les végétaux. 100 grammes de pourpier frais apportent 300 à 400 mg d'acide alpha-linolénique soit environ 20% des besoins quotidiens!
Très peu calorique, le pourpier possède en revanche une densité nutritionnelle élevée : c'est une bonne source de vitamine C (20 à 25 mg/100 g) et de bêta-carotène (1000 à 2000 µg/100 g) mais aussi de vitamine E (10 à 12 mg) potassium (442 mg/ 100 g), magnésium (77,5 mg/ 100 g), calcium (90 mg/100 g) et même glutathion (15 mg), le principal détoxifiant cellulaire..
En cuisine
Le plus souvent, le pourpier se consomme en salade. Mais on peut aussi le déguster cuit en potage, dans une omelette (en l'ajoutant en fin de cuisson), ou frit dans l'huile d'olive avec des tomates, de la féta et de l'ail.
Il ne se conserve pas plus de 2 jours au réfrigérateur.

Rodhiola Roséa

Cliquez pour agrandir l'imageIl s'agit d'une plante vivace utilisée uniquement pour sa racine.
La Rhodiola rosea est connue pour ses multiples vertus tonifiantes, fortifiantes et revigorantes. Ses propriétés avérées ont été rendues publiques et, aujourd'hui, la rhodiole est utilisée dans la composition d'huile essentielle de citronnelle et de milliers de produits pharmaceutiques et thérapeutiques servant surtout à réchauffer l'organisme et le corps.
Utilisée depuis la nuit des temps pour ses propriétés bioénergétiques, elle a fait ses preuves dans le traitement du mauvais sommeil, des dépressions nerveuses mineures et dans les troubles du système nerveux. Les chercheurs russes ont classé Rhodiola Rosea dans la catégorie des plantes adaptogènes. 28 composants ont été isolés dans les racines et dans la partie supérieure de la plante. Ayant constaté ses remarquables propriétés anti-stress (psychique ou physiologique) les chercheurs russes et asiatiques viennent de démontrer également son intérêt dans le traitement énergétique de l'asthénie, l'irritabilité, les sautes d'humeur, l'hypertension, les maux de tête et la fatigue.
Utilisation interne
Action positive sur le système digestif: protège le foie contre les toxines chimiques, alimentaires et médicamenteuses, hépatoprotectrice, prévention des cancers, prévention du cancer de la prostate, syndrome de l'intestin irritable, augmente l'appétit. Troubles intestinaux: troubles gastro-intestinaux, coliques néphrétiques, anti-parasitaire. Troubles cardiaques: hypertension, circulation sanguine (régulation), régularise le rythme cardiaque, cardio-protecteur, notamment après une chimiothérapie, spasmophilie. Equilibrante: stress, asthénie, dépression, problème affectif, surmenage, fibromyalgie, équilibre nerveux, stimule l'humeur positive, améliore la fonction sexuelle et la libido. Prévention de la maladie de Parkinson, de la maladie d'Alzheimer. Sommeil, fatigue, sport: affaiblissement de l'organisme, fatigue physique, fatigue chronique. Elle augmente la capacité d'endurance, la résistance au froid, la résistance au mal d'altitude (oxygénation du sang).
La rhodiole permet une amélioration des performances et une diminution du temps de récupération. Très appréciée des sportifs puisqu'elle n'est pas considérée comme dopante.
Utilisation externe
Affections dermatologiques: antirides, anti-âge; contribue au ralentissement du vieillissement des tissus et de la peau.
Dosage tisane
Préparée en tisane, protège le foie contre les toxines chimiques. Son utilisation est alors réglementée. La rhodiole doit être prise le matin et le midi. Cette plante stimule l'humeur et permet de lutter contre la déprime en augmentant la disponibilité du cerveau et en restant éveillé. Il est conseillé de la prendre à jeun, trente minutes avant de manger.
En infusion, poudre, tisane ou décoction: 350 à 550 mg/jour pendant sept jours de cure, suivis de sept jours de pause. Augmentez la dose pour les efforts sportifs, en montagne et en altitude. Boire de 1 à 3 tasses par jour.
Préparation maison: râpez la racine pour obtenir de la poudre. Faire bouillir de l'eau et versez la poudre ou encore la racine découpée en lamelles. Laissez mijoter de cinq à dix minutes, boire chaud ou tiède. Cette préparation permet de garder la forme et de récupérer rapidement.
Dosage tisane
Préparée en tisane, protège le foie contre les toxines chimiques. Son utilisation est alors réglementée. La rhodiole doit être prise le matin et le midi. Cette plante stimule l'humeur et permet de lutter contre la déprime en augmentant la disponibilité du cerveau et en restant éveillé. Il est conseillé de la prendre à jeun, trente minutes avant de manger.
En infusion, poudre, tisane ou décoction: 350 à 550 mg/jour pendant sept jours de cure, suivis de sept jours de pause. Augmentez la dose pour les efforts sportifs, en montagne et en altitude. Boire de 1 à 3 tasses par jour.
Préparation maison: râper la racine pour obtenir de la poudre. Faire bouillir de l'eau et verser la poudre ou encore la racine découpée en lamelles. Laisser mijoter de cinq à dix minutes, boire chaud ou tiède. Cette préparation permet de garder la forme et de récupérer rapidement.
Précautions d'emploi
Evitez de la prendre le soir, car elle peut provoquer l'insomnie. Chez les personnes diabétiques, il est nécessaire de consulter un médecin qui déterminera la posologie à suivre.
Contre-indications
La plante est déconseillée aux femmes enceintes et à celles qui allaitent, aux personnes souffrant d'une maladie rénale ou de cirrhose.
Effets secondaires
Consommées à haute dose, les racines peuvent être toxiques. Diminuer le dosage en cas d'excitation, puis l'augmenter progressivement. Excitation aiguë, hypertension.
Synergie
Rhodiola rosea + Ginseng: concentration, énergie, hautes performances sportives et sexuelles;
Rhodiola rosea + menthe poivrée, mélisse: stress, équilibre nerveux, dépression;
Rhodiola rosea + curcuma: digestion, protection du foie;
Rhodiola rosea + Goji: fatigue chronique, sommeil.
Interactions avec des médicaments
Interaction possible avec les antibiotiques, les sédatifs, le paracétamol, les antidépresseurs, les antiviraux, les oestrogènes, les opiacés ou encore les stimulants du cerveau.
Avertissement
La rhodiole soutient à la fois les besoins de dépenses et de récupération. Par conséquent, elle doit être prise avec modération. L'abus peut engendrer une lassitude extrême et des vertiges.
Les recherches
La plante a été testée sur des athlètes russes et même sur des cosmonautes et les recherches ont conclu qu'elle rend plus rigoureux au travail et prévient le mal d'altitude. La rhodiole a été dès lors inscrite dans la pharmacopée russe en 1969. Les montagnards de Chine, de Sibérie et du Tibet ont aussi découvert qu'elle présente des vertus toniques et fortifiantes, mais surtout qu'elle peut pallier le manque d'oxygène dû à l'altitude. À l'heure actuelle, la rhodiole présente neuf vertus phytothérapiques notables. D'autres recherches sont en cours pour confirmer les vertus de la les vertus de la plante en matière de diabète, il se pourrait en effet qu'elle agisse favorablement sur la production d'insuline.

Achetez ici: Phyto


Existe en Gélules

Rose musquée (Huile)

Cliquez pour agrandir l'imageRoseta mpsqueta
Au Chili, les gens utilisent les fruits du rosier muscat en délicieuses confitures comme nous le faisons avec les fruits de l'églantier que nous connaissons sous le nom de cynorhodon. Le docteur Amin Carlos, dans les années 70 en fait l'objet de son étude. D'après son travail, les graines du fruit contiennent une huile très riche en acides gras polyinsaturés 80%. Il note que cette huile est exceptionnellement équilibrée dans les deux acides gras poly et non insaturés que notre organisme ne sait pas fabriquer et qui sont si importants. Ils ont une importance majeure dans la régénération cellulaire puisqu'ils interviennent dans la constitution de la membrane cellulaire. C'est un fruit très riche en vitamine C, en sucres, en fibres; huile très riche en acides gras polyinsaturés 80%; exceptionnellement équilibrée dans les deux acides gras poly et non insaturés que notre organisme ne sait pas fabriquer. Ils ont une importance majeure dans la régénération cellulaire puisqu'ils interviennent dans la constitution de la membrane cellulaire. Les milliards de cellules de notre organisme transforment les aliments en nutriments pleins d'énergie, échangent entre elles des ordres complexes, surveillent les intrus pour les chasser, les détruire, évacuent scrupuleusement les déchets de leurs métabolismes puis… elles meurent aussitôt remplacées.
Une durée moyenne de 7 ans; ce potentiel est limité par les mauvaises habitudes ou conditions d'existence. Les cellules de notre visage ont besoin d'être nourries pour produire des échanges avec les autres, éliminer déchets et toxines… l'élément le plus précieux pour elles, c'est un constituant de leur membrane appelé phospholipides: des acides gras complexes associés à l'acide phosphorique et une vitamine Inositol ou Choline dont le rôle primordial est de maintenir la membrane cellulaire en bon état de fonction harmonieuse. Ils sont synthétisés à partir de la vitamine F, acides gras poly-insaturés essentiels, ou à partir de la lécithine. Lorsque les cellules de la peau sont carencées en phospholipides, elles ne peuvent entretenir leurs membranes. Des rides ou vergetures apparaissent, s'approfondissent. En présence ces cicatrices, c'est la fabrication de nouvelles cellules qui est nécessaire à la régénération du tissu cutané; là encore, les phospholipides doivent être présents en quantité importante.
Au Chili, les études sont réalisées sur les cicatrices récentes ou non de diverses origines avec des dermatologues qui testent l'huile de rose musquée sur des brûlures, coupures, cicatrices chirurgicales ou abrasions: 97% de résultat positifs sur 1 à 4 mois de durée de traitement: régénération épidermique; atténuation des cicatrices (brûlures, coupures); taches de vieillesse et flétrissement de la peau; maintien de la texture et de la fraîcheur de la peau, vergetures et peaux très sèches et ridées. Seule contre-indication: l'acné en cours d'évolution; Les cicatrices d'acné anciennes sont, elles, parfaitement traitées.
La rose musquée est utilisée comme l'un des plus puissants régénérateurs naturels de la peau qui soit. Elle ne cause aucun effet secondaire, et est une grande alliée pour:
La peau du visage: L'usage régulier de l'huile de rose musquée rajeunit la peau, a une action antirides, et agit sur les poches sous les yeux et les cernes.
Les vitamines et nutriments contenus dans la rose musquée aident à lutter contre le vieillissement cutané, défroisse les paupières, adoucit et tonifie la peau.
Le corps: La très riche composition de la rose musquée lui confère une action hydratante sur la peau, donnant à la peau du corps douceur et satiné. Cette huile peut également être utilisée pour traiter certains problèmes de peau comme les vergetures et les cicatrices.
Les mains et les articulations: L'huile de rose musquée est un excellent hydratant pour les mains, qui perdent leur texture avec le passage du temps.
L'huile de rose musquée est également utilisée sur les coudes, les talons, les genoux, pour pallier la tendance naturelle à la sécheresse de ces parties du corps. 
Application:
L'huile de rose musquée et les produits dérivés s'utilisent généralement en applications sur la peau, à une fréquence de une à trois applications par jour avec des massages circulaires jusqu'à ce que la peau ait absorbé l'huile. Les résultats de cette huile à grande capacité régénératrice se voient en général dès la 4éme à la 8éme semaine de traitement continu.
La recherche
Les vieillissements produits sur la peau par l'action du soleil C'est-à-dire le photo vieillissement, très communs dans tous les pays au climat chaud. Pour cette étude, 20 femmes avec les rides extérieures, taches brunes sur les paupières et peau intensément bronzée, âgée entre 25 et 35 ans, qui passent habituellement 3 mois de de l'été sur la plage, ont été évalués. Toutes ont appliquées l'huile de rosehip sur leur visage pendant quatre mois. Des changements cruciaux ont été notés, commençant pendant la troisième semaine. Premièrement, les rides extérieures ont commencé à disparaître, des taches en croissance se fanent jusqu'au dernier mois, la disparition étaient presque totale. La peau était lisse et fraîche et les taches brunes avaient presque disparues.
Huile de rose musquée appliquée aux cicatrices chirurgicales Dix femmes de 45 à 68 ans, qui avaient souffert unilatéralement ont appliquées l'huile de rose musquée après que les points chirurgicaux aient été enlevés. Après lavage du secteur avec du savon, de l'eau tiède et après un séchage soigneux, l'huile a été appliquée par massage doux. Après trois mois d'application de l'huile deux fois par jour (matin et soir) les cicatrices étaient moins évidentes, sans morceaux, et l'élasticité de la peau s'était améliorée, tout en améliorant la couleur du secteur. Des observations ont été effectuées pendant quatre mois après les opérations et les médecins ont indiqué que la santé de la peau s'améliorait considérablement, permettant l'implantation de la prothèse ou de la chirurgie plastique dans de meilleures conditions qu'avec les patients qui n'avaient pas été traités. Les médecins de la clinique de dermatologie de l'université de Séville ont employé l'huile de musquée, en même temps que d'autres thérapies, pour traiter le marquage post-opératoire, de la chirurgie et du traitement de rose au laser. Pendant environ six mois d'utilisation, les résultats ont été excellents dans plus de 90% des cas. Avec les cicatrices d'acné les résultats sont également encouragent, même là où la marque est présente depuis plus de 20 ans (n'employez pas l'huile si l'acné est encore en activité.).
4. La peau brûlée Dans une étude sur 90 patients qui ont souffert de brûlures, un traitement de quatre mois d'huile de musquée de rose a eu comme conséquence l'amélioration de 97% par rapport à leur état initial. J. F. Oliver, témoignent en Décembre 1996 dans le numéro 25 de Graisses et Pétroles que : Le Docteur Leonardo Rusowsky, chirurgien à l'hôpital d'Enrique Deformes à Santiago, au Chili, et président temporaire de la société pour l'aide aux enfants brûlés, est actuellement á la recherche des propriétés curatives d'huile de Mosqueta de rose et a déclaré que la texture s'améliore, que la qualité de la peau augmente son élasticité, qu'elle s'aplatit hors du marquage et améliore la couleur des cicatrices et de la peau environnante.
Radiothérapie Le Docteur Hans Harbst, Directeur de la radiologie pour l'Armée de l'Air et oncologiste chiliens à la clinique d'Indisa à Santiago, a déclaré : "Comme radiotherapiste, j'ai travaillé avec plusieurs patients qui ont été traités et ont, par conséquence, des cicatrices. En outre, le rayonnement auquel ils sont exposés peut produire des effets secondaires sur la peau telle que des inflammations, et tacher la peau. Ces effets sont, dans la plupart des cas, inévitables parce que de la même manière un chirurgien laisse une cicatrice quand il ou elle opère, une marque sur les secteurs rayonnés, qui ne sont pas des dommages en tant que le tel mais des réactions de peau ". Il a continué, "ceci est un problème pour le patient, particulièrement quand il ou elle sont laissés avec des marques dans les secteurs exposés à la vue comme le visage, la tête ou le cou. J'ai appliqué l'huile de Rose musquée sur tous les types de peau. L'huile de Rose musquée agit sur des cicatrices réduisant l'hyper-pigmentation, aplatissant l'hypertrophia (cicatrices encombrantes) et se desserrant vers le haut des cordes fibreuses. Tous ces effets finissent vers le haut dans une atténuation presque complète de la cicatrice". L'huile de rose musquée a donc aidé dans le rétablissement des milliers de victimes de brûlure et est actuellement employée par plusieurs équipes de chirurgiens plastiques dans le traitement des cicatrices.

Achetez ici les cynorrhodons: Phyto

et faites de la confiture

Confiture de pétales de roses ou de cynorrhodons

Ingrédients: 800 g de pétales de roses
100 g de miel
500 m d'eau; 1 Jus d'un citron
Détacher et bien nettoyer les pétales des roses fraîches ou des cynorrhodons. Hacher très finement. On peut se servir d'un ciseau.
Placer les pétales dans un chaudron. Puis, en comptant une partie de miel et une partie d'eau pour deux parties de pétales, faire mijoter doucement le tout pendant environ 30 minutes.
Surveiller de près et brasser à quelques reprises. Quelques minutes (environ 3 minutes) avant la fin de la cuisson, incorporez le jus de citron au mélange.

L'huile se trouve ici: Huiles

Romarin bio

Cliquez pour agrandir l'image Confort digestif, rhumatismes, anti-inflammatoire, stimulant, antiseptique
Protège le foie, les bronches et voies respiratoires.
Anémies, asthénie, vertiges, troubles nerveux et dépressifs.
Spécialement recommandé aux convalescents, surmenés, dépressifs et aux personnes sujettes aux palpitations, à l'atonie digestive car il tonifie et augmente la sécrétion biliaire tout en favorisant son évacuation.
Faites des fumigations contre l'asthme
Tisanes Refroidissements, maux de tête, toux, coqueluche, états fébriles: faites bouillir quinze minutes, filtrer et sucrer avec du miel de romarin ou de thym et boire plusieurs fois dans la journée
Teinture
Digestion difficile: Faites macérer une semaine dans un quart de litre d'alcool, 40 g de feuilles, filtrez et prendre dix à 15 gouttes dans un peu d'eau
Compresses anti-rhumatismes faites une décoction avec beaucoup de feuilles, les placer dans un linge fin et appliquez sur entorse ou violente ecchymose ou bien tremper les compresses dans une eau fortement macérée.
Beauté
Bain tonique avec 250g de plante séchées, rangées dans une gaze ou un gant de toilette fermé à placer dans la baignoire ou attaché au robinet pour que l'eau diffuse la décoction.
Lotion tonique faites infuser dans 1 l d'eau bouillante, 50 g de romarin à laquelle vous ajoutez le même poids de pelures d'orange. Ne pas garder plus de deux jours au réfrigérateur.
Achetez les eaux florales, à mélanger dans une bouteille en verre Eaux
Cuisine
Partout! A saupoudrer sur la viande, dans les soupes et pour la conservation des graisses
Romarin frais dans les salades
Pour les marinades
Dans les légumineuses pour lutter contre les flatulences
En tisane: rhumatismes

Beauté: lotion astringente
Jetez une poignée ou deux de thym et de romarin dans 1 l d'eau bouillante et lotionner pour une sensation de fraîcheur: à utiliser le jour-même

Existe en tisanes Phyto - Epices
Gélules - Poudre
H.E.

Sarriette 

Cliquez pour agrandir l'imageSatureja montana
Surnommée depuis l'antiquité "l'herbe des satyres" une divinité grecque à corps humain portant des cornes et affublée de pieds de bouc. Dénommée aussi "l'herbe du bonheur"*
Le Marquis de Sade a offert à ses invités de petits chocolats contenant de la poudre de sarriette et après, il s'en est suivie une orgie spectaculaire….
Au Moyen-Âge, sa culture est formellement interdite dans les monastères afin de préserver la méditation religieuse. Les médecins la prescrivent contre l'impuissance et la frigidité.
Faites une infusion de sarriette corsée de poivre et vous retrouverez rapidement vigueur et énergie.

Digestion

Stomachique, carminative et antispasmodique.
Lutte contre les fermentations intestinales
Vermifuge, diarrhée obstinée, atonie de l'estomac et mauvaise digestion

Cuisine

C'est une plante assez proche du thym par ses propriétés thérapeutiques, tonifiantes et antiseptiques. Elle contient des polyphénols qui la rendent stimulante, notamment des fonctions gastriques; elle apaise les spasmes et régularise les fonctions intestinales, élimine les fermentations et favorise l'évacuation des gaz (carminative). Des résultats plus que probants ont été vérifiés en matière d'entérocolite aigue (diarrhées obstinées), d'atonie de l'estomac,de mauvaises digestions.
C'est la favorite des fèves, du cerfeuil, de l'estragon, des haricots, des lentilles et de tout les légumes secs. Toutes les viandes, en particulier l'agneau, le gibier, toutes les sauces l'apprécient également. Son nom allemand est Bohnenkraut ou herbe aux haricots vous indique dans quel domaine culinaire il faut notamment l'inscrire!
Si vraiment vous avez un peu trop forcé sur la sarriette et que vous versez dans le priapisme, (violente érection continue) croquez des feuilles de laitue ou buvez une tisane de houblon ou de nénuphar!
Très utile avec les légumineuses et tous les légumes secs.
Dans les marinades, surtout gibiers.
Dans toutes les sauces en général, sur les viandes, le gibier et son préféré: lapin domestique ou de garenne.
VIN DE SARRIETTE
Faites macérer au moins 60 g de feuilles fraîches dans du très bon vin et bous obtiendrez une boisson très tonique.
Boire un petit verre avant chaque repas.

Santé

Feuilles de sarriette: écrasez-les et appliquez le plus vite possible le jus obtenu à l'endroit de la piqûre, qui cessera rapidement d'être douloureuse.
Herbier de Gascogne

Phyto - Epices

Sauge

Cliquez pour agrandir l'imageSalvia officinalis
Fièvre, effet hypoglycémiant.
Affections bucco-pharyngées, troubles digestifs, régulation de la transpiration, troubles de la ménopause et ceux liés au cycle menstruel.
Astringente et antiseptique: en gargarismes, la sauge calme les maux de gorge et la toux du fumeur. Elle est aussi utilisée en cas de gingivite (la sauge a des propriétés anti-inflammatoires), de pharyngite, d'amygdalite ou d'aphte. Fébrifuge: elle aide à faire baisser la fièvre.
Tonique nerveux: stimulante des glandes surrénales, la sauge est conseillée en cas d'état dépressif, d'asthénie, de vertiges et d'hypotension. Digestive: la sauge facilite la digestion gastrique. Elle aide aussi à traiter les vomissements, les diarrhées et les douleurs abdominales. Stimulante hormonale: la sauge aide à régulariser les cycles menstruels ainsi qu'à calmer les douleurs des règles. Elle combat les bouffées de chaleur au moment de la ménopause, ainsi que d'autres troubles liés à cette période. Parmi les autres affections gynécologiques soignées par la sauge, citons encore la leucorrhée. Anti-sudorifique: la sauge est la plante la plus efficace pour lutter contre une transpiration excessive et pour la réguler.
La sauge tient son nom scientifique, Salvia , du latin salvare , qui signifie "guérir".
Utilisation externe
Astringente et antiseptique: les feuilles fraîches de sauge peuvent servir de soin de premier secours en cas de morsure ou de piqûre. La sauge désinfecte les plaies et aide à la cicatrisation.
Plante médicinale utilisée depuis l'Antiquité, la sauge tient d'ailleurs son nom scientifique, Salvia, du latin salvare , qui signifie "guérir". Aujourd'hui, les propriétés médicinales de la sauge sont reconnues par des comités scientifiques, dont l'Agence européenne du médicament pour "le traitement des petits problèmes digestifs ainsi que de la transpiration excessive et en application locale contre les inflammations de la bouche, de la gorge et de la peau".
Riche en thuyone, l'essence de sauge a une action tout à la fois antiseptique et emménagogue (elle stimule le flux sanguin). Ses tanins lui confèrent des propriétés tonifiantes et astringentes, alors que les acides phénoliques et les flavonoïdes font de la sauge une plante cholérétique et antispasmodique. On sait encore qu'elle contient des substances dont l'action se rapproche très fortement de celle d'une hormone oestrogénique de la femme, la folliculine. La sauge est d'ailleurs un remède connu depuis l'Antiquité pour les femmes, qu'il s'agisse de traiter l'infertilité ou de réguler les cycles menstruels.
Contient: Huile essentielle (dont 50% de thuyone), diterpènes, tanins, composés phénoliques, mucilage, estrogènes, antioxydants, vitamine K.
Tisane
En cas de maux de gorge, une infusion de sauge peut être préparée et utilisée en gargarismes jusqu'à cinq fois par jour. Dans ce cas, 1 à 3 g de feuilles séchées sont à infuser dans une tasse d'eau bouillante durant dix minutes. En usage interne, le dosage recommandé est de trois tasses par jour.
Pour faciliter la digestion, 2 ml de teinture sont à avaler avec un verre d'eau deux fois par jour.
L'Agence européenne du médicament recommande de ne pas utiliser la sauge plus de deux semaines en usage interne et une semaine en application locale.
A savoir:
L'huile essentielle de sauge contient de la thuyone, une substance abortive et neurotoxique. Pour cette raison, son utilisation est déconseillée aux femmes enceintes, mais aussi aux personnes souffrant d'épilepsie.
En respectant les doses, la sauge ne provoque que très rarement des effets indésirables, qui se traduisent dans ce cas par des nausées ou des vomissements. En revanche, au-delà de 15 g par jour, elle est susceptible de causer des palpitations, des bouffées de chaleur, des convulsions et des vertiges.
En raison de la quantité de vitamine K contenue dans la sauge et de son action anticoagulante, cette plante doit être utilisée avec précaution chez les personnes se trouvant sous traitement médicamenteux anticoagulant. La sauge est également susceptible d'interagir avec des médicaments contre l'anxiété (les benzodiazépines), les troubles psychiques (neuroleptiques) et l'épilepsie.
La recherche
Les recherches scientifiques menées sur la sauge portent tout d'abord sur son action hypoglycémiante. Après des études sur des souris, il a été démontré que si l'extrait de sauge réduit le taux de glucose dans le sang, la présence d'insuline est requise pour que la plante ait réellement un effet hypoglycémiant. Toujours chez l'animal, des études ont montré que l'acide carnosique présent dans la sauge est susceptible de réduire les triglycérides, des lipides sanguins facteurs de prédisposition aux maladies cardio-vasculaires. La sauge est également liée à la recherche sur la maladie d'Alzheimer. Il a été en effet démontré que cette plante pouvait calmer l'agitation et améliorer les fonctions cognitives, du fait d'une action combinée sur la transmission de l'influx nerveux, la baisse des réactions inflammatoires ainsi que du stress oxydatif. Toutefois, ces propriétés ne seraient efficaces qu'à un stade peu avancé de la maladie.
Santé
Les feuilles séchées fumées sont indiquées pour les asthmatiques
Interne
Tisane tonique ou digestion difficile
Faire bouillir et infuser dans un litre d'eau 50 g de feuilles de sauge. Prendre une tasse après chaque repas.
Coqueluche
Faite bouillir 5 mn, 80 gr dans 1 litre d'eau avec moitié moins de feuilles de pommes de terre. Sucrer au miel et boire une tasse à café toutes les trois ou 4 heures.
Externe
Compresses d'eau de sauge chaude: blessures, ulcères, engelures.
Faites une décoction en faisant bouillir plusieurs minutes 40 à 80 g de feuilles. Filtrez quand c'est tiédi, plongez une gaze, posez sur la plaie et laisser en contact.
Bains de bouche et gargarismes pour les aphtes et l'inflammation des gencives, les angines, amygdalites;
Faites une lotion avec 10 à 15 gramme dans un litre d'eau bouillante; laissez en contact dans la bouche le plus longtemps possible; cette préparation peut être adoucie en ajoutant 20 g de miel.
Transpiration des pieds saupoudrez de la poudre de sauge extra-fine, une petite cuillère à café, dans la chaussure avant de la fermer. Elle est anti-perspirante et anti-fatigue.
Cuisine
Parfumer les viandes, mouton, chevreau, gibier, saucisses, cochon de lait
les volailles (poulet à la sauge), l'oie (à rajouter dans la farce aux châtaignes, par ex.)
les sauces, les vinaigres.

Voir poulet à la sauge Cuisine

Existe en Gélules - Phyto - Poudre
H.E.

Spiruline 

Algue spirulineSpirulina maxima
Antioxydant, anti-âge, stimulant du système immunitaire, détoxifiant, lutte contre l'anémie et les carences, diminution du taux de cholestérol, stimulant et tonifiant de l'organisme, antiradiations, régulateur de glycémie.
Chez les sportifs ou les convalescents, la spiruline est utilisée pour éviter les carences et la fatigue musculaire. Elle protège l'organisme, stimule les défenses immunitaires et détoxifie le corps des métaux lourds. Elle permet de lutter contre les excès de cholestérol dans le sang; de rééquilibrer le taux de glycémie ; de traiter l'anémie; de réguler la satiété; de réduire les effets des rayons gamma. Elle favorise le bien-être général, équilibre le système nerveux et contribue à un meilleur sommeil.
Diminue les règles douloureuses, possède une action protectrice sur la peau, fortifie les ongles et les cheveux, favorise la guérison et la cicatrisation des blessures.
Utilisation externe
Tonifiant capillaire et cutané.
Contient de la biotine
Protéines; acides gras essentiels (dont oméga-6 et acide gamma-linolénique) ; oligoéléments ; minéraux (fer, magnésium, calcium, phosphore, potassium, sélénium, sodium, chrome). On trouve, dans la spiruline, tous les acides aminés essentiels et de nombreuses vitamines : A, B1, B2, B3, B6, B7, B8, B12 (en forte proportion), D, E, K. Très riche en bêta-carotène, la spiruline contient aussi de la chlorophylle, qui favorise l'absorption du fer dans le sang, et de la phycocyanine, qui renforce le système immunitaire.
Les dosages recommandés de spiruline varient de 1 à 5 g par jour. La poudre de spiruline séchée peut être diluée dans un verre d'eau, un jus de fruit ou une autre préparation liquide. La prise de spiruline peut s'effectuer sur du long terme et de manière quotidienne.
En cas de malnutrition et de carences alimentaires, on conseille une dose de 1 à 3 g de spiruline par jour, sur une durée de quatre à six semaines. La spiruline peut être prise à n'importe quel moment de la journée, pendant ou en dehors des repas. Lorsqu'elle est présentée sous forme de poudre, la spiruline peut être ajoutée aux aliments préparés.
Si la dose maximale recommandée est de 5 g, certains sportifs vont jusqu'à consommer 10 g par jour. Toutefois, il est conseillé de commencer un traitement par les doses les plus faibles et de les augmenter progressivement, jusqu'à 5 g.
Le plus de protéines!
La spiruline est à ce jour l'aliment le plus riche en protéines connu (60 à 70% en poids sec, contre 15 à 20% pour la viande) et, de surcroît, ses protéines contiennent à des taux élevés tous les acides aminés essentiels. Consommée régulièrement à raison d'un ou deux grammes par jour, elle renforce les défenses immunitaires et stimule l'effort physique ou intellectuel.
Elle est aussi tout indiquée aux jeunes enfants, aux femmes enceintes et aux convalescents, chez qui quatre ou cinq grammes par jour pourront utilement être administrés en cures de trois semaines. Précisons ici que la nature mucoprotéique (et non cellulosique) de sa membrane cellulaire confère à la spiruline une excellente digestibilité.

En cuisine

Son odeur, mélange de foin et de poisson séché, et sa couleur verte intense, ne sont pas à priori des plus appétissantes, mais les indéniables qualités nutritives de la spiruline méritent qu'on surmonte cette prévention et fasse l'effort de la tester. Au reste, lorsqu'elle est mélangée, à la manière d'un quelconque aromate, à des soupes, sauces, salades, boissons..., son odeur disparaît et son goût s'avère agréable.
Voir recettes Cuisine
Beauté
En masque pour le visage ou en masque capillaire pour la beauté des cheveux et de la peau: mélanger de la poudre de spiruline avec de l'eau tiède. Appliquer cette pâte en masque sur le visage ou les cheveux. Rincer à l'eau claire.
Il est important de vérifier la provenance de la spiruline, afin de s'assurer qu'elle n'est pas cultivée dans des eaux polluées.
La spiruline est déconseillée aux femmes enceintes ou à celles qui allaitent. Elle est contre-indiquée aux personnes souffrant de la goutte ainsi qu'à celles souffrant de phénylcétonurie. La spiruline est contre-indiquée en cas de fièvre et à toute personne présentant une allergie aux algues. Elle est également déconseillée aux personnes ayant des calculs rénaux ou qui ont un taux élevé d'acide urique dans le sang.
Attention
Consommée en trop fortes quantités dès le début d'un traitement, la spiruline peut générer des maux de tête. Son effet détoxifiant sur l'organisme peut entraîner des effets secondaires légers, lorsque les doses sont trop élevées en début de traitement. Elle peut alors déclencher, en plus des migraines, une légère fièvre. Toujours lorsque la dose est trop importante, la spiruline peut causer une constipation ou, au contraire, une diarrhée. Des points rouges, de faibles douleurs à l'estomac, des selles noires ou vertes peuvent survenir (dus à son effet détoxifiant sur le côlon). Au-delà de 10 g par jour, le foie peut être affaibli, de manière passagère, et des problèmes rénaux peuvent apparaitre. Lorsqu'ils se manifestent, il convient de diminuer les dosages, puis de les augmenter de nouveau, de façon progressive.

Synergie
La spiruline est souvent utilisée en alternance avec la chlorella, lors des cures de détoxification de l'organisme. Pour diminuer la fatigue, en cas de convalescence, de cholestérol ou de diabète, elle peut être associée à du ginseng, de la rhodiole, de la bardane, du curcuma ou des baies de goji.
La recherche
Des essais réalisés sur des animaux ont pu montrer une action immuno-stimulante ainsi que des propriétés antivirales, antiallergiques, anti-inflammatoires, anticancéreuses et des effets bénéfiques contre les maladies neuro-dégénératives. D'autres recherches sont en cours, afin de mettre en lumière l'efficacité de la spiruline pour réduire le taux de cholestérol. Des centaines d'études scientifiques sont menées (que ce soit in vitro ou in vivo sur des animaux) et certaines, en double aveugle, ont largement démontré les effets positifs de la spiruline sur la santé.

Existe en Gélules


Thé vert ou noir

Cliquez pour agrandir l'imageSuper anti-oxydant, anti-cancer, bon pour le coeur
Boire du thé vert ou noir tous les jours a un effet protecteur contre les maladies cardiovasculaires en raison de sa forte teneur en flavonoïdes, selon des travaux présentés vendredi devant un congrès de cardiologie. "Il faut trois tasses par jour pour que ce soit efficace", a précisé Anne-Marie Roussel, professeur de biochimie à l'Université Joseph Fourier à Grenoble (sud-est de la France), pendant les Journées européennes de la Société française de cardiologie qui se tient à Paris jusqu'à samedi.
Selon diverses études internationales parues ces dernières années, le thé pourrait jouer un rôle dans la prévention du diabète et de l'obésité, mais permettrait également de diminuer le risque de développer diverses pathologies cardio-vasculaires.
Au moins deux études font état d'une diminution des accidents vasculaires cérébraux (AVC) allant de 13 à 23 % chez les buveurs de thé réguliers.
Mais alors qu'il s'agissait quasi exclusivement d'études épidémiologiques, des chercheurs travaillent désormais sur les mécanismes d'action des flavonoïdes contenus dans le thé.
Parmi ceux-ci figure notamment l'effet vasodilatateur "qui est au coeur de la protection cardiovasculaire et aujourd'hui mesurable en clinique", selon Mme Roussel.
Elle cite également la modification du métabolisme de l'endothélium, le tissu qui forme le revêtement interne des vaisseaux sanguins.
Un dysfonctionnement de la fonction endothéliale est la première étape d'un processus pouvant mener à un accident cardiovasculaire, a expliqué pour sa part le Pr Eric Bruckert, chef du service d'endocrinologie et de prévention des maladies cardiovasculaires à l'hôpital de la Pitié-Salpêtrière à Paris.
Grâce à la mesure de la fonction endothéliale, des chercheurs ont pu montrer que certains aliments permettaient une amélioration de cette fonction. "Pour les fruits, les légumes et le poisson, les effets sont faibles, l'amélioration est plus significative pour le cacao ou le vin, mais c'est le thé qui entraine l'amélioration la plus importante" résume le Pr Bruckert.
D'après les études, le thé serait également capable de réduire le taux de cholestérol et de triglycérides (un autre type de lipide) dans le sang et d'agir sur "la résistance à l'insuline" (qui se traduit par une moins bonne utilisation du sucre par l'organisme et joue un rôle dans l'apparition du diabète de type 2).
Mais pas question d'ajouter du sucre ou du lait dans son thé, ce qui risque d'effacer ou de diminuer fortement son effet bénéfique, prévient Mme Roussel.
Quant aux femmes enceintes, elles ne devraient pas dépasser trois tasses par jour car le thé "à très haute dose, chez certains sujets", est susceptible d'entraver l'absorption du fer dans l'organisme. "Par précaution et par bon sens, il est inutile de boire un litre de thé par jour", ajoute-t-elle.

Existe en tisanes Phyto - Thés
Gélules


Thym

Cliquez pour agrandir l'imageStimulant général, anti-spasmodique, diurétique, digestif, antiseptique, anti-rhumatismal, expectorant, emménagogue
Le thym, outre son utilisation aromatique dans la cuisine provençale, ses vertus diverses sont à même de soulager une grande variété d'affections respiratoires et intestinales. Il constitue ainsi un anti-infectieux à large spectre et un stimulant de l'immunité.
De nombreux pays ainsi que l'OMS ont officiellement reconnu le thym pour de nombreuses finalités mentionnées ici. Les champs de la recherche sont encore largement ouverts pour de nouvelles utilisations, notamment en tant qu'antioxydant.
Utilisation interne
Soulage un large panel de pathologies respiratoires: calme les quintes de toux, notamment dans les affections de type coqueluche, bronchite, pleurésie, ainsi que d'autres de la sphère pulmonaire (emphysème par exemple) par son effet spasmolytique. On l'utilisera encore pour l'asthme ou le rhume des foins. Antiseptique et antifongique: soulage les inflammations de la sphère buccopharyngée, caries, soins dentaires divers, sous forme de bains de bouche.
Diminue les sécrétions nasales ou rhinorrhées. Vertus spasmolytiques: soulager les dérèglements intestinaux tels que diarrhée, ballonnements, flatulences, colopathies diverses.
Utilisation externe
Sur de nombreuses pathologies dermatologiques, ses vertus antivirales, antimicrobiennes et antiseptiques sont mises à profit dans le traitement des mycoses, des plaies, de la gale, de l'herpès et, globalement, d'un large panel d'affections cutanées allant jusqu'au zona.
Affections respiratoires et de la sphère ORL: asthme, bronchite, pleurésie, rhume des foins, coqueluche, angine, otite, emphysème, rhume, rhinite, rhinopharyngite. Dérèglements digestifs et intestinaux: ballonnements, diarrhée, flatulences, mais aussi ulcère à Helicobacter pylori. Affections cutanées: dermatite, couperose, gale, herpès, zona, varicelle, mycoses, plaies, piqûres d'insectes, pédiculose. Affections buccales et dentaires: caries, mauvaise haleine, stomatite, aphtes, gingivite.
Depuis quelques décennies, les propriétés anti-vieillissement et antioxydantes du thym ont été mises en avant par les scientifiques. Certaines variétés de thym, dont le thym à paracymène, sont utilisées afin de soulager les affections ostéo-articulaires telles que les rhumatismes ou l'arthrose.
Principes actifs
Les composants du thym sont assez nombreux, en particulier dans ses huiles essentielles: thymol, un anti-infectieux puissant; géraniol, antifongique et antiviral (pour la peau) ; linalol, antifongique (pour les affections de type candidose) et vermifuge. Les huiles essentielles contiennent différents composants, et en particulier le paracymène (ou p-cymène, antalgique) et le bornéol.
Le thym contient encore des flavonoïdes (apigénol, lutéolol, etc.) Le thym frais est aussi une source importante de vitamine C, et le thym séché de calcium, de manganèse et de vitamine K.
Dosage
La consommation la plus simple est sous forme de tisane ou d'infusion, que l'on pourra prendre jusqu'à trois fois par jour dans les cas de fatigue généralisée ou d'état fébrile, en particulier lors des infections ORL classiques telles que le rhume, la rhinite, l'angine, etc. On préparera alors une infusion à base de quelques grammes de plante séchée, infusée dans de l'eau bouillante. Elle soulagera encore les maux de gorge et les quintes de toux. Sucrez avec du miel de thym ou de lavande en cas d'infection.
Tisane: une dizaine de branchettes avec les feuilles dans 1 l d'eau bouillante et laissez bouillir durant 5 minutes, 1 tasse avant chaque repas et au moins 3 par jour.
Pour des affections plus sévères, on préférera les huiles essentielles. En application externe, l'huile essentielle diluée peut être appliquée directement sur la zone à traiter. On veillera à demander l'avis d'un médecin toutefois pour la prescription et l'utilisation des huiles essentielles, notamment la dilution nécessaire (à hauteur de 15% environ).
Sous forme de sirop, en particulier afin de calmer les maux de gorge et les quintes de toux, on pourra le prendre à raison d'une cuillère trois fois par jour.
Compressespour faciliter la cicatrisation des plaies, si vous n'avez pas de miel de thym, faire tremper des compresses et appliquez au moins 10 minutes .
Bains tonifiants ou anti-rhumatisme faites une décoction de 300 g de thym bouilli dans 1 litre d'eau à mélanger dans l'eau du bain.
Ou faites des sels de bain avec l'H.E. voir dans le blog la recette de sels de bain.
Gargarisme ou bains de bouche pour les amigdalites et rages de dents = Faites macérer 5 gr de thym durant une dizaine de jours dans un bol d'eau et utiliser à raison d'une grande cuillerée à soupe pour une grande tasse d'eau. Très efficace à préparer à l'avance pour ne pas être dépourvu-e.
Beauté: lotion astringente
Jetez une poignée ou deux de thym et de romarin dans 1 l d'eau bouillante et lotionner pour une sensation de fraîcheur: à utiliser le jour-même
Contre-indications
Les personnes sous traitement anticoagulant devront veiller à avoir une consommation relativement faible de thym, afin de limiter les apports de la vitamine K présente dans cette plante et qui participe au processus de coagulation du sang. Les personnes allergiques aux plantes de la même famille que le thym (comme la menthe) devront prendront des huiles essentielles avec précaution en cas de sensibilité croisée. D'une manière générale, l'utilisation des huiles essentielles est déconseillée aux femmes enceintes.
En dilution trop faible, l'huile essentielle peut être irritante pour les muqueuses fragiles. Elle peut être aussi très modérément hypertensive et on veillera donc à ses apports pour les personnes sous traitement anti-hypertensif;
La recherche
Elle porte surtout sur les associations avec diverses autres plantes, mais aussi sur sa propriété antioxydante, identifiée et qui pourrait avoir un rôle dans la prévention de certains cancers et processus tumoraux. Le thym pourrait aussi avoir un intérêt contre les maladies auto-immunes.
Existe en tisanes Phyto - Epices
Gélules - Eau florale de thym Eaux - H.E.

Vigne rouge

Vigne rouge
L'activité des feuilles de la vigne rouge est attribuée aux divers flavonoïdes qu'elles renferment, notamment la quercétine et ses dérivés. On trouve dans le commerce des suppléments composés d'extraits à teneur normalisée en l'un ou l'autre de ces composants. Les dosages indiqués ci-dessous sont ceux qu'on a utilisés le plus souvent au cours des principales études cliniques.
Insuffisance veineuse et varices
Prendre de 150 mg à 300 mg par jour d'un extrait de pépins de raisin normalisé en OPC ou de 360 mg à 720 mg par jour d'extrait de feuilles de vigne.
Protection contre l'éblouissement
Prendre de 200 mg à 300 mg par jour d'un extrait de pépins de raisin normalisé en OPC.
Au cours des dernières décennies, les chercheurs se sont penchés sur les propriétés des flavonoïdes du raisin, particulièrement celles du resvératrol, surtout concentré dans la peau du fruit, et des oligo-proanthocyanidines (OPC), qu'on trouve principalement dans l'enveloppe du pépin. La fabrication du vin fournit une très grande source de matières premières à une industrie qui s'est développée relativement récemment : celle de la production de suppléments alimentaires composés d'extraits fabriqués avec les résidus de pressage du raisin.
Les oligo-proanthocyanidines (OPC) ont fait l'objet d'un grand engouement lorsque, au cours de la seconde moitié du XXe siècle, les travaux du professeur Jacques Masquelier (d'abord au Québec, ensuite en France) ont mené à la mise au point et à la commercialisation des extraits d'écorce de pin (Pycnogénol), puis de pépins de raisin

Urucum

Cliquez pour agrandir l'imageHâle naturel et bonne mine.
Traditionnellement utilisée par les tribus indiennes pour la protection contre le soleil et les moustiques.

Active et prolonge fortement le bronzage tout en protégeant naturellement la peau. Protection naturelle qui ne convient pas à une exposition aux heures d'ensoleillement les plus intenses.
Exceptionnelle richesse en bixine (bêta carotène -100 fois plus que dans la carotte) et sélénium. Il protège la peau du vieillissement, la prépare à l'exposition en favorisant la pigmentation naturelle.
Protecteur de la peau en prévention du vieillissement.
Prépare la peau au soleil en favorisant la pigmentation.
Dans les plats exotiques en tant que condiment traditionnel, il permet de colorer tous les plats préparés (riz, pâtes, quinoa...) Et d'aromatiser d'une touche délicate.
En usage externe, on l'utilise en maquillage naturel comme "terre de soleil" pour protéger légèrement la peau des rayons nocifs et pour illuminer le teint de touches cuivrées en appliquant la poudre directement sur les reliefs du visage
Comme sublimateur de teint: comme maquillage naturel, en "Terre de soleil" pour illuminer le teint de touches cuivrées en appliquant directement la poudre au pinceau sur les bas reliefs du visage
En cuisine: en tant que condiment traditionnel dans les plats exotiques (colore et aromatisé).
Zinc, magnésium, sélénium, cuivre, calcium, les graines d'urucum sont riches en oligo-éléments et minéraux, mais c'est la forte teneur en antioxydants reconnus qui lui donne toute sa valeur. La poudre d'urucum est très riche en bêta-carotène (pro-vitamine A), en vitamine E, et en sélénium. Les graines d'urucum contiennent environ 100 fois plus de bêta-carotène que la carotte.
L'action synergique du sélénium, du béta-carotène et de la vitamine E, en fait un soin d'exception pour la peau: action anti-âge, protection des yeux, préparation au soleil, maintien de la souplesse et effet bonne mine.



Lutter contre l'inflammation

Lire le fichier PDF
Produits naturels pour lutter contre l'inflammation

AVERTISSEMENT

LES HUILES ESSENTIELLES
Les huiles essentielles possèdent des vertus thérapeutiques particulières; elles sont constituées d'une multitude de constituants chimiques divers; ELLES NE DOIVENT JAMAIS ETRE UTILISEES PURES aussi bien en externe qu'en interne; brûlures graves possibles; diluez toujours dans du lait, du miel, du sucre en poudre; en frictions externes, maximum 60 gouttes pour 50 cl d'huile d'olives, d'amande douce, de pépin de raisin, etc.
Posologie habituelle pour l'ingestion: 2 à 3 gouttes de deux à trois fois par jour; pour les huiles zeste, (citron, orange), 15 gouttes pour 1/2 l de lait.
Ne pas s'exposer au soleil après s'être enduit d'huiles essentielles zeste: orange, mandarine, pamplemousse etc.

Toutes les informations données ici le sont à titre indicatif. Veuillez ne pas (ne jamais) cesser le traitement médical habituel conseillé par votre médecin ou votre spécialiste.
Avant d'utiliser un quelconque produit acheté dans le site www.biotine-sep.com
veuillez demander conseil auprès d'un membre diplômé  reconnu par l'Etat français et les Ordres professionnels: médecin, médecin spécialiste, pharmacien pour être sûr-e que la tisane, gélule, ou HE ou autres produits dit de phytothérapie ne sont nullement contre-indiqués avec votre traitement allopathique habituel.
Merci de votre vigilance.


   


ABC


Copyright © 2014. Tous droits réservés.
Mentions légales
www.josyanejoyce.com
www.tradi-cuisine.com
www.legende-des-siecles.com
www.cuisine-toulousaine.com
www.joyce-voyance.com
Cliquez ici pour vous abonner à ce flux RSS
www.moins2rides.com
www.on2nocives.com
www.joyce-reves.com